Il pleut des médias

Depuis cet été, les créations de médias se multiplient : naissances de pureplayers (NewsRing, Quoi.info), nouveaux sites pour des médias établis (Le Plus de l'Obs, Express Yourself, Le Lab d'Europe1, FranceTV Info, Huffington Post français...). On imagine d'abord que la concomitance des premières annonces est le fruit du hasard puis, face au nombre, on finit par se demander ce qu'il se passe dans l'univers des médias en ligne. Pour en savoir plus, nous recevons cette semaine quatre porteurs de nouveaux projets qui attendent vos questions avant mercredi 11h TU (12h00 heure de Paris)

 

Le passage d'Arianna Huffington à Paris ne vous aura peut-être pas échappé? La fondatrice du HufingtonPost, racheté par AOL, devrait dans un avenir proche transformer le site internet Le Post en Huffpo francophone...

 

France Télévision vient de lancer une nouvelle plateforme d'information, FranceTV Info. Très sobre, sa "une" fait penser à un fil twitter. Le nouveau site a été salué par la critique pour son ambition, son utilité et son originalité. C'est un virage à 180° pour le groupe de télévision qui avait, jusqu'alors, peu innové en ligne.

D'autres médias établis ont lancé de nouveaux projets. Le NouvelObs.com a mis en ligne LePlus, une plateforme d'information se nourrissant du participatif. La radio Europe1 est, quant à elle, entrain de finaliser Le Lab, un site d'information politique. L'express vient également de mettre en ligne Express Yourself présentée comme une "porte grande ouverte à ses internautes"

 

Enfin, de nouveaux Pure Players (médias exclusivement en ligne) font leur apparition et, encore une fois, l'innovation semble de rigueur. 

Il y a Newsring, une plateforme dédiée au débat lancée par le journaliste télé Frédéric Taddeï et Julien Jacob (Philippe Couve est son rédacteur en chef). Il sera bientôt mis en ligne et on peut déjà suivre son évolution sur ce blog.

Quoi.info propose quant à lui une approche différente de l'information basée sur des questions courtes auxquelles des journalistes répondent. Il sera mis en ligne fin novembre.

 

La liste est probablement partielle (n'hésitez pas à partager vos infos dans les commentaires) mais elle montre clairement le dynamisme et la tendance du moment. Que se passe-t-il dans l'univers de l'information en ligne? Comment expliquer autant d'investissements, de créations et de mises en ligne dans une période si courte? Y-a-t-il des facteurs économiques, sociaux, politiques, conjoncturels ? Est-ce un "effet Présidentielle" ? Nous en avons parlé avec nos quatre invités: Benoît Raphaël, Hervé Brusini, Julien Jacob, Frédéric Allary (détail ci-dessous)


Écoutez la table ronde(45 min. et 18 sec.)

 

Écoutez le bonus (14 min. et 43 sec.)

Nos invités étaient :

 

Benoît Raphaël, Confondateur du site Le Post qui vient d'être racheté par le HuffingtonPost. Il se définit sur son blog comme "un créateur de médias sociaux". C'est lui qui a signé "LePlus", la plateforme participative du Nouvelobs. Il est en ce moment entrain de terminer LeLab, un site qu'il présente comme un "pure player d'informations porté par Europe1", une définition qui peut sembler contradictoire mais qu'il nous expliquera probablement.

 

 

 

 

 

Hervé Brusini est journaliste, prix Albert Londres. Il a occupé plusieurs postes d'encadrement éditorial à France Télévision et il participe au site FranceTV Info en sa qualité de directeur de l'information nationale sur le web.

 

 

 

 

 

 

 

Julien Jacob est PDG de RingMedia qui édite Newsring. C'est un manager spécialisé dans le web. Il est co-fondateur du Social Media Club France.

 

 

 

 

 

 

 

 

Frédéric Allary est ancien directeur général des Inrocks. Fondateur et directeur de la publication de Quoi.info.

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Nos quatre invités attendent vos questions (avant mercredi 12h00) Merci de leur poser dans les commentaires de ce billet ou sur notre page facebook ou en adressant un message @atelier_medias sur twitter.

mise à jour 21/11/11 à 19h15 : Après enregistrement et insertion de l'audio, ce billet sera rebaptisé "il pleut des médias" comme indiqué dans l'url et comme cela n'a pas échappé à Philippe Couve. C'est un clin d'oeil à un livre d'Alfred Vidal-Madjar.

Mise à jour 25/11/11 : j'ai changé le nom du billet, comme indiqué ci-dessus et j'ai ajouté un player avec le son de l'entretien et un autre avec le bonus

Envoyez-moi un e-mail lorsque des commentaires sont laissés –

Ziad Maalouf est journaliste, producteur de l'Atelier des médias RFI

Vous devez être membre de Atelier des médias pour ajouter des commentaires !

Join Atelier des médias

Commentaires

  • Merci à toi Doudou et à vous tous pour votre aide et votre soutien
  • Merci Ziad pour cette emission riche en informations et enseignements sur la trajectoire prise par les medias pour exister sur la toile...

     

  • Les médias constituent un aspect primordial dans la société. Existent-elles des mesures de protection des personnes des médias surtout que celles-ci sont prêtent à aller chercher l'information là où elle est difficile à obtenir? je veux nommer  des milieux comme les conflits armés, les guerres, les affrontements, les manifestations, la mafia, les terroristes ainsi dans les lieux tenus secret par les gouvernements des États, le cas de l'IRAN avec sa fabrication de la bombe atomique.  

