Ecoutez la version intégrale (12 min. et 36 sec.)

[Un extrait de cet entretien sera diffusé dans la prochaine édition de l'Atelier des médias en radio]

Nayla Tueni est sans doute l'une des plus jeunes patrones de presse au monde. A 27 ans, elle dirige le groupe de presse An Nahar au Liban et le quotidien arabophone du même nom (An Nahar en "">version anglaise). Dans ce journal fondé par son arrière-grand-père, elle a succédé à son père, Gebran Tueni, assassiné en 2005. Comme lui, elle s'est également lancée dans la politique en devenant députée lors des dernières élections législatives libanaises.

J'ai rencontré Nadia Tueni dans son bureau au siège du groupe An Nahar. Depuis les grandes baies vitrées de son bureau au 6e étage, elle dispose d'une vue plongeante sur Beyrouth et notamment sur la place des Martyrs (également appelée place des Canons) où se sont tenues les grands rassemblements du "printemps de Beyrouth" en 2005 qui ont abouti au départ de l'armée syrienne qui occupait le pays depuis des décennies. Sur la façade de l'immeuble, le portrait grand format de Gebran Tueni domine la place sur laquelle l'ancien patron du journal était venu prendre la parole en 2005 pour soutenir les manifestants de ce mouvement qu'on a également surnommé la "révolution du cèdre". A l'intérieur de l'immeuble, le portrait de Gébran Tuéni est également omniprésent: sur les murs, sur les bureaux des journalistes, sur chaque édition du quotidien An Nahar et bien sûr dans le bureau de sa fille qui lui a succédé.

Nayla Tueni nous explique pourquoi elle a choisi d'être journaliste comme son père et pourquoi les circonstances l'ont poussée vers la politique. Elle parle de sa sécurité et assure qu'elle n'a pas peur de mourir. Elle évoque aussi les r/évolutions qui attendent son groupe de presse à l'heure d'internet

Envoyez-moi un e-mail lorsque des commentaires sont laissés –

Réalisateur de l'émission l'Atelier des médias, j'aime aussi prendre le temps de parler des choses qui me tiennent à coeur.
Vous pouvez me suivre sur Twitter @cuisineanxious
L'ensemble de mes écrits et de mes illustrations sont en creative commons, vous pouvez les partager, les reprendre ou les remixer si vous me citez.
Creative Commons Attribution-NonCommercial-ShareAlike 4.0 International License.

Vous devez être membre de Atelier des médias pour ajouter des commentaires !

Join Atelier des médias

Articles mis en avant

Récemment sur l'atelier

ziad maalouf posted a blog post
L’Atelier des médias est allé en Turquie pour enquêter sur la liberté d’expression dans le pays. No…
26 déc. 2017
Mélissa Barra posted a blog post
Le 8 décembre 2017 s’est tenue à Paris la remise du Prix Numérique et Transparence. Il récompense d…
15 déc. 2017
ziad maalouf posted a blog post
Nées il y a douze ans en France, les conférences gesticulées désignent un exercice d’expression en…
20 oct. 2017
ziad maalouf posted a blog post
En 2005, Anjan Sundaram renonce à de brillantes études de mathématiques aux États-Unis pour partir…
18 oct. 2017
Plus...