Florilège des initiatives médias innovantes

 

Après vous avoir partagé mon coup de cœur pour Quartz la semaine dernière j'avais envie de vous parler cette semaine du média en ligne Ozy ainsi que de deux initiatives médias innovantes que j'ai pu repérer chez le California Sunday et le Time Magazine.

OZY : "Smarter, fresher, different"

Ozy est un média en ligne qui fait pas mal parler de lui en ce moment aux Etats-Unis. On y trouve une sélection d'articles de la presse quotidienne, des productions originales, de la vidéo et une interface que je trouve formidable. Le tout étant façonné pour plaire à un public jeune (entre 18 et 30 ans).

Ozy a finalement réussi à attirer les grands médias européens. Le groupe de presse allemand Axel Springer vient en effet d'investir 20 millions de dollars dans le site. Je pense que Ozy ne devrait pas tarder à arriver en Europe.

Quand la presse papier innove 

Crédit photo: Molly (FlickR)

  • California Sunday a récemment fait l'actualité à San Francisco. D'une part parce que le California Sunday se veut l'équivalent du New Yorker pour la côte Ouest, donc un magazine avec des longs articles, des essais, que l'on prend le temps de lire avec un café en fin de semaine. Qu'est-ce que le California Sunday a fait pour parvenir à se lancer et à s'insérer dans les foyers californiens ? Ils ont réfléchi à une stratégie de distribution innovante plutôt maline et qui n'implique pas beaucoup de technologies. Ils ont payé des quotidiens déjà établis pour ajouter à leur édition un supplément du California Sunday. En un coup ils ont alors réussi à glaner énormément d'abonnés. Cela qui a permis au California Sunday de faire monter les prix publicitaires très rapidement et de dire aux annonceurs qu'ils étaient déjà lus alors qu'ils venaient à peine de se lancer.
    Cette histoire est symptomatique de l'innovation assez basique de l'on peut trouver tout simplement en réfléchissant un tout petit peu à la manière dont on peut arriver dans les mains de ses lecteurs.

  • Le Time :
    Je voyais très souvent des contenus du Time arriver dans mes flux RSS, mes fils Twitter et Facebook. J'ai voulu savoir pourquoi est-ce qu'ils étaient de partout. Et ce que j'ai trouvé est assez intéressant. Time Magazine a une petite équipe dédiée à la distribution des contenus sur les réseaux sociaux qui participe aux conférences de rédaction. Lorsqu'on évoque un sujet qui va être traité par le magazine le matin, tout de suite les éditeurs regardent quels sont les différents angles qui risquent de bien fonctionner sur les réseaux sociaux de générer beaucoup de trafic vers le site et donc ainsi donner de la notoriété à la marque "Time Magazine".

Un modèle facilement réplicable par d'autres médias qui veulent utiliser les réseaux sociaux pour arriver devant les yeux de leur lectorat.

Marie-Catherine Beuth est journaliste, spécialiste des nouveaux médias au Figaro. Elle vit depuis 2013 aux Etats Unis où elle a été Knight Fellow à Stanford. Elle est l'auteure du blog 
Étreintes digitales. Chaque semaine, dans l'Atelier des médias, elle s'arrête sur l'un des aspects de la r/évolution des médias actuellement en cours.

 

M'envoyer un e-mail lorsque des personnes publient un commentaire –

Twitter : @M_C_B
News Concierge | Co-founder @getnod | 2013 @JSKStanford fellow | Correspondent @Le_Figaro @Atelier_Medias

Vous devez être membre de Atelier des médias pour ajouter des commentaires !

Join Atelier des médias

Récemment sur l'atelier

Atelier des Médias - RFI via Facebook

Rencontre avec Nicolas Grégoire, un ancien journaliste qui se présente comme…

Atelier des Médias - RFI via Facebook

Analyse de l'évolution de la profession de journaliste…

Atelier des Médias - RFI via Facebook

Des intox sur Irma ⬇…

Atelier des Médias - RFI via Facebook

Comment un grand média a su s'emparer d'un format pas tout à fait natif…

Plus...