En cette journée mondiale de la femme, nous avons une pensée spéciale pour les femmes qui meurent chaque jour du cancer du col qui, pourtant, est l'un des cancers les plus préventifs.

Selon l'Organisation Mondiale de la Santé (OMS), le cancer du col utérin est le deuxième cancer le plus commun chez les femmes à travers le monde et reste une importante cause de décès parmi ces dernières, avec un nombre estimé à 530,232 nouveaux cas et 275,008 décès en 2008(1). C'est une maladie d'une grande inéquité qui frappe particulièrement les groupes de femmes les plus vulnérables; elle est de plus en plus diagnostiquée dans les pays en voie de développement. En effet, environ 86% des nouveaux cas et des décès surviennent dans les pays à moyenne et faible revenues (2). Parmi les femmes qui meurent de cette maladie, le pourcentage d'entre elles qui vivent dans un pays en voie de développement a augmenté de 8% passant de 80% en 2002 à 88% en 2008 et il est possible qu'il atteigne 98% en 2030 (3).

Haïti, en tant que pays à ressources limitées de la région des caraïbes, avec une population de 10 millions d'habitants et un taux de croissance de 0.787%, n'est pas une exception. Nous savons que les femmes représentent 52% de la population dont 60% vivent en milieu rural. Soixante-douze pour cent (72%) des Haïtiens vivent avec moins de US$2 par jour, et l'espérance de vie à la naissance est de 62 ans. Le nombre de femmes à risque de cancer du col (population féminine agée de 15 à 65 ans) est de 3,111,000, soit 59% de la population féminine confondue (2). Dans sa publication sur Haïti en 2008, Globocan fait ressortir le fait qu’Haïti est le septième pays en incidence et le quatrième en mortalité par cancer du col dans la région des caraïbes. Et, dans le pays, cette maladie est le deuxième cancer le plus commun à la fois en incidence et en mortalité après le cancer du sein chez les femmes. Actuellement, il est estimé que chaque année un nombre de 568 femmes sont diagnostiquées pour le cancer du col en Haïti et 353 d'entre elles en meurent. Donc plus de 60% de nos femmes atteintes de cancer du col en meurent (1). Quoique ces nombres soient sous-estimés, ils restent néanmoins trop élevés car la vie n’a pas de prix et chaque vie doit être préservée.

Les projections sont encore plus inquiétantes, car si rien est fait, selon l'OMS, d'ici 2025, il y aura une augmentation d'environ 55% des cas de cancer du col en Haïti avec un nombre de 868 nouveaux cas et 544 décès par année.

Tenant compte de cet état de faits, le ministère de la santé publique et de la population (MSPP), à travers la direction de santé de la famille (DSF) dirigée d'abord par le Dr Guirlaine Raymond Charite puis le Dr Reynold Grand Pierre, a lancé un programme de prévention du cancer du col de l'utérus en Haïti. l' International Training and Education Center for Health (ITECH), Centre International de Formation affilié à l'université de Washington à Seattle et à L'université de Californie à San Francisco, sous le leadership de son directeur pays, le Dr Rachel Coq, tout en félicitant la DSF du MSPP pour cette noble initiative, a fait le choix de l'accompagner dans ce programme de réduction de l'incidence et de la mortalité du cancer du col de l'utérus via le dépistage et le traitement des lésions précancéreuses du col. L'objectif principal étant de ralentir, voire arrêter, la course aveugle de ce mal qui ronge la population productive du pays . Plusieurs initiatives ont été prises en ce sens.

Depuis 2011, I-TECH supporte financièrement et techniquement la direction de santé de la famille (DSF) du MSPP en facilitant la formation de certains formateurs haitiens et en participant activement à la rédaction des normes de dépistage et traitement des lésions précancéreuses du col de l'utérus.

En Mars 2013, I-TECH, en collaboration avec le Dr Frantz Montès du MSPP et deux (2) autres experts haitiens, les Drs Christophe Millien et Eddy Jonas de PIH/ZL, , a réalisé, une formation en techniques d'inspection visuelle à l'acide acétique (IVA) et cryothérapie pour des prestataires de soins provenant des institutions précitées .

Par ailleurs, dès la fin de 2012/début 2013, le programme a pris un essor considérable à I-TECH sous le leadership du directeur technique, le Dr Jean Guy Honoré. En effet, au début de 2013, I-TECH, a fait l'acquisition d'équipements et matériels (incluant Cryoguns, bombonnes de gaz, speculum, etc) nécessaires au dépistage de ce fléau dévastateur pour plusieurs institutions sanitaires du pays . et Six (6) institutions prodiguant des soins de santé aux populations réparties dans trois (3) départements du pays ont bénéficié de ces matériels et équipements dont quatre (4) dans l'Ouest: l'Hôpital de l'Université d'tat d'Haïti (HUEH), l'Hôpital Universitaire LaPaix (HUP), l'Hôpital Nos Petits Frères et Soeurs (NPFS), et l'Hôpital de Carrefour; une dans le Sud-Est, l' Hôpital Saint Michel (HSM) de Jacmel; et une dans la Grande'Anse, l' Hôpital Saint Antoine (HSA) de Jérémie.

