Facebook va lancer son propre moteur de recherche

 Facebook par MoneyBlogNews, via Flickr CC

Cela faisait longtemps que je ne vous avais pas parlé de Facebook. Le réseau social a tenu mardi 15 janvier une conférence de presse dans la Silicon Valley, qui a attiré énormément d’attention. Tout le monde se demandait ce que Mark Zuckerberg, le jeune patron de Facebook, allait bien pouvoir présenter lors de ce rendez-vous.

La grande annonce, c’est que Facebook s'apprête à lancer le Graph Search, un moteur de recherche qui va permettre d’explorer tous les contenus que le réseau social a amassé depuis des années sur sa plateforme. Il va surtout permettre de retrouver toutes les connexions croisées entre les personnes, les photos, les lieux, les centre d’intérêts que l’on a publié sur FacebookL Cela va permettre de poser des questions beaucoup plus sophistiquées qu’une simple recherche de mots clés sur un moteur de recherche traditionnel.

Par exemple, je vais pouvoir connaître les restaurants appréciés ou recommandés par mes amis qui habitent à New York. Autrement dit, Facebook devient un super  outil de recommandation pour de nombreuses informations (voyages, restaurants, divertissements, livres…). Mark Zuckerberg a insisté sur le fait que ce n’était que le début d’une nouvelle aventure, qui va nécessiter des années de travail.

Chaque contenu publié sur Facebook a sa propre audience : je partage certaines choses avec un certain groupe d’amis, et tout n’est pas public comme sur le web ouvert. Facebook a régulièrement été critiqué pour ses modifications unilatérales qui changeaient les conditions de protection des données privées. L'entreprise de Palo Alto a beaucoup insisté sur le fait que ce moteur de recherche ne nous permettra de voir que ce à quoi nous avons déjà accès. Si un contenu n’est pas public ou n’est pas partagé avec les amis de mes amis, ces résultats ne sortiront pas dans le moteur de recherche…

 

Potentiellement, cet outil de recherche va être également utile à des journalistes. Facebook l’a d’ailleurs mis en avance sur une de ses pages dédiées aux médias et aux journalistes, en expliquant que ce réseau social était un annuaire potentiel d'un milliard de sources (un chiffre qui correspond au nombre de personnes inscrites sur le site).

 

Nous allons être en mesure d'effectuer des recherches sophistiquées dans cet annuaire. Imaginons que je fasse une enquête sur une entreprise ou une de ses filiales, je vais ainsi pouvoir trouver quelles sont les personnes employées par cette société, à Paris ou ailleurs. Nous allons aussi avoir la possibilité d'explorer des photos de lieu en fonction de certaines dates, ce qui sera utile pour créer des albums sur des événements majeurs (comme les JO) ou, pourquoi pas, pour vérifier certaines sources d’information sur des photos.

 

Si un journaliste citoyen m’envoie une photo en me disant que le cliché a été pris à un endroit où je n’ai jamais mis les pieds, en faisant une recherche correspondant à cette localité dans Facebook, je vais être capable de vérifier si cette photo a bien été prise à l'endroit défini par ma source.

 

Pour le moment, Google ne semble pas menacé par le Graph Search : avec son nouvel outil, Facebook ne s’intéresse qu’aux contenus postés sur sa plateforme, auxquels Google n’a pas accès. Pour son projet, le premier réseau social du monde a signé un partenariat avec Microsoft : si vous effectuez une recherche sur un sujet donné dans Facebook et qu’il n’y a pas de résultat, le site va vous proposer un certains nombres de liens qui proviennent du web, et qui ont été fourni par Microsoft.

 

Là où il peut y avoir concurrence potentielle, c’est sur le marché publicitaire. Aujourd’hui, Google tire l’essentiel de ses 44 milliards de dollars de chiffre d'affaire de la publicité de son moteur de recherche. Avec le Graph Search, Facebook va pouvoir prétendre à une part de ce marché : pour un annonceur, il sera peut-être plus intéressant d’avoir sa publicité entre deux recommandations d’amis qu'en tête d’une page de liens anonymes fournis par Google.

