Entretien Schnock avec Christophe Ernault

Il y a quelques mois, avec nos amis de la Cantine numérique, nous avions organisé une rencontre autour de la presse papier intitulée #PrintIsNotDead. A cette occasion, j'avais interviewé Alexandre Chabert qui dirige les éditions La Tengo. Je connaissais alors leur revue Charles qui parle de politique avec un point de vue décalé. Depuis lors, j'ai découvert leur seconde revue. Elle s'appelle Schnock, a été lancée il y a trois ans et je ne m'en sépare jamais. Rencontre audio avec son rédacteur en chef, Christophe Ernault.

Tous les trimestres, je guette le courrier dans l'attente du dernier numéro de la revue Schnock. Jamais aucune publication ne m'a fait cet effet. Cela peut vous paraître paradoxal venant d'un journaliste spécialisé média mais c'est la stricte vérité. Schnock, c'est un univers ludique qui prend l'humour au sérieux. C'est une plongée dans un passé trop rarement exploré, celui de la culture populaire française des années 60 aux années 80. C'est un style écrit et esthétique plein de fantaisie et de caractère. Pour en parler, à l'occasion de notre émission coup de cœur, j'ai pris contact avec l'un des deux rédacteurs en chef de la revue, Christophe Ernault. Sa signature en introduction du dernier dossier de la revue (consacré à Pierre Desproges) m'avait marquée. Christophe est écrivain, chanteur et rédacteur en chef. J'étais certain de me trouver face à un personnage riche et sympathique. A vous de juger en écoutant la version longue de l'entretien qu'il m'a accordé.

Christophe Ernault, juste après notre entretien (Crédit en CC: ziad Maalouf)

Envoyez-moi un e-mail lorsque des commentaires sont laissés –

Ziad Maalouf est journaliste, producteur de l'Atelier des médias RFI

Vous devez être membre de Atelier des médias pour ajouter des commentaires !

Join Atelier des médias

Articles mis en avant

Récemment sur l'atelier

mapote gaye posted blog posts
4 févr.
Mélissa Barra posted a blog post
La Côte d’Ivoire veut s’attaquer aux dysfonctionnements que connaît l’enseignement supérieur public…
18 janv.
Plus...