  • Merci à toutes et tous pour vos questions. les invités seront là dans 30 mn :)

  • Questions de mes étudiants, niveau avancé de francais à l'université de Passau (Bavière), dans le cadre d'un projet de radio intitulé "Les médias sociaux contribuent-ils à la politisation de la société?"

    1) 46% des citoyens américains ont utilisé l´internet, e-mail et SMS pour recevoir de l´information électorale lors de la dernière campagne présidentielle - y compris Facebook, Twitter et le site officiel www.mybarackobama.com (MyBo)
    Quelle est votre estimation pour les présidentielles francaises en 2012? Les médias sociaux joueront-ils un rôle décisif et comment seront-ils utilisés par les hommes et femmes politiques, les partis et les électeurs?

    2) En 2007, le taux de participation qui a mené à l'élection de Barack Obama était le plus élevé depuis 100 ans aux Etats-Unis.
    Les médias sociaux contribuent-ils à intégrer plus de gens dans la vie politique, surtout des jeunes? Sont-ils l´avenir de la participation à la politique ou voyez-vous des dangers potentiels?

    3) Les médias sociaux permettent-ils au peuple un engagemt efficace et pro-actif (voir printemps arabe)?

    4) Plus les médias sociaux deviennent importants pour la formation de l'opinion politique, plus ils deviennent incontrôlables.Danger ou chance? Voyez-vous une nécessité de contrôle, qui y serait alors habilité?

  • J'apprécie la création d'autres sources de média. Cela permet la découverte d'autres génies cachés qui n'avaient pas l'opportunité d'être connus par le refus de certains. Le monde regorge de grands talents cachés qui pourront aider à la facilité et la compréhension des médias.    

  • une question existe- t- il un média sans un journaliste? comment peut on creer une radio fm sans passer par des journalistes? merci

  • Bonjour Ziad,

    J'ai trois questions génériques à adresser à vos invités:

    1.dans la phase de création de ces nouveaux médias qui sont donc à la recherche non seulement d'un nouveau modèle économique et nouveau modèle professionnel, quelle est la place des "agents économiques et financiers"? Les apporteurs de fonds sont-ils associés aux réflexions ? Les journalistes créateurs cherchent-ils à associer assez profondément ces "non journalistes financeurs" à la création du modèle même professionnel et journalistique ? Ou les "cantonnent"-ils, comme de tradition, à la partie uniquement économique ?

    2. A propos de la "défintion" des grandes lignes du contenu éditorial et rédactionnel, raisonnent-ils en termes de répartition entre hard news et soft news ? Si oui cherchent-ils à assurer une répartition générique permettant, notamment, d'attirer une plus grande variété de lecteurs et potentiellement, surtout grâce aux soft news, des annonceurs ?

    3. dans la définition de la chaîne de valeur de leurs business respectifs, partagent-ils la même approche en identifiant les mêmes sources de monétisation ?

    merci de nous proposer cette émission avec ces invités,

    cordialement,

    Matthieu

  • Bonjour, je vous donne mon point de vu, je voudrais savoir ce qu'en pensent vos invités:

     

    Les sites de médias se mettent tous à faire du « participatif » et du débat. Cela est très louable à mon avis quand il s’agit de se rapprocher de son lectorat (en fait quand ca a un but marketing) pour être plus pertinent ou même parfois recevoir des infos du terrain. Cependant, la tendance actuelle (ou ce qu’on en entend dire pour les sites qui n’existent pas encore ou sont en train d’ouvrir) est de ne faire QUE (ou juste trop?) du participatif dans des site d’information. On se retrouve alors avec des rédactions qui ne font plus du journalisme mais plutôt de la modération et qui tentent de « diriger » le débat du café. Il me semble que c’est là un dépassement de compétence (voire même un gachis) voué à l’échec et non souhaitable.

    Voué à l’échec: parce que je ne pense (ou espère?) pas que les internautes vont accepter que leurs discussions soient « dirigées » par des journalistes (ou même de ce qu’on a pu entendre, des « sponsors »). Et après, quel sera alors l’intérêt d’un groupe de journalistes qui ne feront pas de journalisme?
    Non souhaitable: c’est presque la « séparation des pouvoirs » (allez j’ose) qui ne serait plus respectée. Il est important que les journalistes donnent l’info (avec la subjectivité inévitable de cet exercice) et que « le bistrot » la digère sans les journalistes pour leur dire comment la digérer après l’avoir donner!

    Voilà, je m’excuse pour la longueur de mon commentaire mais il me semble que le débat libre, c’est à dire qui n’est pas initié, modéré, dirigé ou stimulé par un journal ou une entité quelconque, doit être défendu un petit peu devant des pure players qui tentent de le coloniser, appuyés par des investisseurs aux moyens très importants! Talkeo par exemple est une tentative dans cette direction
    où les sujets sont choisis par les internautes et la seule limite est celle donnée par la loi (refus des propos racistes, incitant à la haine, etc…).

  • Salut !

    J’aimerais poser quelques questions :

    Quelle est l’historique des réseaux sociaux et pour quel but sont-ils de plus en plus nombreux en ligne ?

    Quelle est l’impact des réseaux sociaux sur la vie des jeunes dans le monde et surtout celle de la jeunesse Africaine ?

This reply was deleted.

Articles mis en avant

Récemment sur l'atelier

mapote gaye posted blog posts
4 févr.
Mélissa Barra posted a blog post
La Côte d’Ivoire veut s’attaquer aux dysfonctionnements que connaît l’enseignement supérieur public…
18 janv.
Plus...