 

Un certain nombre d’analystes ont vu un potentiel de recettes supplémentaires pour Facebook. Mais mardi, Mark Zuckerberg a insisté sur le fait que l'aventure du moteur de recherche de Facebook ne faisait que débuter, et que la priorité était l’expérience des utilisateurs et non de générer des recettes sonnantes et trébuchantes, comme il le dit à chaque conférence…

Marie-Catherine Beuth est journaliste, spécialiste des nouveaux médias au Figaro. Elle est l'auteure du blog 
Étreintes digitales. Chaque semaine, dans l'Atelier des médias, elle s'arrête sur l'un des aspects de la r/évolution des médias actuellement en cours.

Vues : 268

Balises : beuth, facebook, marie-catherine, moteur, nouveauté, recherche, zuckerberg

Commenter

Vous devez être membre de Atelier des médias pour ajouter des commentaires !

Rejoindre Atelier des médias

Podcasts

La vie de la communauté

Bienvenu Mulunda Selenge a publié un statut
"Cauchemar !"
il y a 2 heures
Billet de Livres pour tous
il y a 3 heures
Billet de Fabrice Heron

Paris Photo, de Paris à Los Angeles...

Alors que paradoxalement la photographie n'a jamais été aussi présente dans les réseaux sociaux et à la fois aussi dépréciée par certains médias au point de mettre à mal le métier de photographe, voilà qu'elle confirme son entrée haut de gamme sur…Plus
il y a 3 heures
serge katembera rhukuzage a commenté l'article Entretien avec William Irigoyen : l'homme qui veut jeter le JT de Raphaelle Constant.
"En Amérique , pour contourner cette uniformisation des esprits, les médias misent sur les représentations ethniques ... c'est une bonne idée aussi !"
il y a 4 heures
serge katembera rhukuzage a commenté l'article Entretien avec William Irigoyen : l'homme qui veut jeter le JT de Raphaelle Constant.
"Bon, retour ici après avoir écouté l'émission dans un shopping, écouteurs aux oreilles en prenant un excellent expresso... ! Premierement bravo à Ziad et Rapha pour l'excellente interview (et je…"
il y a 7 heures
Billet de Serge ULESKI

L’Iran et « la bombe » : l’avoir ou pas

  L'atome : frayeur et splendeur !                 La communauté internationale exige que l'Iran réduise ses capacités nucléaires afin d'exclure tout débouché militaire. Téhéran, qui soutient que son programme nucléaire est strictement pacifique,…Plus
il y a 8 heures
Icône de profilMauritanievox, omayma.mimache, claudin et 5 se sont joints à Atelier des médias
il y a 9 heures
Raphaelle Constant a aimé le blog Entretien avec William Irigoyen : l'homme qui veut jeter le JT de Raphaelle Constant
il y a 12 heures
Raphaelle Constant a commenté l'article Entretien avec William Irigoyen : l'homme qui veut jeter le JT de Raphaelle Constant.
"C'est fait, merci Serge ;-)"
il y a 12 heures
Jean-Philippe LaMarche a aimé le blog Quelle différence entre Information et Communication ? de Simon DECREUZE
il y a 20 heures
joe KA a publié un statut
"Qui est PEAN.quel journaliste.il dit en 2011 qu'ALI A gagné,en 2014 qu'ALI n'est pas gabonais.comment le prendre au sérieux et le croire."
hier
Billet de Nguru Wasingya Anselme

C’est assez, qui égorge  les  paisibles  populations  de Beni ?

Par Nguru Wasingya AnselmeLe message d’égorger les populations de Beni tout en étant ligotés est tombé dans mes oreilles comme un coup de foudre. Le récent massacre des 120 personnes en octobre  dernier est difficile   de chasser de nos   mémoires.…Plus
hier
Billet de Amadou Sy, Journaliste
hier
Morlaye Aly CAMARA a aimé la discussion de Abdoul Kaba En Guinée (Conakry) : Comment publier un CV par SMS, envoyer des e-mails par SMS sans connexion Internet, etc.
Samedi
Traore Mamadou Karidja a partagé son billet sur Facebook
Vendredi
Robert-Hugues a publié un statut
"Togo, qui a peur des réformes? http://maplume.mondoblog.org/2014/11/21/togo-peur-reformes/ #‎Togo"
Vendredi

Photos

Chargement en cours…
  • Ajouter des photos
  • Tout voir

Mondoblog

© 2014   Créé par Philippe Couve et Simon Decreuze. Coordonné par Ziad Maalouf.

Badges  |  Signaler un problème  |  Conditions d'utilisation