Faut-il avoir peur des motos-taxis de Douala?

La scène se déroule le mercredi 19 octobre dernier devant les locaux abritant les studios du groupe de presse Equinoxe. Ce groupe, réputé pour ne pas y aller du dos de la cuillère avec le régime en place et de ce fait souvent réprimandé par celui-ci recevait une visite d’importance: celle du ministre de la communication. Mais la présence des véhicules des forces de l’ordre composant le cortège ministériel ont eu un effet pervers: ils ont attiré les badauds et les inévitables conducteurs de moto-taxis. En une poignée de minutes, plusieurs centaines de ces engins étaient parquées devant le bâtiment. Une rumeur avait voulu que les forces de l’ordre soient venues sceller les lieux. Les conducteurs de moto-taxis regroupés sur les lieux entendaient donc intervenir si cette éventualité se confirmait. Il faut noter que la TV et surtout la Radio Equinoxe jouissent d’un important capital de sympathie dans la classe populaire car le franc-parler de ses journalistes est apprécié. Et il est à préciser que la dernière fermeture de ces chaînes en février 2008 avaient été la goutte d’eau qui avait fait déborder le vase et les fameuses émeutes que le Cameroun avaient connues alors avaient éclaté la semaine d’après. Lire la suite...
Envoyez-moi un e-mail lorsque des commentaires sont laissés –

Vous devez être membre de Atelier des médias pour ajouter des commentaires !

Join Atelier des médias

Commentaires

  • je trouve aberrant!! de taxer toute une communauté

    lui donner un pouvoir, peut etre que tous ne partagent pas

    Certes les motos taxis sont reputés au Cameroun comme des personnes au sang Chaud!!!!

    Cependant, pensez vous qu'il faut craindre d'eux c'est de tirer un peu trop la corde sensible

    Posez Vous ma question de savoir

    Pourquoi sont-ils toujours au départ d'une protestation?

    Sont-ils réellement auteur de ce mouvement?

    Est-ce un effet de masse?

    Sont-ils suffisamment organisés pour pretendre à un mouvement revolutionnaire?

    J'ose rappeler en 2008 lors des émeutes qu'ils ont fait front au pouvoir pour pouvoir baisser le prix de l'essence à la pompe

    Choses faites, ils ont revendiqué leur liberté de grève et de reprendre le travail quand bien même les politiciens voulaient s'en emparer pour des fins de leadership...

    Peut-on les controler?

    Ils vivent et revendiquent lorsque leur pains quotidiens en dépendent?

    Ou sont-ils de vrai leader populaire?

    Posez cette question

  • je Ne pense pas, la moto est un véhicule plutôt fiable et typiquement africain, bien que la plupart des motos en Afrique viennent d'Asie, de Chine, je pense, d'après mes dernières informations venant du Nord de la Côte d'Ivoire, du pays Sénoufo en particulier, de Péguékaha ou Ferkéssédougou si mes souvenirs sont bons, Nyakara, en avait une pour transporter des passagers, donc pas très loin du métier de taxi à Douala !

     

    Ivan Zempléni

     

    Pourrais-tu m'ajouter à tes amis, je suis un fin connaisseurs de l'Afrique et je connais un peu le monde Sénoufo, mon père était anthropologue là-bas et, j'ai connu une initiation au Poro, mon nom Sénoufo, pour ne rien te cacher est "Kulo Dyala Kpo" traduction en français : "Le gros enfant est bon", 

     

    Tu pourra donc entièrement avoir confiance en ma parole

This reply was deleted.

Récemment sur l'atelier

mapote gaye posted a blog post
Les récentes législatives et l’état de santé du président Ali Bongo Ondimba ont ravivé certaines…
4 févr. 2019
mapote gaye posted a blog post
Ceci après avoir publié par «erreur» l’information selon laquelle la présidente du Sénat,  Lucie…
4 févr. 2019
Mélissa Barra posted a blog post
La Côte d’Ivoire veut s’attaquer aux dysfonctionnements que connaît l’enseignement supérieur public…
18 janv. 2019
Plus...