Buzz Européen par Maria Afonso

 

En Espagne, la violence faite aux enfants augmente, la fondation ANAR, Ayuda a ninos y adolescentes a riesgo, que l'on peut traduire par Aide pour les enfants et les adolescents à risque, a lancé une campagne pour lutter contre la maltraitance infantile. Pour la première fois, sur la même affiche deux messages sont transmis à des hauteurs différentes. Un message à la hauteur des enfants et un autre pour les adultes qui les accompagnent.


Cette affiche ressemble à première vue, aux autres. Cependant, elle tire parti d’un procédé, appelé l’imagerie lenticulaire. Il permet de créer une impression de mouvement ou de relief en faisant apparaître une seconde image en fonction de l’angle de vue.

Et en effet, devant l’affiche, les adultes voient le visage d’un petit garçon comme les autres. Un enfant qui semble être en bonne santé, avec la mention : « Parfois, la maltraitance n’est visible que par les enfants qui en sont les victimes ». Alors que pour les enfants, à l’aide d’une illusion d’optique, l’image change. Un enfant de moins d’un mètre trente, voit une toute autre version. Le visage de l’enfant est tuméfié, il porte des traces de coups, la lèvre saigne. Il y a également un second message. Un message rien que pour les enfants. Il leur indique le numéro de téléphone à contacter en cas de maltraitance. La fondation Anar à déterminé à partir de quelle hauteur, chaque image sera vue par chaque personne. Ils ont découvert aussi une zone visible uniquement pour les mineurs de 10 ans. Un message uniquement pour les enfants.

 

 

« Si quelqu’un te fait du mal, téléphone-nous au 116 111, et nous t’aiderons »

 

Le 116 111, est le numéro de téléphone commun à l'assistance des enfants dans tous les États membres de l'Union Européenne Il est réservé aux mineurs et gratuit. Il garde la confidentialité et l'anonymat. En Espagne sa gestion a été confiée à la Fondation ANAR. Elle fait partie d’une plateforme au niveau européen. La fondation a transformer son numéro 920 20 10 10 en un numéro plus court et plus facile à retenir pour les enfants. Cette initiative a été approuvée par l’union européenne et ANAR a mis en marche ce service. 

 

En 2012, la fondation a reçu plus de 324 000 appels, soit 67 % de plus qu’en 2011.

 

Elle souhaite venir en aide aux petites victimes de maltraitance. Alors pour entrer en contact avec les enfants, dans un lieu public, l’association a choisit la nouveauté technologique. Elle propose à l’enfant de lire le numéro de téléphone qu’un adulte ne verra pas. C’est surtout utile quand l’enfant est accompagné de son agresseur. Cela permet à la fondation Anar d'instaurer une relation de confiance avec les enfants, et de les inciter à téléphoner au numéro européen 116 111, s’ils sont victimes de violence.

 

En 2012, Selon le rapport de la fondation Anar, « violence contre les enfants en Espagne » les cas de sévices contre les mineurs ont augmenté de 13,6 % en Espagne. Et les parents sont souvent les premiers impliqués.Le profil de l’agresseur est d’abord le père, après les copains d’école. La fondation Anar a reçu presque 9 000 appels depuis la région des Asturies un peu plus que 7% par rapport à l’année précédente. 

 

Le 116 111 est attribué dans 23 États membres et il est opérationnel dans 20 d’entre eux. Pour l’instant le 116 111 n’est pas encore en service en France mais il le sera prochainement.

 

Retrouver toutes ces vidéos sur la page www.rfi.fr/emission/carrefour-leurope. Et sur Facebook : RFI Carrefour de l’Europe

 

 

 

Envoyez-moi un e-mail lorsque des commentaires sont laissés –

Vous devez être membre de Atelier des médias pour ajouter des commentaires !

Join Atelier des médias

Commentaires

  • Alors je traduis en portugais " Ajuda em prol das crianças e dos adolescentes em risco". L'édification de ces stratégies (à impression lenticulaire), que je félicite bien entendu, est à la fois raisonnée et empirique. Néanmoins ce processus lenticulaire est en effet déjà ancien, dans d'autres rapports. Des travaux sont encore en cours dans ce domaine. Par ailleurs, dans ce cas précis, entretenu par quelques succès partiels, des interrogations se posent aussi sur la distance dans laquelle il convient de proceder. Cette perspective, due à la distance, ne peut être écartée malheureusement. De toute façon, en matière de prévention comme celle-ci, on peut prévoir sans grand risque d'erreur que l'idée n'a certainement pas dit son dernier mot !

    Carrefour de l'Europe, je vous félicite une fois de plus pour votre article !

     

This reply was deleted.

Articles mis en avant

Récemment sur l'atelier

mapote gaye posted blog posts
4 févr.
Mélissa Barra posted a blog post
La Côte d’Ivoire veut s’attaquer aux dysfonctionnements que connaît l’enseignement supérieur public…
18 janv.
Plus...