“Haïti des catastrophes plus dévastatrices les unes que les autres (2004-2010)”Situé dans le bassin de la Caraïbe,Haïti constitue le pays le plus pauvre de l'Amérique ,avec 80% de la population vivant en dessous du seuil de pauvreté( moins 2 us par Jour),aussi avec une situation environnementale chaotique,ce Pays depuis 2004 ne cesse pas d'être à la merci des catastrophes surtout naturelles.Le dernier en date est le passage du puissant séisme d'une magnitude de 7.3 sur l'échelle de Richter qui a détruit Port-au-Prince,sa capitale.Pour mieux comprendre la situation de ce Pays .Faisons un bref rappel des catastrophes majeures qui l'ont frappé depuis 2004.“Dans la nuit du 23 au 24 mai 2004 les fortes pluies qui se sont déversées dans le massif de la selle,soit l'équivalent de 70 millions de mètres cubes d'eau en 24 heures,ont submergé la ville de Fond-verettes.Le Bilan des dégâts fut de 1191 morts,1484 disparus,153 blessés,16900 sinistrées,1705 maisons détruites et 172 logements endommagées.les effets sur l'agriculture et l'environnement ont été aussi notable sur un eco-système déjà très fragile.(( Nations-Unies,commission économique pour l'Amérique latine et les caraïbes,”Le Cyclone Jeanne en Haïti:dégâts et effets sur les départements du Nord-Ouest et de l'Artibonite”,Mars 2005, p 5)“19 Septembre 2004 ,Le département de l'Artibonite et une partie du département du nord-ouest furent sévèrement touché par le passage du tempête Jeanne..Le bilan de ces inondations s'élève a plus de 2000 morts, près de 900 disparues,environ 2600 blessés,300 000 personnes sinistrées et 5000 maisons détruites.La ville entière de Gonaïves a été affectée et la totalité de la population a souffert des dégâts et des conséquences directes ou indirectes du phénomène atmosphérique.(Ibid p 6)Les années qui ont suivi,ont été moins catastrophiques même si on a dû faire face de temps en temps à quelques inondations et ça jusqu'à 2008..comme ce fut le cas en 2005 en 2006 et en 2007.juillet 2005,”Au moins 10 personnes ont été tuées et 500 familles sinistrées dans des inondations enregistrées jeudi et vendredi soir à St-Marc (Nord), à cause du passage de l'ouragan Emily sur une partie de la Caraïbe a annoncé à Port-au-Prince le porte-parole de la protection civile haïtienne, Dieufort Desloges.” (www.meteo-world.com/news/index-148.php, [ Haïti] 10 morts et 500 familles sinistrées à la suite d'innondations)2006,”Inondations dans 3 Départements,Nord-Ouest,Nippes,,le bilan s'elève 7 personnes mortes,4 personnes disparues,10 personnes blessés,4040 familles sérieusement endommagés,317 maisons détruites,617 maisons endommagés.”(Commission Européenne,Direction générale de l'aide humanitaire-ECHO,Aide humanitaire en faveur des victimes des inondations de novembre 2006 dans le Nord-Ouest et le Sud d'Haïti,2007)2007, “Vendredi,les corps de 23 personnes ont été découverts dans la ville de cabaret au Nord de la capitale,Port-au-Prince.Selon des témoins,le débordement de la rivière de Bretel,a entrainé une vague de 1.5 mètre dans les rues de la localité.Plus de 6000 personnes ont dû abandonner leurs maisons.”“Ailleurs au Pays,les inondations ont fait aussi plusieurs morts dont 16 dans le village de zoranger ainsi qu'une vingtaine de maisons endommagées.”(Radio Canada ,www.radio-canada.ca/nouvelles/international/2007/10/12/004/Haïti-inondations ,Haïti,inondations meurtrières)2008,Après les passages des différents cyclones en Haïti, les conditions de vie deviennent chaotiques, particulièrement dans le département de l’Artibonite. Victime du passage désastreux de Hanna, Gonaïves est la ville la plus touchées avec près de 500 morts (Radio France Internationale), des centaines de maisons détruites, des plantations totalement dévastées, des têtes de bétails emportées et des milliers de familles sinistrées. Ils manquent tout dans la ville. Les gens se plaignent du non-arrivé de l’aide d’urgence. Les gens sont en train de crever de faim et de soif. Le gallon gazoline se vend à 500 gourdes et le diesel a totalement disparu. La majorité des pompes à essence sont endommagés.Selon le maire titulaire de la ville mr Stephen Toppa Moïse, dans certains endroits de la ville l’eau a atteint 4 mètres de hauteur. Il faut toutefois rappeler qu’en septembre 2004, cette ville a été frappée de plein fouet par le passage du cyclone Jeanne qui a presque détruit la ville, faisant près de 3000 morts et des milliers de disparus.(Augustin Roudelin,Diagnostic,AIDG,Blog,septembre 2008,www.aidg.org.)En trois semaines plus de 600 haïtiens sont décédés après le passage de quatre dépressions majeures ,Fay,Gustav,Hanna puis Ike.selon L'ONU, 800 000 personnes ont un besoin urgent d'aide humanitaire.(En Haïti,Les Gonaïves dévastés par quatre ouragans:Marie Sophie Joubert,www.France 24.com/fr/2008-2009 tempête-Mort-Inondation)Novembre2008,”Drame à Nerette localité dans la banlieue de Petion-Ville dû à l'effondrement d'un établissement scolaire.Selon un bilan présenté, mercredi, par une commission spéciale crée à la suite du drame de Nérette, 320 personnes étaient à l’intérieur de l’école effondrée, soit 301 écoliers, 16 professeurs, 2 aides et 2 marchandes.L’effondrement de l’école « La promesse évangélique » de Nérette a fait 91 morts et 162 blessés …”(www.bonzouti.com/actualités-no396- ,Haïti,Bilan total du drame de nerettes et les perspectives,20 novembre2008)Mai 2009, plusieurs villes haïtiennes sont inondées depuis le début de la semaine après plusieurs jours de pluie et 11 personnes sont mortes dans différentes régions du pays, a-t-on appris auprès du bureau de la protection civile haïtienne.