Cette semaine d'actualité musicale fut mouvementée. Il y a eu tout d'abord l'arrivée du tout nouveau morceau des Daft Punk "Fragile " pour la toute nouvelle bande son de la toute nouvelle version du film "Tron". FAUX. Puis le nouveau single des juniors de la French Touch, Justice, avec le titre "Begining of the end ", en français "le début de la fin", un message subliminal des plus subtils. FAUX. Et finalement la sortie officielle officieuse, d'un extrait de la tant attendue B.O.(c'est un oephémisme), sous le titre "The Crash".
Avant de tenter d'élucider le pourquoi du comment de cette histoire, permettez-moi d'introduire quelques notions de jargons anglo-webesques qui nous serons utiles pour la suite. La sortie d'une fausse information est communément appelée un "fake" et le fait qu'un album apparaisse sur le web avant sa date officielle de sortie se dit un "leak". Si on remonte la piste des informations distillées (au cours des six derniers mois) au sujet du fake, on peut identifier plusieurs fautifs tout en ne trouvant pas le coupable. Tout d'abord, cette histoire commence en septembre dernier, le dit morceau est publié sur certain blog, comme ilictronix, qui plus ou moins fière d'avoir déniché un leak de la bande originale, ne peux s'empêcher d'en faire profiter ses lecteurs et indique tout de suite la possibilité de la supercherie. "Quelqu'un d'anonyme m'a laissé sur le chat, un lien d'un supposé morceau de la Bande originale de Tron appelé Fragile" Ce blogueur restera très prudent sur la critique proprement artistique d'un morceau pourtant bien peu inspiré, de peur de froisser de possibles fournisseur d'exclusivité à fort taux d'audience. Il faut dire qu'à l'époque, le groupe est déjà plus qu'habitué des fausses sorties, à tel point qu'une vidéo recense tous les fakes de Daft Punk. Du fan aux blogueurs et du blogueur au journaliste. Bien que largement suspicieux, ce morceau fera sa vie, sera repris par d'autres blogs, puis des remix sortiront et puis plus rien pendant deux mois. Ce n'est que la semaine dernière, lorsqu'un fan annonce qu'il a le Graal, l'exclusivité de la sortie de la bande son Disney/Daft Punk, que tout va s'accélérer. Le blog KDBuzz, qui ne recule devant rien pour faire du trafic, repère l'info tout en disant de façon très honnête que le morceau est mauvais. Puis, traversant l'atlantique, le blog the playlist relais l'info vers le très influent site musical TheFader qui a l'heure d'aujourd'hui n'a toujours pas rectifié le tir. L'info aurait été directement démentie par le groupe auprès du fan, ce qui peut continuer de laisser perplexe. Et de l'artiste aux diffuseurs ? Mais dans cette histoire, le véritable coupable, celui qui a déclaré en premier le morceau comme étant ce pour quoi on l'a pris, court toujours...Petit rigolo ou maison de disque, toujours est-il que le temps ou la communication n'était que l'art de faire circuler des informations est bel et bien révolu, on parle désormais de guerilla marketing, mettant au centre de toute campagne l'effet levier du Buzz. Ainsi, comme le relate le site culturel Fluctuat, certains blogueurs et journalistes ont reçus cette semaine trois mystérieuses vidéos à la production léchée et donc forcement couteuse, comme celle-ci :
Alors, comment, en tant que journaliste, croire en une information lorsque cette dernière vous est volontairement donnée de façon à vous induire en erreur ? Le procédé n'est bien évidemment pas borné à la musique et on se garderait bien de l'éviter sur les questions de politique. Mais les répliques commencent à se mettre en place, on appelle ça le fact checking et certains sites y sont même dédiés, pour ne pas dire dévoués. Parant ainsi les deux problématiques que rencontre l'information à l'heure actuelle. Une communication en biais, déroutante, qui ne passe plus par les acteurs traditionnels pour toucher au plus direct le consommateur/electeur. Et une population qui veut prendre le pouvoir de l'information, parfois au détriment de sa justesse. Crédit photo : G. McFly Correction du dimanche 31/01/10 : Et voila, à l'heure même ou j'écrivais ces lignes l'information était en train d'être démentie au sujet du titre "crash". La vérité est apparue sur le blog du rappeur Kanye West. C'est un musicien du nom de Pilotpriest qui s'est exprimé dans les commentaires pour annoncer que quelqu'un avait du récupérer sa musique sur son myspace
Envoyez-moi un e-mail lorsque des commentaires sont laissés –

Réalisateur de l'émission l'Atelier des médias, j'aime aussi prendre le temps de parler des choses qui me tiennent à coeur.
Vous pouvez me suivre sur Twitter @cuisineanxious
L'ensemble de mes écrits et de mes illustrations sont en creative commons, vous pouvez les partager, les reprendre ou les remixer si vous me citez.
Creative Commons Attribution-NonCommercial-ShareAlike 4.0 International License.

Vous devez être membre de Atelier des médias pour ajouter des commentaires !

Join Atelier des médias

Articles mis en avant

Récemment sur l'atelier

mapote gaye posted blog posts
4 févr.
Mélissa Barra posted a blog post
La Côte d’Ivoire veut s’attaquer aux dysfonctionnements que connaît l’enseignement supérieur public…
18 janv.
Plus...