Elles sont folles ces anglaises.

L'Angleterre et son mauvais temps legendaire n'impressionne plus personne. Ce qui etonne vraiment...ce sont les anglaises.

 Meme par un temps de chien...c'est pas le mot,...pourri, c'est plus approprie ou very gloomy comme on dit par ici, les anglaises, jeunes ou moins, voire beaucoup moins jeunes, ont le nombril a l'air. Elles sont comme anesthesiees. Toujours pretes a braver vent, pluie, ou gel, elles preferent garder la grosse doudoune avec capuche au fond du placard. Mini-jupe ras les fesses et autre hauts courts, bien pigeonnant feront l'affaire.

Lady Gaga a de la competition. Avec quelques kilos en plus mais rien de tres grave, elles apparaissent partout dans la ville. Petit ventre plutot grassouillet, bouee bien accroche en guise de hanches, les anglaises s'assument. Elles n'hesitent pas exposer une poitrine plutot debordante qui semble dire "j'aime le frais, j'aime le frais". Les cuisses meme palichonent se portent avec bas resille ou nues. C' est le culte du corps exhibe, dejante, sans complexe. Le tout agremente d'un maquillage tres electrique.

Le spectacle vaut le detour surtout le vendredi et samedi soir. L'elegance, a la francaise, elles l'admirent surtout dans les magazines. Elles s'en inspireront mais toujours avec cette touche de folie a la mode anglaise.

Ce qu'elles ne feront jamais par contre, c'est notre regime compulsif, salade, viande maigre et eau petillante. Elles preferent le fish&chips, plat national du Royaume-Uni, qui se mange sur le pouce de preference et qui tient bien au corps. Les "muffins top", comme aiment les appeler les gentlemen, sont bien dans leur peau. Pour la petite histoire, un muffin est un beignet sucre et souvent tres huileux dont les anglais raffolent. Les calories de ce gateau very sweet aiment se stocker sur le ventre.

Belly- button and a pint of beer


Le deguisement est la tenue preferee de des anglaises quand elles sort faire la fete. De l'infirmiere, a l'hotesse de l'air en passant par la dominatrice en cuir et fouet ou le petit ange avec des cornes, toute la panoplie y est version very very sexy. En plein hiver, temperature frolant le zero degre, les anglaises sortent la petite robe bretelle qu'une femme normalement constituee reserve pour les jours les plus chaud de l'annee.


Elles se mettront enfin dans l'ambiance survoltee de la nuit en commencant par une tournee des bars du centre ville. Sur place, Brandy et Champagne se boivent comme du petit lait. Les plus temeraires descendent quelques pintes de bieres. Les mecs n'on qu'a bien se tenir. La soiree commence vraiment sur la dance floor des night clubs a etages. Get the party started.

Pour se rafraichir encore un peu, rien ne vaut un bon cocktail bien dose, celui qui fait tourner la tete. Les danses sont de plus en plus endiables. Les hommes de plus en plus englues et desempares devant ces females complement crazy. Mais attention, do not touch. Chose tres etonnante, le male anglais respecte cet interdiction. Comme au feu rouge, a l'arret de bus ou au guichet, il applique les regles. Harcelement et mains aux fesses, il ne connait pas. Seuls quelques naifs osent braver l'interdit au risque de s'en prendre une a tout moment. Les anglaises ont du caractere. Elles en arrivent meme parfois aux mains.

Injures, disputes ou scandales indiquent souvent la fin de la soiree. Pour certaines, elle se termine sur le trottoir, talons casses, cheveux defaits. Le vigile n' a pas eu le choix. Il est remis a sa place sans tarder a coup de juron que nos chastes oreilles francaises ne sauraient entendre. Des passants titubants sont appeles en renfort. Mais la police arrivera tres vite pour regler tout ca. Le tapage nocturne est pris tres au serieux au Royaume-Unis.

Elles finissent par rentrer clopin-clopan en taxi, du moins celui qui veut bien s'arreter. Les taxis ne tombent plus dans le panneau. Les anglais, tout sexe confondus, sont les champions de l'alcool en Europe surtout chez les jeunes adultes. Les taximen le savent trop bien et imposent un reglement. Elles devront payer une amende pour avoir ete malade pour cause d`etat d`ebriete a l'arriere de la voiture. Elles essaieront toujours d'expliquer au chauffeur qu'elles n'ont pas un coup dans le nez mais que c'est un "F....ing virus". Belle tentative se soldant souvent par un echec. Elles doivent payer une amende de 35£.

 

Envoyez-moi un e-mail lorsque des commentaires sont laissés –

Vous devez être membre de Atelier des médias pour ajouter des commentaires !

Join Atelier des médias

Articles mis en avant

Récemment sur l'atelier

mapote gaye posted blog posts
4 févr.
Mélissa Barra posted a blog post
La Côte d’Ivoire veut s’attaquer aux dysfonctionnements que connaît l’enseignement supérieur public…
18 janv.
Plus...