Ecoutez la rubrique (16 min. et 16 sec.)


Ajras al-Hurriya est un quotidien indépendant au Soudan. Indépendant, cela veut dire que les journalistes tentent de résister à la censure mise en place par les autorités. Après une période de relative ouverture en 2007, le carcan s'est resserré et les ciseaux des censeurs soudanais sont à l'œuvre à nouveau. A tel point que les journalistes de plusieurs rédactions se sont mobilisés à l'automne dernier à Khartoum et une soixantaine de journalistes ont été arrêtés à l'issue d'une manifestation contre la censure. Parmi eux, plusieurs journalistes de Ajras al-Hurriya.

Ce sont les journalistes de ce quotidien indépendant dont notre correspondant au Soudan, Stéphane Aubouard, a suivi le travail. Notre reporter répond aux nombreuses questions que vous avez adressées après avoir découvert son reportage sur le site.

Atelier des médias, une émission réalisée par François Porcheron

[Photo: AFP]

Envoyez-moi un e-mail lorsque des commentaires sont laissés –

Vous devez être membre de Atelier des médias pour ajouter des commentaires !

Join Atelier des médias

Commentaires

  • Si les journalistes ne sont pas indépendants dans l'exercice de leur métier, difficile de parler de la démocratie.
    Moi, je pense que malgré la censure, les journalistes ont aussi un rôle à jouer pour amener le pouvoir à changer. comme dit-on le média est le quatrième pouvoir, il doit exercer son pouvoir sur les autres pouvoirs.
    Que nos collègues Soudanais ne baissent pas les bras qu'ils ne cèdent pas.
    Stéphane, je pense qu'il n'étais aussi facile pour toi de réaliser ce reportage dans une zone où les journalistes sont toujours censurés. Comment êtes vous à le réaliser? Courage...
This reply was deleted.

Articles mis en avant

Récemment sur l'atelier

mapote gaye posted blog posts
4 févr.
Mélissa Barra posted a blog post
La Côte d’Ivoire veut s’attaquer aux dysfonctionnements que connaît l’enseignement supérieur public…
18 janv.
Plus...