Eufor passe le relais à la MINURCAT 2

La force européenne passe le relais ce dimanche, 15 mars 2009, à la MINURCAT 2. Déployée un il a un an, la Force Européenne est arrivée au terme de son mandat opérationnel à l’Est du Tchad. Ce dimanche 15 mars 2009, les soldats de l’Eufor changent de béret pour revêtir le béret bleu de la mission des nations unies en République Centrafricaine et au Tchad, la MINURCAT 2.

Photo rfi.Déployée à l’est du Tchad et au nord de la République Centrafricaine depuis mars 2008, l’Eufor, qui est au terme de son mandat, passe le relais à une composante militaire de la Mission des Nations Unies en République Centrafricaine et au Tchad, Minurcat 2. C’était au cours d’une cérémonie qui a eu lieu ce dimanche, 15 mars 2009, à Abéché dans le Camp des Etoiles. Cérémonie qui a vu la présence du ministre français des affaires étrangères Bernard Kouchner, le secrétaire général adjoint des Nations Unies chargé du maintien de la paix Alain le Roy, ainsi que plusieurs autres personnalités tchadiennes et européennes.Dans son intervention le lieutenant général Nach, chef Eufor, a estimé que la mission de ses hommes est accomplie. "Cette journée marque à la fois la fin d’un chapitre et le commencement d’un autre sur la présence internationale à l’est du Tchad et au nord-est de la République Centrafricaine. Un encagement au service de la paix et de la sécurité des populations de ces deux pays". Souligne t-il.Selon le mandat de la Minurcat2, les casques bleus de l’ONU vont continuer à apporter le même niveau de protection à l’est du Tchad que sous l’Eufor. À terme, la Minurcat doit mobiliser 5200 hommes. Sur les 3 300 soldats européens, 2 300 restent surplace. parmi les 23 pays que compte l'Eufor, la Pologne, l'Irlande, l'Autriche et la Suède, maintiendront l'essentiel de leurs troupes sous les couleurs de l'ONU pour plusieurs mois avant d’être remplacés, dans les semaines à venir, par des Népalais, des Ghanéens et des Togolais.Les casques bleus vont continuer à soutenir les éléments du Détachement Intégré de Sécurité - DIS. Explication du secrétaire général adjoint des Nations Unies chargé du maintien de la paix, Alain le Roy.Pour le ministre français des affaires étrangères, Bernard Kouchner, cette nouvelle force pourrait d’accueillir les réfugiés soudanais à l’est du Tchad dans des meilleures conditions. "Maintenant ce qu’il faut c’est la paix" estime Bernard Kouchner.Mandatée par la résolution 1861 du conseil de sécurité des Nations Unies, la MINURCAT2 compte plus de 5200 éléments. Elle a pour mission de sécuriser les réfugiés, les personnes déplacées internes et la population locale.Ce transfert d'autorité est un tendu du fait que le humanitaires craignent un aflux des réfugiés suite à l'expulsion de certaines humanitaires du Soudan.Le départ de dernières troupes de l’EUFOR est prévu pour le mois de juin prochain.
Envoyez-moi un e-mail lorsque des commentaires sont laissés –

Vous devez être membre de Atelier des médias pour ajouter des commentaires !

Join Atelier des médias

Récemment sur l'atelier

mapote gaye posted a blog post
Les récentes législatives et l’état de santé du président Ali Bongo Ondimba ont ravivé certaines…
4 févr. 2019
mapote gaye posted a blog post
Ceci après avoir publié par «erreur» l’information selon laquelle la présidente du Sénat,  Lucie…
4 févr. 2019
Mélissa Barra posted a blog post
La Côte d’Ivoire veut s’attaquer aux dysfonctionnements que connaît l’enseignement supérieur public…
18 janv. 2019
Plus...