Incendie de véhicule au bureau du Territoire de Moba (Photo d’archives)

Le Gouvernement provincial du Katanga a procédé lundi, 20 septembre 2014, à la remise de quatre motos aux quatre personnes victimes de destruction méchante de leurs engins par un militaire de FARDC, Force armée de la République démocratique du Congo, en état d’ébriété à Moba.

L’autorité territoriale qui a remis les motos au cours d’une courte cérémonie a indiqué que ce dédommagement est une expression de la volonté de l’Etat Congolais qui a pris ses responsabilités.

Retour sur les faits

La nuit du 1er au 2 janvier 2014, le sergent Bahati Barega de FARDC de Moba, a fait usage de son arme en état d’ébriété sur les usagers de la route reliant Moba-Kirungu à Moba-port. Il a tué trois personnes et a blessé trois autres admises à l’hôpital général de référence de Moba. Il a ensuite brûlé quatre motos et quatre véhicules dont deux de l’administration du territoire de Moba, un de la Monusco (Mission de l’Organisation des nations Unies pour la stabilisation en République démocratique du Congo) affecté aux Casques bleus béninois et un appartenant au Vice-président de l’Assemblée nationale de la RD Congo, l’Honorable Mwando Nsimba. L’intéressé lui-même a été abattu au matin du 2 janvier 2014 par les forces de défense et de sécurité alors qu’il tentait de s’attaquer à la résidence privée de l’Administrateur du territoire.

La remise de quatre motos fait suite à une série d’autres dédommagements effectués auparavant aux victimes a fait savoir l’Administrateur du territoire de Moba.

Michel Mwila a déclaré à ce sujet que le gouvernement provincial du Katanga avait déjà pris en charge, il y a quelques mois, par le truchement du Ministre de l’Intérieur du gouvernement national, les trois personnes qui étaient blessées et internées à l’hôpital général ; les familles qui avaient perdu les leurs avaient reçu chacune cinq mille dollars américains. La cérémonie a été organisée pour le reste de cette catégorie des victimes qui avaient perdu leurs motos, a-t-il conclu.

Quant au dédommagement du véhicule de la Monusco, l’autorité du territoire indique que cette affaire est traitée au niveau supérieur de l’Etat Congolais

Envoyez-moi un e-mail lorsque des commentaires sont laissés –

Vous devez être membre de Atelier des médias pour ajouter des commentaires !

Join Atelier des médias

Récemment sur l'atelier