(www.lefigaro.fr/flashactu/2009/05/21/, Haïti inondations.)12 Janvier 2010,Haïti connait l'un des pires catastrophes de son histoire,le passage catastrophique d'un séisme à 7,3 degré sur l'échelle de Richter. Faisant des dégâts inimaginables dans 3 départements(l'Ouest,Sud,Nippes) mais c'est Port-au-prince et ses environs qui ont été particulièrement touchées avec plus de 100 000 morts et des milliers de disparus , et une ville presque totalement détruite.ce qui fait que la majorité de la population est sans abri.Haïti après le passage du seime a besoin de se reconstruire, particulièrement Port-au-Prince.Dans une ville où il n'existe plus de palais qu'il soit présidentielle,Judiciaire.et législatif.où beaucoup des gens sont morts et les survivants sont sans-abri.c'est pratiquement l'inexistence de la vie.La chose la plus importante maintenant c'est l'aide á apporter aux rescapés.car ils sont dépourvus de tous.et le grand problème comme Peuple nous n'avons pas les moyens de faire même les premiers pas. Donc une bonne coordination de l'aide internationale est vraiment nécessaire si on ne veut pas que la situation empire.Le bilan du séisme pourrait avoisiner les 200 000 morts,prés de 500 000 blessés,et environ un million sans-abri.Les conséquences seront aussi dévastateurs que le passage du séisme lui même .Port-au-prince symbolise le vrai Haïti .c'est le centre de toutes les décisions du Pays qu'elle soit la nature ainsi que l'approvisionnement des produits nécessiteux pour les provinces(gaz,produits alimentaires,ecttoutefois Saint-Domingue fournit une partie de produits à certaines villes de provinces surtout dans le domaine de la construction(bois,ciment,fer,plywood , ect).ainsi que certains produits céréaliers(spaghetti,macaroni,ect.) mais se ne sera pas suffisant compte tenu le volume de demande.si rien n'est fait les villes de provinces feront face dans les jours qui viennent à une pénurie des produits indispensables pour la survie.Avec ce qui vient de se passer le pire est devant nous. Nous n'avons même pas commencer avec la reconstruction de Gonaïves,les gens à fond-verettes continuent à se plaindre qu'un puissant seisme vient de frapper le cœur même de notre pays.ce qui complique d'avantage notre futur déjà si incertain.avec la majorité de la population vivant dans l'extrême pauvreté ,nous sommes l'un des pays les plus pauvres au monde;déjà nous avons beaucoup difficulté à envoyer nos enfants à l'école,de leurs donner un plat chaud acceptable chaque jour.Les besoins les plus élémentaires constituent le plus grand luxe pour bon nombre de la population..Nous voilà face à une situation incompréhensible et inimaginable.Tout en pleurant nos morts nous devons questionner réellement notre demain.De quoi il sera fait?Avant le 12 janvier 2010 la majorité d'entre nous vit au pays du désespoir,où le lendemain était pratiquement inexistant.maintenant avec cette dâte notre demain n'est t-il pas définitivement scellé?Avec ce qui vient de se passer,nous devons créer le syndrome positif de l'avenir c'est-à-dire mener une lutte sans relâche pour faire de ce pays un lieu de fierté pour nos survivants et un lieu de mémoire positif pour tous nos morts.12 janvier 2010 doit faire naitre en nous une conscience nationale qui nous permettra de développer une nouvelle vison du monde où l'intérêt national doit passer avant tout .C'est le moment de mettre vraiment de côtés nos querelles politiques,nos intérêts égoïstes,il nous faut rejeter aussi l'individualisme chronique dont nous souffrons.car nous devons tous participer à la reconstruction de ce pays.celle-ci sans aucun doute prendra beaucoup de temps mais c'est à nous de le faire avec bien sûr l'aide de tous nos partenaires internationaux.Notre génération est entrain de s'en aller,celle qui est derrière nous aussi.mais cela ne doit pas nous empêcher de jeter les bases du renouveau Haïtien.12 janvier 2010 doit-être le stimulus nous permettant d'emprunter la vraie route.celle du progrès avec l'objectif de redonner l'espoir aux Générations futures.Le bilan du séisme s'élève à plusieurs centaines de millions dollars voir des milliards. Comment reconstruire vraiment sans l'aide réelle de la communauté internationale car vraiment nous n'avons pas les moyens d'y parvenir nous-mêmes(80% de notre budget vient de l'extérieur).12 janvier 2010 met en puéril plus que jamais notre avenir mais c'est à nous de relever ce grand défi qui ,nous permettra une nouvelle fois de plus de nous illustrer à la face du monde.Augustin Roudelin.raugustin@aidg.org
Envoyez-moi un e-mail lorsque des commentaires sont laissés –

Vous devez être membre de Atelier des médias pour ajouter des commentaires !

Join Atelier des médias

Récemment sur l'atelier