Le mois de Mai aime bien se déployé dans sa première semaine avec deux importants évènements internationaux.  L’un commémore la fête du travail le premier jour du mois tandis que l’autre est consacré à la journée internationale de la liberté de la presse le troisième jour.

Pour ces deux évènements, il m’est donné de toujours voir apparaître deux différents discours.

Les gouvernants estiment faire beaucoup…

Les syndicats estiment qu’il reste beaucoup à faire…

Dans les deux discours, C’est la position du terme « beaucoup » qui change. « Beaucoup » vient soit avant, soit après.

Mais, j’oubliais !

Il y a un troisième discours. C’est celui du citoyen lambda. Celui –ci pense que la vérité se situe ni du côté des gouvernants, ni du côté des « célébrés ». La vérité se situe au milieu.

« Vos revendications sont légitimes », « l’Etat ne vous oubliera jamais », « toutes vos doléances seront prises en comptes ».

A l’heure du bilan : « le pays amorce une croissance positive et exponentielle qui permettra de résoudre vos préoccupations dans  les mois à venir ». Encore un rendez-vous avec dame promesse !

« Même s’il reste beaucoup à faire, la liberté de la presse est une réalité… ( ?!) »

Qu’est ce qui bloque alors pour l’amélioration des salaires et des conditions de travail ?

« Les journalistes eux-mêmes sont conscients que les entreprises de presse connaissent des difficultés ».

Le chat et le souris !

Le journaliste lui-même, compte-t-il s’affranchir du joug de la politique ?

Il paraît qu’ils sont des militants.

Mêles-toi de ce qui te regarde !

Bonne journée mondiale et internationale ! Pour ce 5 Mai, il s’agit de la journée mondiale de l’hygiène des mains. Et de la journée internationale de la sage-femme.

A bientôt !

 

 

 

 

Envoyez-moi un e-mail lorsque des commentaires sont laissés –

Vous devez être membre de Atelier des médias pour ajouter des commentaires !

Join Atelier des médias

Articles mis en avant

Récemment sur l'atelier

mapote gaye posted blog posts
4 févr.
Mélissa Barra posted a blog post
La Côte d’Ivoire veut s’attaquer aux dysfonctionnements que connaît l’enseignement supérieur public…
18 janv.
Plus...