Il faut craindre un monde avec trop d'infos

Crédit: http://innovergo.over-blog.com/

Il m'a été demandé de réfléchir à ce que serait un monde sans infos. Exercice difficile voire impossible car quand tout le monde peut publier, même les objets, je ne crois pas une seconde que nous risquions de nous retrouver dans un monde sans infos.

Nous sommes plutôt dans un monde avec trop d’infos dont une grande partie est sans valeur et le reste pas nécessairement vrai.


La difficulté aujourd’hui n’est pas d’en trouver des infos, mais de filtrer celles qui valent la peine.


Nous sommes tous des médias:

  • Présidents et ministres émettent
  • Les grosses boîtes produisent
  • Les plus méchants sont passés maîtres es-communication et lancent leurs mensonges avec virtuosité

Un risque présent dans le fonctionnement même du journalisme

 
Les journalistes doivent toujours donner la parole aux deux côtés même quand ils savent qu’ils mentent.

  • Une exception intéressante : le New York Times sur la crise climatique
  • Après des dizaines d’années d’excès d’un journalisme de l’offre où nous ne faisions pas attention à ce qui intéressait les gens. Nous sommes dans la dictature du journalisme de la demande où tout est déterminé par le buzz

 

 

Une infobésité qui réduit la valeur de l'info

  • Et puis dans un monde sans info, toute info vaudrait chère, nous accorderions à chacune d’entre elles la plus grande importance et cela leur redonnerait une grande valeur.
  • Je crains plutôt un monde avec trop d’information comme celui que nous connaissons aujourd’hui.

D’abord il y en a tellement que nous ne savons pas comment nous y retrouver. Elles perdent toutes de leur valeur.
Je suis convaincu que nous sommes dans un monde dans laquelle la valeur de l’info tend vers zéro ce qui est beaucoup plus grave



Les problèmes viennent moins de la technologie que du système économique et politique d’aujourd’hui
Il faut continuer à travailler quand on est journaliste en faisant confiance – sans se faire d’illusion – sur le fait qu’il y a assez de gens qui ont envie et besoin de savoir et qui ont les moyens d’informer, en nous aidant les uns les autres à mieux utiliser les outils dont nous disposons et à accroître notre esprit critique.
Pas de désespoir donc mais c’est un vrai combat de tous les instants, dans toutes les directions.

M'envoyer un e-mail lorsque des personnes publient un commentaire –

Francis Pisani
@francispisani
Perspectives on innovation, creative cities, and smart citizens. Globe wanderer. Distributed self. Never here. Rhizomantic.

Vous devez être membre de Atelier des médias pour ajouter des commentaires !

Join Atelier des médias

Récemment sur l'atelier

ziad maalouf posted a blog post
Nées il y a douze ans en France, les conférences gesticulées désignent un exercice d’expression en…
Il y a 13 heures
Atelier des Médias - RFI via Facebook

ziad maalouf posted a blog post
En 2005, Anjan Sundaram renonce à de brillantes études de mathématiques aux États-Unis pour partir…
Mercredi
Atelier des Médias - RFI via Facebook

🤖 Venez faire la connaissance du papa de Flint, Benoit Raphael, l'éleveur de…

Plus...