Facebook plus fort que la télé ?

Ecoutez cette douce chanson (1 min. et 06 sec.)

Tout d'abord, désolé si vos haut-parleurs se sont mis subrepticement a vous jeter aux oreilles un déluge de guitares saturées, ou inversement, désolé si vous vous êtes retrouvé à écouter ce qui pourrait être la BO de Titanic Park. Mais lundi, je suis tombé sur une vidéo postée par Pixella parlant d'une guerre entre Joe McElderry, et le groupe Rage Against The Machine. Le premier étant un jeune chanteur sirupeux et l'autre un groupe revendicatif hors format, je me suis demandé ce qu'ils pouvaient avoir en commun. Alors, il faut le savoir, les yeux et les oreilles du Royaume-uni sont chaque année rivés sur l'annonce du "Christmas Number One", l'artiste qui vendra le plus de singles pendant la semaine qui précède Noël. Quasi-traditionnellement c'est le gagnant de X Factor, le show de télé-crochet, qui remporte ce titre, mais cette année, c'est Rage against the machine (RATM) et son titre "Killing in the name" vieux de 17 ans qui est sorti vainqueur avec plus de 500 000 mp3 vendus en une semaine. Cette surprise, nous la devons à l'initiative deux fans du groupe "Rage" qui, énervés de voir X Factor chaque année sortir vainqueur du concours, a mené une véritable campagne de lutte contre cette émission en créant un groupe sur Facebook "Rage against the machine for christmas N°1", proposant ainsi de faire gagner son groupe fétiche. Un média social plus fort que le média de masse par excellence, une situation qu'on n'aurait pas pu imaginer cinq ans auparavant. Depuis cette victoire, une autre campagne a été lancée, celle de Ratm4xmas qui demande aux fans du groupe de donner de l'argent pour les sans-abris et d'organiser un concert gratuit du groupe. Voilà ce que ça pourrait donner.
Si on peut se poser la question de la légitimité d'un titre tel que "Killing in the name" pour célébrer l'esprit de Noël, force est de constater que cet engouement spontané est très certainement l'expression d'un ras-le-bol massif des internautes anglais. Le tout restant, tout de même, organisé dans un esprit bon enfant, puisque sur le groupe Facebook pour le concert gratuit, on peut lire : "Rappelez-vous de ne pas attaquer ou réprimander les fans de X Factor qui pourraient venir ici dire que RATM, c'est de la merde ou quelque chose dans ce genre. Rappelez leur simplement pourquoi ils ont tort et qu'ils ont eu la chance d'élire leur candidat et que ce dernier a perdu" Il est à noter, que pour la première fois ce concours est quasiment passé du support physique au support numérique puisque les magasins ne pouvaient parier sur la vente d'un tel morceau, et que l'initiative a maintenant également son propre site sous la douce appelation de Ragefactor.
Envoyez-moi un e-mail lorsque des commentaires sont laissés –

Réalisateur de l'émission l'Atelier des médias, j'aime aussi prendre le temps de parler des choses qui me tiennent à coeur.
Vous pouvez me suivre sur Twitter @cuisineanxious
L'ensemble de mes écrits et de mes illustrations sont en creative commons, vous pouvez les partager, les reprendre ou les remixer si vous me citez.
Creative Commons Attribution-NonCommercial-ShareAlike 4.0 International License.

Vous devez être membre de Atelier des médias pour ajouter des commentaires !

Join Atelier des médias

Commentaires

  • Merci pour la suite de l'histoire. Un trio "ennemi" de break dancer qui jouent sur le rythme des RATM, c'est juste à en faire rire.
    Bonne année 2010!
This reply was deleted.

Articles mis en avant

Récemment sur l'atelier

mapote gaye posted blog posts
4 févr.
Mélissa Barra posted a blog post
La Côte d’Ivoire veut s’attaquer aux dysfonctionnements que connaît l’enseignement supérieur public…
18 janv.
Plus...