GHANA: “ L’EVEIL” DES EGLISES, LA PAROLE ET LES PASTEURS

De nos Jours, l’Eglise est dévenu un facteur incontournable de destabilisation des foyers dans certains pays Africains, une catégorie de personnes n’ayant connue la parole qu’après la trentaine, se laissent berner par des Pasteurs acquis à la cause de la richesse au detriment de l’enseignement de la parole.

A Accra capitale du Ghana, on note la presence des centaines d’églises “reveillez“  à chaque kilomètre carré environ, voir plus. A titre d’exemple, il ya cent quatre vingt cinq églises dans le Quartier Dome que j’ai côtoyé et sillonner minutieusement.

L’église ici est une affaire de tous mais reste majoritairement fréquentée par les femmes et les enfants. Des femmes qui ont pour seul soucis la reconnaissance et l’acceptation de Dieu pour qu’il les viennent en aide,  qu’elles aient la paix , le pardon et la vie éternelle. Mais c’est sans compter sur des Pasteurs qui  pour la plupart sont improvisé, ont été formés sur le tas, ou alors ont suivit une formation accélérée de quelques mois dans l’un des nombreux centres de formations des hommes de Dieu ou Ecole de l’Enseignement de la Bible de cette ville.

Des écoles où on s’inscrit sans limitation d’âges ni niveau scolaire requis; la langue Anglaise n’étant notamment pas une barrière, il suffit de parler la langue Nationale ”Ntwi”, pour être admit comme étudiant Pasteur.

Dans ces églises où l’éloquence vaut mieux que la connaissance de la Bible, nulle n’à besoin de faire la Théologie pour en être capable. Les Femmes subisssent la domination et les atrocités des Pasteurs qui ont l’emprise sur leur vie de croyant, active et d’amour.

A la tombée de la nuit, on note la presence des guides à la parole de Dieu sur les espaces vert et les terrains non occupés, voués à la formation des candidats recherchant le seigneur.

Nombre de Femmes attachées à ces églises, changent Systématiquement de mode de vie au point d’ignorer  leur Mari, leur enfants, leur foyer et leur famille pour s’occuper uniquement de la Parole de Dieu et des exigences des Pasteurs.

Il ne se passe pas une semaine sans qu’un cas de violation de droits humains dans une des églises ne soit publié dans la presse locale, les mouchoirs de poches et les eaux bénites sont vendus aux enchères et il est dit que le plus grand acquéreur ou enchérisseur se verra une place au soleil du Paradis.

Une Dame Employée de banque a du abandonner son emploi, son foyer et ses trois enfants pour s’installer dans un camp de prière où celles qui y fréquentent finissent par devenir des proies pour des Pasteurs. Ces derniers leur ayant inculper dans la tête des valeurs radicales qui condamnent le conjoint non pratiquant, c’est le Diable en personne, qu’il marche sur du sang, qu’il dejeune avec les demons, et que si vous continuer a partager sa couche, l’esprit démoniaque vous envahira et votre mort sera très proche; à coup sure vous vivrez sur le sang comme lui et vous ne connaitriez point le paradis et ses merveilles.

Des hommes de Dieu qui se font appeller Bishop, Apôtre prophètes. Reverent et autres avec leurs photos flanquées sur les affiches publicitaires partout dans la ville.

Une quadragénaire a fait fesser sa mére biologique dans l’église où elle est soumise sous prétexte qu’elle est possédée par le demon, celle ci du mourir de suite de ses blessures.

Les cotisations sont faite de façon exorbitante, en dehors des 10% sur le benefice de votre activité ou de votre salaire que vous devrez verser à l’église chaque mois, les fidèles enveloppent des sommes d’argent importante pour les services divers, pendant une séance de culte qui dure deux heures de temps, les adeptes sont appeler à mettre de l’argent dans les quatre ou cinq enveloppes qui leurs seront remit. avec precision d’eviter des billets rouges et jaunes car se sont des petites notes, Dieu ne les aiment pas, que quiconque oserait de violer cette loi sera maudit car c’est avec cet argent que Dieu nourrit ses disciples.

Le resultat ne se fait pas attendre au grand Bonheur du Pasteur. En une année sabbatique, il partira de zero à hero, se procura une luxueuse villa avec des nombreux véhicules 4x4 dans le parking.

Au seuil des radios et  télévisions, les charger de communication des églises se bousculent le temps d’antennes, on ne trouve même plus d’espaces pour les annonces nécrologiques.

Les évangélistes ambulants sont aussi nombreux que ceux prêchant dans les églises, les enclos et sous les tentes.

A tous les coins de la rue, vous trouverez un messager de Dieu avec un haut parleur à la main entrain de vanter les mérites de Jésus Christ et de la parole. D’autres ayant installé des baffles, micro à la main et doté d’un générateur excellent dans un vacarme assourdissant. Que vous aimez ou pas, vous êtes obligé de faire avec. Plus écœurant encore est celui des prêcheurs qui s’installent aux premiers rangs dans les bus de transport urbain, lunettes accrochées sur le nez comme des chercheurs, n’ayez pas la malchance d’être tout près de lui. Il vous crachera toute sa salive dessus durant son homélie;.