Au mois de Décembre 2013, I-TECH a commence à assister les institutions dans l'implémentation du programme. C'est ainsi que les 23 et 24 Décembre 2013, le programme a été officiellement lancé à HUP, Pendant ces deux (2) jours, vingt patientes fréquentant l'institution ont bénéficié du dépistage des lésions précancéreuses du col dont une positive a traitée par cryothérapie.

Du 8 au 10 Janvier 2014, HSM de Jacmel a lancé son programme de prévention qui a connu un grand succès. Au cours de ces 3 jours, cent cinquante-six (156) femmes ont été dépistées avec 23 positives dont 13 ont bénéficié de la cryothérapie et 10 de la biopsie cervicale. Ce programme est actuellement bien implémenté à l'HSM de Jacmel où les patientes continuent d'affluer chaque Mardi et Vendredi pour se faire dépister. A date, 428 femmes ont été dépistées dont 40 ont bénéficié de la cryothérapie et 36 de la biopsie cervicale.

Le lancement du programme à NPFS a été réalisé les 23 et 24 Janvier 2014. En deux (2) jours, 62 patientes ont été dépistées pour le cancer du col dont une positive a bénéficié de la cryothérapie.. Et, au 28 Février 2014, 74 patientes ont été dépistées dont une a bénéficié de la cryothérapie et une référée pour condylomes multiples.

Récemment, soit les 13 et 14 Février 2014, le programme a été lancé à l'hôpital de carrefour. Durant ces deux (2) jours, 77 patientes ont été dépistées pour les lésions précancéreuses du col dont six (6) positives ont été traitées par cryothérapie.

Les 24 et 25 Février 2014, l'HUEH a emboité le pas aux autres institutions en lançant son programme d'IVA+ cryothérapie. Dix-huit patientes ont été dépistées dont une positive a pu bénéficier de la cryothérapie.

A la fin de ce mois de Mars, ce programme sera implémenté à l'HSA de Jérémie où tous les matériels et équipements nécessaires sont déjà disponibles .
ACTIVITÉS RÉALISÉES DANS LES 6 INSTITUTIONS AU 28 FÉVRIER 2014
HUEH HUP* HSM NPFS CARREFOUR HSA** TOTAL
IVA 18 20 428 74 77 617
CRYO 1 1 40 1 6 49
BIOPSIE 0 0 36 0 0 36
RÉFÉRENCE 0 0 0 1 0 1

* Données incomplètes
** Implémentation programmée pour le mois de Mars 2014

I-TECH est donc heureuse et fière d'accompagner le MSPP dans la mise en place de ce programme de prévention du cancer du col de l'utérus qui est un lourd fardeau qu'un pays comme Haïti ne saurait porter seul et qui doit être prévenu. C’est pour I-TECH un honneur et un privilège de pouvoir être un partenaire du MSPP pour le bien-être de la population haïtienne.

En cette journée mondiale de la femme, l'I-TECH, tout en souhaitant "bonne fête" à toutes les femmes haïtiennes, espère que cette modeste contribution aidera le pays à réduire l'incidence et la mortalité dues au cancer du col dans les très prochaines années. Cette contribution qui a été rendue possible grâce au support de la CDC permettra au MSPP de sauver des vies et de prévenir plutôt que de porter le fardeau de guérir.

I-TECH espère aussi avoir l'opportunité de continuer à supporter le MSPP dans l'expansion de ce programme dans d'autres institutions des autres départements du pays.

1. Globocan 2008/ IARC/ WHO.
2. WHO/ ICO HPV Information Centre on HPV and Cervical Cancer (HPV Information Centre). Human Papillomavirus and
Related Cancers in Haiti. Summary Report 2010. Access on May 25, 2012.
3. Pan American Health Organization. Strategies for cervical cancer prevention using visual inspection with acetic acid screening and cryotherapy treatment. Report of the PAHO workshop for Latin America and the Caribbean. Guatemala City,
1-2 June 2011. Washington, D.C.: PAHO; 2011.

Envoyez-moi un e-mail lorsque des commentaires sont laissés –

Vous devez être membre de Atelier des médias pour ajouter des commentaires !

Join Atelier des médias

Récemment sur l'atelier

mapote gaye posted a blog post
Les récentes législatives et l’état de santé du président Ali Bongo Ondimba ont ravivé certaines…
4 févr. 2019
mapote gaye posted a blog post
Ceci après avoir publié par «erreur» l’information selon laquelle la présidente du Sénat,  Lucie…
4 févr. 2019
Mélissa Barra posted a blog post
La Côte d’Ivoire veut s’attaquer aux dysfonctionnements que connaît l’enseignement supérieur public…
18 janv. 2019
Plus...