Fesci: Un virage dangereux?

La Fesci (fédération estudiantine et scolaire de Côte D'ivoire, l'un des syndicats les plus influent du milieu) fait encore parler d'elle ces jours. La crainte semble s'installer une fois

de plus dans les cœurs des élèves et étudiants après cette énième démonstration de violence.

Une scène de violence vécue de plus près par la population d'Attécoubé (quartier populaire) ce mardi 14 septembre 2010.

La matinée du 14 septembre fut rehaussée par une scène intrépide de violence dans la commune d'Attécoubé. Des éléments de la fesci COS (pro Mian) ont été mis en déroute par les élèves du lycée moderne d'Attécoubé. Ils étaient une soixantaine à envahir le Lycée dans la matinée du 14 septembre pour objectif de fermer le dit lycée. Une action qui se situedans le cadre de vouloir perturber l'école ivoirienne selon les élémentsde la fesci du lycée moderne d'Attécoubé (Pro Zagol).

Pour rappel, le VIIè congrès de la Fesci s'est tenu du 27, 28 et 29 décembre 2009. Un congrès ambivalent organisé à Yamoussoukro (capital politique) et à Abidjan (capital économique). Une fédération, deux congrès et deux secrétaires élus. Une situation qui plonge depuis lors la structure dans une véritable crise interne. Le congrès de Yamoussoukro a vu l'élection de Zagol Alain Durant et celui d'Abidjan s'est soldé par l'élection de Mian Augustin (candidat sortant du 6è congrès). Depuis lors ce sont des messages d'intimidation et de démonstration de force qu'affichent les deux leaders, chacun se réclamant comme étant le représentant légal dela structure.

Une crise interne qui tire sa source des fonds baptismaux de la structure. Dans son message, aux élèves, étudiants et parents d'élève du 15 avril 2010, Zagol Alain Durant révèle :

Des révélations troublantes...

''Notre scrutation objective de la situation nous amène à cerner l'une des principales raisons tributaires de la volonté manifeste d'un certain Kacou Broualias KB, Sous Directeur de la Garde Côtière à la Direction Général desAffaires Maritimes de caporaliser la structure, dans le souci depréserver ses acquis dans les résidences universitaires et écoles deCôte d'Ivoire. S'autoproclamant parrainde la FESCI, ce sinistre individu qui n'a jamais occupé le moindreposte de responsabilité au sein de la structure, a néanmoins compris queles franchises universitaires pouvaient lui assurer une couverture, uneimpunité pour ses pratiques mafieuses :

-Expropriation des chambres aux ayant-droit (2800 lits)

-Extorsions de fonds sur les bourses des laborieux élèves et étudiants.

-Instauration des frais d'inscription excessif (inscriptions pédagogiques dans les universités) dans les lycées, collèges et grandes écoles dont les perdièmes lui sont reversés grâce aux chantages et actes d'intimidation exercés sur les chefs d'établissements ;

-Dépravation des mœurs au « MARE NIGHT CLUB » à la cité rouge-cocody St jean dont il est propriétaire, où les lundis sont organisées des soirées de strip-tease qui aboutissent à des partouzes.

-De la piraterie artistique et de la duplication des œuvres de l'esprit dont il perçoit les ristournes

-Atteinte à l'intégrité des étudiants handicapés physiques sur les résidences universitaires

C'est dans un tel contexte que nous avons suscité notre candidature pour dire non à KB dont l'intimidation, la violence et le mensonge sont desvertus cardinales.

Les mensonges du fanfaron de KB, qui fait croire qu'il a le soutien indéfectible du Front Populaire Ivoirien (FPI) et de BLE GOUDE, Directeur National de Campagne chargé de la Jeunesse du Candidat de la majorité Présidentielle S.E.M LAURENT GBAGBO dans sa sale besogne de détruire l'école Ivoirienne, révoltent les étudiants et élèves.

Nous en avons pour preuve son bar à la cité rouge, haut lieu de prostitution universitaire et de consommation de drogue, ne fonctionne t-il-pas aux frais de l'Etat de Côte d'Ivoire (facture d'eau et électricité).

L'Etat et le FPI(front populaire ivoirien, parti au pouvoir) sont-ils innocents en observant un tel mutisme affinant à l'approbation ? En tout état de cause ce fait nuisible détruit l'imagede la FESCI tant dans le système éducatif que dans l'opinion publique nationale et internationale.

Il convient donc de décrier cette situation déplorable et d'apporter les solutions idoines à même de rassembler à nouveau les étudiants autour deleur instrument de lutte.

