Impression étrange ce matin 21 janvier, après la soirée d'investiture présidentielle aux Etats-Unis, et l'intronisation de Barack Obama. Comme le sentiment d'être ressorti d'une "expérience" unique, à double étage : la prise de pouvoir d'un noir à la Maison Blanche; la prise de pouvoir du web 2.0 sur la presse classique.Sur ce second aspect, cela dit, cette interface CNN/Facebook est-elle si révolutionnaire que cela? Non, mais elle a le mérite de proposer un produit de fusion, un usage mutant. Soit de synthétiser et optimiser plusieurs technologies et pratiques antérieures :- la session de webcast : écran multiple comprenant de la vidéo en streaming, des éléments écrits, des pages webs, etc. J'avais connu personnellement un tel dispositif pour l'annonce du plan 2009 de Carlos Ghosn, et pour une conférence de presse EDF;- la vidéo streaming live et HD : connue déjà sur de nombreux sites de films et séries, le point fort est de l'avoir utilisé ici en "live", et de façon planétaire;- le module de twit boosté : l'outil Facebook a en effet été sorti de son contexte, et modifié dans sa finalité. L'"état" est normalement exposé sur son profil et dans le tronc commun. Là, tous les états étaient associés pour créer un flux, où l'on se causait à l'intérieur du flux. Expérience pour une nouvelle interface à venir chez Facebook? Il est vrai qu'on tient là à la fois du twit et de la messagerie instantanée.Quant à mon utilisation de ce dispositif, j'avoue m'être un peu laissé porté par la dispersion induite, le papillonnage généralisé et le caractère hypnotique de cette diffusion. Mais je l'ai vécu à la fois comme utilisateur lambda et journaliste, donc en cherchant à commenter dans l'interface Facebook, tout en regardant le flux vidéo, et en écrivant sur un de mes blogs. Ce dernier effort, deux notes pour commencer à analyser ce dispositif, ont donc, dans ce contexte précis, étaient rudes à écrire. Ce pour plusieurs raisons :- l'impression de "bordel général", le palpitant à fond, à pianoter entre interface CNN/Facebook, mails, logiciels, etc. A hésiter aussi entre télé classique (allumée aussi dans la maison) et web...- la difficulté à vouloir écrire dans le flux de témoignages, à participer, tout en gardant un morceau de cerveau disponible et lucide pour réfléchir et écrire à part.- le sentiment d'inutilité de ces deux notes, alors que tous les yeux et doigts étaient concentrés sur un dispositif quasi unique mondial... Moi-même j'avoue ne pas avoir eu le temps de regarder ailleurs sur le web et les blogs que je connais par ailleurs pourtant.De toute évidence, il y aura eu un avant et un après 20 janvier 2009. Comme la date clé de la fusion, en live, de la télévision avec le web communautaire. Les évolutions de cette nouvelle convergence seront passionnantes à observer.Pour compléter : lire aussi l'analyse de P. Gammaire; ainsi que mes deux notes référentes, Investiture d’Obama : le coup réussi de CNN et Facebook, Investiture d’Obama : le dispositif web, 2 heures après…
Envoyez-moi un e-mail lorsque des commentaires sont laissés –

Vous devez être membre de Atelier des médias pour ajouter des commentaires !

Join Atelier des médias

Commentaires

  • Hé bien ;-) Je ne pensais pas un jour inspirer de la poésie de par mes notes de blog. Mais merci de l'intention et de l'envie d'échanger. Hebert, vous bloguez par ailleurs quelque part sur le web?
  • The Inauguration of Barack Obama, Our 44th President

    (The Most Beautiful Day in America)

    Today is beautiful, sunny, cold and snowy,
    It is a day after the remembrance of our Civil Rights King;
    Today is forever engraved in the history
    Of America; this is the day that we all sing
    And rejoice: an African-American family will be residing
    In the most powerful house ever existed.
    The ceremonies are more grandiose than the wedding
    Of a fairy tale’s king, the history books are elated;
    At last, the color of one’s skin is beginning
    To be irrelevant, unimportant in today’s society.
    This is a monumental step to the promise land,
    This is a giant leap, this is defying the gravity
    Of ignorance. “If you ask or demand,
    You shall receive”; America is on her way to the mountaintop.
    All of us shall overcome another beautiful day,
    We are on our way; yes, we are on our way
    To the highest point, we have to climb one hillier lap;
    Please be patient, because this will take us a little more time.
    What’s so important is that we can see the light,
    We can hear a different sound, a beautiful chime,
    The whispering of unity, the ring of the bell fight.
    Today is beautiful, the invisible rainbow
    Is upon us. Let’s blow the shell-fish horn,
    The sound of freedom and liberty. Let’s bow
    Our heads and pray for America, who almost got torn
    By the ignorance of men. We are on our way,
    Because the struggle is not over, we have some unfinished business.
    This is the beginning of a wonderful journey;
    At last, we can get together to clean that mess.
    Yes, we can, brother Barack Obama is our President.
    We have come along way, we forgive but we don’t forget
    The past suffering, the injustice and the constant
    Humiliation of our human dignity. It is great to finally get
    Together at this juncture of history. We are on our way
    To the top of the world; this is a beautiful day.

    Copyright © January 20th. 2009 Hebert Logerie, All rights reserved
    Hebert Logerie is the author of two poetry books: “Sparkles of Love” and “Etincelles de l’Amour”
This reply was deleted.

Articles mis en avant

Récemment sur l'atelier

mapote gaye posted blog posts
4 févr.
Mélissa Barra posted a blog post
La Côte d’Ivoire veut s’attaquer aux dysfonctionnements que connaît l’enseignement supérieur public…
18 janv.
Plus...