Installé depuis 14 ans à la tête de la région Ile-de-France, Jean-Paul Huchon est aujourd’hui vivement critiqué par l’opposition. Cumulant les scandales, notamment quant à gestion des subventions, sa place à la tête de la région est très largement remise en cause. Pour Valérie Pécresse, qui brigue le poste du socialiste pour 2015, sa gestion relève purement et simplement de la « gabegie ».

                Un rapport accablant a été révélé par le magazine « Le Point », pointant une gestion tout à fait dispendieuse et hasardeuse des fonds publics, notamment en ce qui concerne les subventions, normalement destinées à promouvoir des projets d’intérêts généraux pour le développement économique, social ou culturel de la région. Mais certaines subventions peuvent laisser pantois, tout particulièrement celles qui concernent la visibilité internationale de l’Ile-de-France. 

                En effet, plusieurs subventions accordées par la région ont été très largement pointées du doigt. Parfois farfelues, ces subventions s’accumulent dangereusement et la somme peut très rapidement devenir rondelette. Citons pêle-mêle 40 000 euros pour soutenir la «filière des olives palestiniennes en Ile-de-France », ou encore 400 000 euros destinées à financer en partie le plan climat à Dakar, mais aussi 200 000 euros accordées pour aider à la construction d’une piste cyclable au Chili…  La fondation Ifrap, à l’origine de ce rapport, estime que l’on pourrait « économiser 6 milliards d’euros en cinq ans », en repensant le système du personnel de la région, dont le nombre a augmenté en flèche, ou encore la gestion des subventions.

                Mais Jean-Paul Huchon est aussi une personnalité qui dérange. Souvent resté dans l’ombre, il a cependant été condamné par la justice pour « prise illégale d’intérêt » à six mois de prison avec sursis et 60 000 euros d’amende. En effet, il a été accusé et reconnu coupable d’avoir encouragé le conseil régional à choisir des entreprises dans lesquelles sa femme était salarié pour un projet de communication mais aussi de l’avoir nommé à son cabinet. En bref, après 14 ans de mandat, la trace que laisse Jean-Paul Huchon en Ile-de-France n’est donc pas entièrement positive et reste entachée de quelques questions qui pourraient lui être fatales aux régionales de 2015.

Envoyez-moi un e-mail lorsque des commentaires sont laissés –

Vous devez être membre de Atelier des médias pour ajouter des commentaires !

Join Atelier des médias

Articles mis en avant

Récemment sur l'atelier

mapote gaye posted blog posts
4 févr.
Mélissa Barra posted a blog post
La Côte d’Ivoire veut s’attaquer aux dysfonctionnements que connaît l’enseignement supérieur public…
18 janv.
Plus...