Depuis le début des oraux du baccalauréat 2012, j’ai pris habitude de questionner les jeunes sur le déroulement de leurs épreuves.

Beaucoup se plaignent du fait que les examinateurs demandent de l’argent malgré le numéro 41500070 donné par Madame le Ministre de l’éducation nationale de Côte d’Ivoire Kandia Camara pour dénoncer toute fraude lors des examens.

Un numéro vert pour des milliers de familles et sur toute l’étendue du territoire national n’est pas suffisant même si l’initiative est bonne pour la simple raison que le numéro en question est quasiment inaccessible.

Un élève me rapportait ceci: “j’avais l’oral de français, lorsque j’ai tendu ma feuille au professeur, il me dit que j’ai moins trois avant de commencer car j’ai seulement 4 textes alors que les autres ont 8 textes étudiés. Je lui fais comprendre que c’est tout ce que nous avons étudié durant l’année scolaire mais il ne veut rien savoir et en plus il me menace et me demande de lui donner de l’argent sinon il me notera mal. Je ne voulais pas payé, mais lorsque mon professeur de l’école est venu, il m’a demandé de faire ce que son collègue me disait et qu’il ne pouvait rien faire pour moi. J’ai finalement payé malgré moi pour une erreur commise par un professeur irresponsable, pauvre école ivoirienne me suis-je dit” .

Lire la suite...

M'envoyer un e-mail lorsque des personnes publient un commentaire –

Vous devez être membre de Atelier des médias pour ajouter des commentaires !

Join Atelier des médias

Récemment sur l'atelier

Atelier des médias via Twitter
Il y a 14 heures
Clara-Doïna Schmelck posted a blog post
Samedi 27 juin après-midi, s'est déroulée au NUMA à Paris la première édition du "Printemps des Méd…
Il y a 15 heures
affordanceinfo via Twitter
Il y a 15 heures
RFI | Atelier des médias via Facebook

L’équipe de StreetPress lance #MediaMaker, «un incubateur de médias…

Plus...