Après un signe de croix, il adresse une brève prière en langue Ntwi, tant pis pour celui qui ne comprend pas. Que vous soyez d’avis d’écouter la parole ou pas, peu importe. Une chanson faisant les louanges de Jesus  est immédiatement entamée, et magistralement toutes les Femmes prennent le relais en décortiquant la mélodie comme si elles s’y attendaient. Même des personnes apparemment épuisées au départ retrouvent le sourire, seul l’étranger dans ce cas de figure se marre, se sent frustré et abusé. Vous n’aurez jamais la raison de vous plaindre car on ne blasphème pas le nom de Dieu, Les passagers vous le diront en vous rappelent que ici c’est le Ghana. Tenez vous tranquille, quelque soit la langue dans laquelle vous vous exprimez ( français, portugais, espagnole ), pourvu que vous soyez africains, ils vous diront : Nigerian Man, go back to your Country, you come to Ghana to thief our Money; ce qui veut simplement dire , Nigerians retourner dans votre pays, vous venez ici pour voler notre argent.

Après cette chanson, le prophète ambulant lira pour vous un passage biblique rehaussé de quelques notes d’humours pour  ensuite passer à la collecte de l’argent qui lui permettra de mettre quelque chose sous la dent. En ce moment précis, tous les gestes sont apprécié, du billet rouge de un cedis à la pièce de monnaie lancée dans la cagnotte, Dieu vous viendra en aide, il lavera vos péchés, vous bénira, vous délivrera, et vous gagnerez beaucoup d’argent avant d’aller au Paradis, le Temple des merveilles qui est aux Cieux.

Le porte à porte n’est pas du reste, le prophète ou l’apôtre tisse son nid dans des domiciles pendant que les époux sont aux bureaux et les enfants à l’école, beaucoup de femmes  trouveront la grossesse  en écoutant ces charlatans, et ce n’est qu’à la naissance du bébé que le Mari se rendra compte que l’enfant ressemble étrangement au prophète. Des citoyens à Accra ont abandonnés leur business ou se sont vu Limogés de leur emploi, d’autres ont fermés leur commerce en suivant les églises “reveillez”.

Un bon nombre de Femmes se livrent aux Hommes de Dieu par raccourcit de vite recevoir la bénédiction, le résultat ne sera autre que l’irrespect du conjoint, l’abandon de foyer, grossesses inappropriées.  

Dans la plupart des églises du Ghana, on suit la messe de l’assemblée générale le Dimanche pendant que les enfants sont à Sunday school, il faut cotiser.

Le lundi, c’est le culte de la bénédiction du pays et son peuple, il faut cotiser.

Mardi de la protection du pays contre les catastrophes naturelles telles les innondations et les tremblements de terre, il faut cotiser.

 Jeudi est le jour de l’ignitiation à la prière du gain, comment prier pour gagner beaucoup d’argent, pour se soigner, pour foudroyer son voisin, comment prier pour trouver un Mari,  pour tomber enceinte, Il faut cotiser.

Le vendredi, on suit la messe de la descente du saint esprit et de sa pénétration dans les corps des fidèles, il faut cotiser.

Et tous les derniers vendredis du mois, c’est le all night, prière toute la nuit; les thèmes varient, pourvu que cela attirent les fidèles, tant pis pour ceux des maris qui ne fréquentent pas la même église que Madame, vous ne la verrez sûrement que le Samedi dans l’après midi, le Pasteur aura eut le temps de laver la malediction en elles avant la séance de la délivrance le Samedi, il faut cotiser.

On délivre ceux qui ont péchés, ceux qui ont le démon et ceux qui vivent sous le même toit avec les non croyant, il faut cotiser.

Celui qui a cotisé cent cedis recevra la bénédiction à l’immediat, et celui qui a cotisé cinq cedis attendra la bénédiction la semaine prochaine.

Beaucoups de malades se sont fait priés dessus sans resultats avant de se retrouver agonisant sur un lit d’hôpital.

La négativité des églises réveillez à son impact palpable sur la société. La radicalisation et le nettoyage de cerveaux vous rend esclave de la parole de Dieu.

Au Ghana, les hommes de Dieu font recours au marabouts afin de se doter des pouvoirs mystiques leur permettant de contrôler leurs sujets.

Un Apôtre de Dieu qui à une bonne bague remit par un marabout puissant, à le dessus sur vous car cela permet d’attirer les adèptes. il lui suffit de lever la main, que tout le monde dans l’église est déjà couché, et c’est ca leur miracle.

 

Envoyez-moi un e-mail lorsque des commentaires sont laissés –

Vous devez être membre de Atelier des médias pour ajouter des commentaires !

Join Atelier des médias

Récemment sur l'atelier

mapote gaye posted a blog post
Les récentes législatives et l’état de santé du président Ali Bongo Ondimba ont ravivé certaines…
4 févr. 2019
mapote gaye posted a blog post
Ceci après avoir publié par «erreur» l’information selon laquelle la présidente du Sénat,  Lucie…
4 févr. 2019
Mélissa Barra posted a blog post
La Côte d’Ivoire veut s’attaquer aux dysfonctionnements que connaît l’enseignement supérieur public…
18 janv. 2019
Plus...