Cette semaine, l'Atelier était à Expolangues pour enregistrer son émission. J'ai profité de l'occasion pour faire le point sur la relation entre nouvelles technologies et langages. Mes invités représentent plusieurs approches (scientifique, sociale, économique) de cette relation. Entre menace de disparitions massives et nouveaux outils de traduction automatique, y compris vocale, quel avenir pour nos langues et nos écritures? L'enregistrement de cette table ronde est à écouter et télécharger dans ce billet.


Quelle place pour les langues dans notre monde interconnecté ? D’un côté on annonce la mort, d'ici 2100,  d’une bonne moitié des 6000 langues parlées aujourd’hui. De l’autre on voit émerger des outils qui permettent une meilleure intercompréhension, y compris à l’oral, entre des locuteurs de langues différentes. Je peux désormais parler en Français à mon téléphone qui traduira en Chinois, en Persan, en Grec, en Yiddish, en Tagalog, en Telougou en tout 63 langues pour l’outil Google traduction.
Il existe d’autres outils de traduction automatique. Une technique explorée en France depuis plus de 50 ans, on le sait rarement. De même qu’on ignore souvent qu’une des plus grandes entreprises de logiciels de traduction automatique dans le monde, Systran, est française.
 
Nos invités de gauche à droite: F. Brown de Colstoun, R. Milin, C. Herrenschmidt, J. Mariani, J. Sennelart 

Le multilinguisme se vit en ligne avec des services comme Wikipedia existant en 282 langues. Il y a aussi des entreprises comme Ebay, Amazon, Ikea qui fonctionnent parallèlement dans des dizaines de langues. Des entreprises les appuient en leur offrant des services adaptés.

Et puis qui dit langues dit écritures et par extension code informatique, ces séquences, ces signaux qui contiennent aujourd’hui les images, les textes, les paroles, le commerce et tout un monde numérique construit en réseau. Le code est la troisième écriture après celle de la langue et celle des nombres, c’est une analyse que propose une de nos invités dans un essai fascinant publié il y a quelques années.
Les langues, l’intercompréhension, la préservation, la traduction automatique, les écritures, le code informatique on en parlé avec nos invités et c'est à écouter ci-dessous. 

Écoutez ou téléchargez la table ronde  (52 min. et 00 sec.)

 








Joseph Mariani, chercheur au CNRS, directeur de l’Institut des technologies Multilingues et Multimédias de l’Information IMMI. Joseph est un spécialiste des technologies du langage.
















Clarisse Herrenschmidt Chercheuse au CNRS rattachée au Laboratoire d'Anthropologie Sociale du Collège de France. Philologue et linguiste, spécialiste de la Perse, de l’Iran antique et de ses langues. Auteur de Les trois écritures, langue, nombre, code.
A lire aussi cet article passionnant de C. Herrenschmidt « la tour de Babel n’existe pas » où l'on comprend que cette image de la tour de Babel désigne en fait le monolinguisme et non l'inverse comme on le croit souvent!

















Rozenn Milin Directrice du programme SoroSoro, une organisation qui milite pour la préservation et la sauvegarde des langues en danger. Sorosoro tente de constituer une Encyclopédie des langues en danger avec des reportages et des collectes vidéos.

















Jean Senellart directeur scientifique chez Systran, le leader mondial des logiciels de traduction automatique. Une entreprise connue dans le monde pour avoir proposé la traduction automatique dès 1997 avec le moteur Altavista.

















Francois Brown de Colstoun Directeur de l’entreprise Lingua et Machina spécialisée dans la traduction pour les entreprise avec un travail reposant sur ce qu'on appelle la "mémoire de traduction".













Un grand merci enfin à Hervé Blanchon du Getalp, il m'a longuement expliqué les principes de la traduction automatique et de la recherche dans ce domaine. Il m'a, en outre, conseillé la lecture de cette présentation (PDF) qui m'a été fort utile.


(image bannière)



M'envoyer un e-mail lorsque des personnes publient un commentaire –

Ziad Maalouf est journaliste, producteur de l'Atelier des médias RFI

Vous devez être membre de Atelier des médias pour ajouter des commentaires !

Join Atelier des médias

Commentaires

  • Merci pour le commentaire Catherine et bienvenue sur l'ADM ;)

  • Ces outils sont en effet très pratiques pour favoriser la communication sur internet. Mais n'oublions pas que la meilleure des traductions sera toujours faite par un être humain, saisissant les implicites culturels, les jeux de mots, l'ironie, les homonymies et autres "pièges" délicieux des langues…

  • Un très bon thème dans lequel on touche à ma plus grande préoccupation: la promotion et le développement des langues africaines sur le web. Quand on voit ici par exemple: "Je peux désormais parler en Français à mon téléphone qui traduira en Chinois, en Persan, en Grec, en Yiddish, en Tagalog, en Telougou en tout 63 langues pour l’outil Google traduction." Je pense qu'il sera intéressant d'y prendre en compte des langues africaines populaires, je veux dire parler beaucoup des des pays différents comme le bambara, le swahili et beaucoup d'autres. Quelles stratégies mettre en place pour que ces langues ne restent pas à la traine dans le domaine des TIC?

    Merci

This reply was deleted.

Articles mis en avant

Récemment sur l'atelier

Atelier des médias via Twitter
Les Etats-Unis vont-ils abandonner la tutelle de l'ICANN, un des organismes de gouvernance de l'Internet ? => http://www.franceculture.fr/emissions/la-vie-numerique/demain-aura-lieu-un-evenement-majeur-dans-lhistoire-dinternet-ou-pas 
Il y a 1 heure
Atelier des médias via Twitter
Justement, demain, nous parlerons notamment d'intelligence artificelle dans les médias avec @cdeloupy et @olivierdelteil #IA #innovation https://twitter.com/EricScherer/status/781520635000479744 
Il y a 2 heures
Atelier des médias via Twitter
Un petit mode d'emploi d'une enquête réalisée par @lemondefr pour ceux qui s'intéressent au journalisme de données. #DDj #data #MakingOf https://twitter.com/Raphipons/status/781727263285018624 
Il y a 2 heures
Nicolas Becquet via Twitter
Un smartphone + Twitter, tout l'esprit du journalisme mobile réuni dans un post: simplicité et autonomie #MojoAlger http://mediatype.be/2016/09/25/mojoalger-48h-capitale-algerienne/ 
Il y a 3 heures
Plus...