Ecoutez la rubrique (25 min. et 50 sec.)

Dans cet entretien, nous évoquons le photographe et documentariste français Christian Poveda assassiné au début du mois de septembre dernier au Salvador. Christian Poveda venait d'achever le film documentaire "La vida loca" qui sort ces jours-ci sur les écrans en France (voir les vidéo au bas de ce billet).

Ce documentaire est consacré aux Maras. Construits sur le modèle des gangs de Los Angeles, les Maras sont des groupes de jeunes tatoués qui sèment la terreur dans toute l'Amérique centrale. Après un an de tournage, Christian Poveda "propose une plongée dans les banlieues de San Salvador, dans le quotidien des membres d'une armée invisible, nouveau fléau mondial qui détruit par la violence aveugle les principes démocratiques et condamne à mort une jeunesse privée de tout espoir d'avenir".

Christian Poveda a été assassiné au Salvador. A 54 ans, il a été abattu de quatre balles dans la tête le 2 septembre dans une banlieue de la capitale par des membres de la "Mara 18", un des gangs ultraviolents du Salvador sur lequel il avait travaillé, selon la police.

Avec son ami et collègue photographe Alain Mingam, nous revenons sur le travail de Christian Podeda et les circonstances de sa morts. des circonstances également éclairées par le témoignage de Steve Baumann, co-auteur d'un reportage diffusé dans l'émission Envoyé spécial sur la mort de Christian Poveda. Nos deux invités répondent également aux questions que vous leur avez adressées.

Alain Mingam et Steve Baumann from Philippe Couve on Vimeo.

Egalement:

Envoyez-moi un e-mail lorsque des commentaires sont laissés –

Vous devez être membre de Atelier des médias pour ajouter des commentaires !

Join Atelier des médias

Articles mis en avant

Récemment sur l'atelier

mapote gaye posted blog posts
4 févr.
Mélissa Barra posted a blog post
La Côte d’Ivoire veut s’attaquer aux dysfonctionnements que connaît l’enseignement supérieur public…
18 janv.
Plus...