Point central de la campagne pour les régionales de 2015, la question des transports en commun dans la capitale et en banlieue parisienne semble déchainer les passions. Alors qu’une nouvelle hausse du prix des billets a été annoncée par la majorité socialiste, Valérie Pécresse, chef de file du groupe UMP au conseil régional, fustige «la passivité scandaleuse et l’indifférence de la région» en la matière.

   Le chiffre d’une hausse de 3% du prix des billets pour 2014 a été lâché. Si cette hausse peut paraitre somme toute relativement faible, le problème est qu’elle vient s’ajouter à plusieurs augmentations consécutives dans ces trois dernières années. En l’espace de trois ans, le prix des « Pass Navigo » a grimpé de 10 euros par mois pour les zones 1 et 2, et de 13 euros par mois pour les zones 3 et 4. Pour l’UMP, trop c’est trop et Valérie Pécresse réclame aujourd’hui un « gel symbolique du cout des billets pour l’année 2014 ».

   Mais ce n’est pas assez pour l’opposition UMP qui affirme que Jean-Paul Huchon, en 14 ans de présence à la tête du conseil régional d’Ile-de-France, a un bilan globalement négatif sur les transports parisiens. Pour les franciliens, l’incommodité des transports aux heures de pointe, l’insécurité croissante et les retards incessants sont autant de facteurs qui font des transports en commun un lieu redouté. Pour Valérie Pécresse, l’UMP doit ainsi s’engager en faveur d’une « révolution des transports ».

   Pour cela, son programme en vue des régionales de 2014 mêlent des propositions classiques, mais parfois aussi assez novatrice. S’il s’agit logiquement d’améliorer la sécurité dans les transports, notamment sur les lignes ou réseaux où les incivilités sont les plus fréquentes, ou encore de garantir aux franciliens une meilleure régularité des trains et bus, la secrétaire générale de l’UMP propose en outre d’encourager le transport fluvial pour désengorger les artères parisiennes ou encore de proposer des gares « multi-services », avec Wi-Fi, parkings, commerces… En bref, un programme chargé pour l’UMP qui souhaite faire de ce sujet délicat, bien trop souvent mal vécu par les franciliens, le fer de lance de sa campagne en vue des élections de 2015.

Envoyez-moi un e-mail lorsque des commentaires sont laissés –

Vous devez être membre de Atelier des médias pour ajouter des commentaires !

Join Atelier des médias

Articles mis en avant

Récemment sur l'atelier

mapote gaye posted blog posts
4 févr.
Mélissa Barra posted a blog post
La Côte d’Ivoire veut s’attaquer aux dysfonctionnements que connaît l’enseignement supérieur public…
18 janv.
Plus...