Mon grand-père me disait souvent "si tu ne peux pas avoir ce que tu veux tout de suite, contentes toi de ce que tu as, tu peux aussi rêver que tu l'as en attendant de l'avoir". Je vous laisse imaginer ce que ce genre de propos avait comme effet sur la petite fille impatiente que j'étais. Grhhhh ! C'était bien trop profond pour l'esprit d'une gamine pourrait se dire certains, oui et non. Parce qu'au fond même si sur le moment, je trouvais ses petites phrases philosophiques aussi "barbantes" que les punitions de mes parents, aujourd'hui, elles me sont d'un grand secours, la preuve. Puisque, cette année encore, je n'ai pas quitté les montagnes pour me perdre dans les allées de la porte de Versailles au salon du livre, j'ai choisi de suivre les conseils de mon pépé Loubienga.

Et voilà le travail... J'y suis... Et je vous emmène dans mon rêve éveillé au salon du livre via le stand des livres et auteurs du bassin du Congo. Vendredi 21 mars, j'ai arrêté le travail à 15 heures, mon exemplaire de La brève histoire de ma mère sous les bras, j'ai pris la direction porte de Versailles avec pour objectif d'être la toute première à obtenir la dédicace de Jean-Aimé Dikabana. Évidemment, je me serais empressée de faire un selfie avec lui après tout, n'est-ce-pas le nec plus ultra en ce moment ? Oui çà fait très groupie, mais en même temps, j'ai une bonne excuse, Barack Obama et le Pape François ont sacrifié à ce courant aussi, alors, tout est permis. SouRIRES !

Le lendemain samedi, j'ai fais relâche, parce qu'il faut bien le reconnaitre, ce n'est pas tous les jours, que je viens à Paris, et il fallait que j'en profite pour faire des trucs de filles comme la coiffure, la pédicure, la manucure, le massage et puis samedi j'ai tango aussi, donc on ne peut pas être partout non plus.

En revanche aujourd'hui dimanche, je suis retournée au salon et là, çà a été le tourbillon, j'ai pu faire la connaissance de trois jeunes auteurs qui m'intriguent Mamadou Mahmoud N'Dongo, Joss Doszen et Marien Ngombé. Et je suis repartie de plus belle avec les dédicaces, les photos et comme en plus, ces auteurs ont un sens de l'humour très aiguisé, j'ai beaucoup ri. Bref, c'était comme qui dirait le paradis. Puis, j'ai sagement repris mon train pour regagner mes montagnes.

Je le trouve pas mal mon rêve, en tout cas, il est plus inspirant que mon véritable week-end. Après tout qu'importe, pourquoi ne pas se faire plaisir de temps à autre et imaginer ce que la main ne peut atteindre ?

Qu'en dites vous ? Suis-je bonne à enfermer ? Ou bien est ce que vous aussi, il vous arrive de vous laisser aller ?

M'envoyer un e-mail lorsque des personnes publient un commentaire –

Vous devez être membre de Atelier des médias pour ajouter des commentaires !

Join Atelier des médias

Commentaires

  • je viens de vous lire je suis vraiment content de vous ;

    je me souvient toujours de ce propos d'un de mes professeurs que me nous disait <<tant qu'on vit ,on peut realiser son reve>> et là je suis tout à fait d'accord avec lui car pour moi rien n'est impossible dans la vie il suffit d'imager pourquoi telle persone y est accedé et se poser la question <<du pourquoi pas moi aussi ?>> mon amie tu peut y acceder comme le dis stephane Hessel:
    « Il ne faudrait pas exaspérer, il faudrait espérer. L'exaspération est un déni de l'espoir. Elle est compréhensible, je dirais presque qu'elle est naturelle, mais pour autant elle n'est pas acceptable. Parce qu'elle ne permet pas d'obtenir les résultats que peut éventuellement produire l'espérance. »

  • je viens de vous lire je suis vraiment content de vous ;

    je me souvient toujours de ce propos d'un de mes professeurs que me nous disait <<tant qu'on vit ,on peut realiser son reve>> et là je suis tout à fait d'accord avec lui car pour moi rien n'est impossible dans la vie il suffit d'imager pourquoi telle persone y est accedé et se poser la question <<du pourquoi pas moi aussi ?>> mon amie tu peut y acceder

  • Ah ah ah, Obambé, obambé, j'ai envie de voler l'expression favorite de ma soeur Alpha...Mais qui te peut même ? J'ai déjà eu l'occasion de rire avec FCZ dans une autre vie, j'adore son style et son côté chat discret qui n'en pense pas moins. Je suis en retard de mes lectures, et j'avoue que je préfère désormais le lire directement. En revanche pour JAD, j'ai très envie de découvrir l'ensemble, donc oui, je te fais confiance, je pense que çà aurait été très instructif et drôle.

    Humm Total ? Pourquoi pas ? çà serait un must,il y'a Libération, Saint ex, et l'ancienne fac des sciences pas loin, sans parler du Forum des jeunes entrepreneurs, c'est un lieu parfait.

    Mais pourquoi pas aller encore plus loin, le faire carrément dans un foula foula...Genre mini salon dans le bus direction TOTAL...CCF, nganga edouard...Moungali...Mounkondo....Démarrer chauffeur....

    Grace

  • Hello Grâce!

    Je suis plié de rire. Drôle de rêve auquel je n'ai jamais pensé en fait. Crois-moi, tu te serais bien amusée avec des gars comme FCZ, JAD (pour ne citer que ces deux-là).

    Bon, je te propose un autre rêve: tu organises un Salon du livre à côté du marché Total. Voilà, vas-y, on te lit...

    @+, O.G.

This reply was deleted.

Réccemment sur l'atelier

Atelier des médias via Twitter
L'image de l'Azerbaïdjan ternie par l'arrestation d'une journaliste d'investigation http://buff.ly/1C8Jfr5  sur @GlobalVoicesFr
Il y a 5 heures
Atelier des médias via Twitter
Entre Erdogan et l'Union européenne, le torchon brûle http://rfi.my/1CcQqM3  Via @RFI
Il y a 6 heures
Marius Trésor posted a blog post
Rock is back ! Revivez vos concerts de légendes le 02/04/2015 au Palais des Sports avec : The Beatl…
Il y a 8 heures
Atelier des médias via Twitter
Le #BondyBlog version bruxelloise @bxlbondyblog est né. Il est conçu par les étudiants en journalisme de l' @ihecs : http://www.bxlbondyblog.be/ 
Il y a 9 heures
Plus...