Il faut le lessivage du système socio-éducatif qui passe par l'action d'envergure du débarras de cette vermine de KB qui constitue à n'en point douter la gangrène du milieu universitaire etscolaire.

Par la faute de cet individu aux idées lugubres, La FESCI manque de démocratie en interne. Il est rare de voir un Secrétaire Général (SG) fruit ouémanation réelle de l'expression de la volonté des élèves et étudiants.

Ce sont des fous du roi, des courtisans assidus et des griots indécrottables qui ne tarissent pas d'éloges sur sa personne « papa, le vieux loup, maître, le maréchal, le commandant, le moro naba, le baobab etc.... »

Aujourd'hui, le guide, sont autant de superlatifs pour le désigner afin d'être dans ses bonnes grâces.

Il (KB) impose ses sbires aux étudiants à travers des candidatures uniques aux différentes pseudos élections dans les facultés, les cités universitaires, les grandes écoles et autres. Dans un tel contexte de confiture et de léthargie nousavions entrepris à notre humble niveau, de réinstaurer la démocratie à la FESCI. MIAN Augustin a desservi la FESCI, n'ayant rien fait pour les étudiants et élèves de Côte d'Ivoire endeux (02) ans de mandat. Il a plutôt livré la FESCI corps et âme à KBqui en a abusé. Là doit s'arrêter le règne sans partage de KB qui, telleune sangsue profite de la FESCI tout en œuvrant à sa disparition.

Il faut donc élire des personnes courageuses et crédibles, soucieuses du présent et de l'avenir des élèves et étudiant (e)s.

C'est un devoir historique, car chacun doit s'interroger s'il a vécu utilement pour :

- La cessation des violences sur les élèves et étudiants

-La fin des rackets et extorsions de fonds sur les bourses de valeureux étudiants.

- La normalisation des frais d'inscription dans les établissements publics eu égard à la paupérisation avancée des populations civiles et au caractère socialiste du régime en place.

- Le regain de dignité des élèves et étudiants

- Instauration d'une vraie démocratie au sein de la FESCI garante d'une élite nationale''.

Un message sur lequel il revient juste la veille de la rentrée des classes 2010-2011. En pointant une fois encore du doigt le fait que la Structure (FESCI) soit prise en otage par un certain KB (Kakou BROU) et que Mian serait sa marionnette.

Ainsi le cadre semble bien dressé pour le début d'un épisode de démonstration de force pour les deux antagonistes (Mian et Zagol). Et le terrain de jeu, c'est le lycée moderne d'Attécoubé (Pro Zagol).

Dans la logique donc de fermer le lycée, les éléments de la FESCI COS (Pro Mian) se sont retournés avec plusieurs blessés. Une humiliation infligée par les camarades du Lycée d'Attécoubé qui ne voulaient pas sortir des salles de classe. Voulant user de la violence,les soixante-sept (67) éléments de la FESCI COS ont été tabassés. Selon nos sources il y a eu plusieurs blessés graves.

Réunion d'urgence convoquée à la cité rouge (base de Mian) après cet incident

Suite aux affrontements du mardi 14 septembre 2010 dans la matinée à Attécoubé, Mian a tenu une réunion ce même mardi soir à la cité rouge en convoquant tous les Secrétaires Généraux des cités universitaires, car selon lui c'est une humiliation. Ce qu'ils se sont dit, on ne tardera pas de voir les résultats sur le terrain les jours à venir.

La réaction de Zagol ne s'est pas fait attendre suite à cette réunion

« Nous demandons à tous nos camarades de dormir tranquille, nous montrerons à KB que nos domiciles ne sont pas la cité rouge et qu'il sache que nul n'a le monopole de la violence. C'est le lieu pour nous de demander à l'Etat de Côte d'Ivoire de rappeler le rôle de la police maritime à tous les agents de cette police. »

Les jours à venir nous en dirons plus sur ce nième épisode qui donne l'impression que l'on se trouve dans un film hollywoodien.

Envoyez-moi un e-mail lorsque des commentaires sont laissés –

Vous devez être membre de Atelier des médias pour ajouter des commentaires !

Join Atelier des médias

Articles mis en avant

Récemment sur l'atelier

mapote gaye posted blog posts
4 févr.
Mélissa Barra posted a blog post
La Côte d’Ivoire veut s’attaquer aux dysfonctionnements que connaît l’enseignement supérieur public…
18 janv.
Plus...