Je suis une fille capable d'enthousiasmes, mais je suis pas non plus une folle furieuse de festivals, évènements, meeting etc.

Toutefois, en lisant le programme du Festival International du Journalisme de Perugia 2011 (http://www.festivaldelgiornalismo.com/menu/programma-2011/) je me dis que - même si Metéo France prévoit du soleil pour les prochains weekend et que Paris est absolument ravissante au printemps - c'est assez nul de ne pas pouvoir aller à Perugia du 13 au 17 avril prochains. Ceci-dit, vu la quantité et qualité de rencontres, ateliers, key-note speeches en programme, j'aurais du me mettre beaucoup plus tôt à l'entraînement physique et intellectuel nécessaire pour vivre pleinement cette expérience (au moins 4h par jour de marche à pieds , 1h par jour de course avec une sacoche remplie de brochures, flyers et bouquins, 2h par jour de veille internet sur les dernières nouveautés en fait de journalisme web, 1h par jour de prise spasmodique de notes, etc...) . Ou alors m'efforcer de m'auto-cloner ou de développer un don pour l'ubiquité remarquable. 
Trop tard mais, blagues à part, cette édition s'annonce fort interessante.
Quelques lignes sur le Festival du Journalisme de Perugia: 
Fondé en 2006 par Arianna Ciccone et Christopher Potter avec le but de parler de journalisme, information, liberté de presse et démocratie 2.0, le IJF a grandi de façon exponentielle et en 2010 comptait plus de 120 évènements en cinq jours, et quelques 300 intervenants dont - mine de rien - Al Gore et Roberto Saviano. 
Cette année la, parmi les thèmes qui seront abordés: le traitement des émergences de la part des médias (Haiti et Fukushima entre autres), le micro-citizen journalism, la révolution en Méditerranée, la gestion des info diffusées à travers les réseaux sociaux de la part des journalistes et un Hackers' Corner ou apprendre les techniques de base pour être "invisibles" sur la toile. 
Pour ceux qui, comme moi, ne peuvent pas se rendre à Perugia pendant le festival, les évènements les plus importants de l'IJF devraient etre accessibles sur la web tv et la web radio du festival, mais j'en saurais en dire plus la semaine prochaine. 
Petit bémol: la majorité des contenus sont - hélas pour vous - en italien. Vous pouvez sortir votre "Cours d'italien accélère" du tiroir et commencer l'entraînement. 

Envoyez-moi un e-mail lorsque des commentaires sont laissés –

Vous devez être membre de Atelier des médias pour ajouter des commentaires !

Join Atelier des médias

Commentaires

  • eheh...je cherche à comprendre s'il y a moyen de ecouter/voir les rencontres en langue originale (beaucoup d'intervenants parlent anglais et francais..) 

    je vous en dirais plus! 

  • Je syuis au Cameroun donc, je ne parle ni ne parlerais jamais italien. Mais une info bonne à savoir.
  • Merci Sara pour cette information - combien interessante - que tu nous partage.

    Journalistiquement.

     

    Sylvestre Fils

This reply was deleted.

Récemment sur l'atelier