Ecoutez la rubrique (18 min. et 34 sec.)

L'Egypte est l'un des pays du continent africain qui utilise le plus Facebook et les réseaux sociaux. Une situation qui en fait un lieu virtuel de constestation du pouvoir en place pour le mouvement Kefayah ("Assez !" en arabe).

Ce mouvement (qui n'est pas un parti politique structuré) est né après la réélection pour un sixième mandat de Hosni Moubarak pour exprimer un ras-le-bol face à une situation politique bloquée, où les réformes se font au compte-gouttes, et pour contrer par avance les rumeurs d'une succession héréditaire avec son fils Gamal.

Le mouvement cherche à rassembler des courants de pensée et des personnes d'horizons différents. Dans le mouvement se côtoient des libéraux démocrates et de fervents religieux. Kefayah s'appuye sur l'utilisation des nouvelles technologies.

Notre reporter Sarra Guerchani s'est rendu en Egypte récemment. Elle répond aux questions que vous lui avez adressées.

[Photo: madmonk via Flickr]
Envoyez-moi un e-mail lorsque des commentaires sont laissés –

Vous devez être membre de Atelier des médias pour ajouter des commentaires !

Join Atelier des médias

Articles mis en avant

Récemment sur l'atelier

mapote gaye posted blog posts
4 févr.
Mélissa Barra posted a blog post
La Côte d’Ivoire veut s’attaquer aux dysfonctionnements que connaît l’enseignement supérieur public…
18 janv.
Plus...