La 1ère édition de l’E-Summer School m'a permis de livrer une conférence sur le thème : Magazines en ligne, Quelles opportunités ? Cas d’Ayana.
Ce fut une expérience humaine riche qui m’a offert la possibilité de rencontrer d’autres acteurs du web, des étudiants, des développeurs web, des dirigeants de start-up locaux et provenant de la sous-région comme Sylvanus Diogo, Directeur Général de KparK technologies (basée au Bénin)
Dommage pour vous si vous n’avez pas pu être présent à cette conférence (et à toutes les conférences du Summer e-School d’ailleurs), néanmoins voici en quelques points, le résumé du contenu que j’ai développé au cours de ma présentation :
  1. -          la presse en ligne s'est développée à la faveur de la crise de la presse papier
  2. -          la presse en ligne est une forme de journalisme qui se passe sur internet comme les magazines – ELLE, VOGUE, COSMOPOLITAN – etc.
  3. -          La presse en ligne est donc différente de la rédaction classique car, l’internet nous oblige à être dans l’instantanéité c’est en cela qu’on perçoit les enjeux du web.
  4. -          Par ailleurs les magazines en ligne sont le plus souvent gratuits. Ils ont une image différente des magazines papiers en ce sens que le lecteur peut porter un jugement sur l’article de manière instantanée.
  5. -          En Côte d’Ivoire, la presse en ligne en est à ses balbutiements.
  6. -          d'ici quelques années, on va passer au numérique. On va donc devoir arrêter de détruire les arbres pour en faire du papier.
  7. -          les magazines en lignes constituent une opportunité pour la presse écrite.
  8. -          de plus en plus de citoyens deviennent des "journalistes en puissance", des "relayeurs d'infos" beaucoup plus rapide que la presse papier
  9. -          La génération Y a besoin de journaux en ligne.
  10. -          Avec la presse en ligne on passe du web 1.0 au Web 2.0
  11. -          "une presse couchée sur papier vivante sur le Web..."
  12. -          Internet nous obligent à être réactif, dynamique
  13. -          on est désormais dans le "temps réel’’ avec la presse en ligne
  14. -          Les journalistes ivoiriens se pas actifs sur Twitter et c'est dommage
  15. -          la pire des méthodes c'est de calquer le format papier et  de le mettre sur le web… Ce ne sont pas les mêmes contraintes
  16. -          Il faut donc s'inscrire dans une médiatique différente
  17. -          Ayana webzine est et demeura toujours gratuit sinon ça serait un auto-suicide
  18. -          ‘’Nous sommes dans une jungle numérique’’, il faut donc être leader dans sa communauté
  19. -          Les magazines en ligne : flexibilité, expansion du territoire, notoriété, …
A la fin de mon speech, j’ai eu droit à une séance de questions-réponses au cours de laquelle, j’ai fait comprendre au participant(e)s, que la passion est un véritable stimulant pour la réalisation de son projet de Magazine en ligne, quelques soient les difficultés et que c’est un secteur d’activité qui devait rencontrer l’adhésion d’un maximum de jeunes entrepreneur(e)s en Côte d’Ivoire.
Bravo à l’agence web, E-Voir, organisatrice de l’évènement et à tous ses partenaires actifs et vivement le Summer e-School 2011. Et enfin merci à tous les participants qui ont permis de faire l’event en live sur twitter grâce au Hashtag #seschool.

Info : Ayana webzine est un magazine en ligne que j’ai co-fondé avec Amie Kouamé, une amie de lycée, qui est chef de projet multimédia dans une entreprise de la place.
Nous éditons des articles au quotidien avec nos rédactrices qui sont basées aussi bien à Abidjan qu’à l’étranger.

Ayana s’adresse en priorité aux jeunes femmes africaines branchées, dynamique, qui s’activent et s’affirment, qu’elles soient des jeunes cadres dynamiques, des entrepreneurs ou des mères de famille ‘’new generation’’. Ayana  est le webzine des jeunes africaines actives et branchées.
A l’origine, Ayana est un prénom africain. A l’image de ce magazine en ligne, c’est une femme passionnée et qui dégage un grand magnétisme. Elle est franche et directe. Femme de pouvoir, elle est faite pour diriger, commander, orchestrer. Concrète et pratique, elle se montre entreprenante, active, dynamique, et combat pour les causes ou les principes qui lui tiennent à cœur. 
Ayana, l’Africaine dans l’air du temps ! 
retrouvez toutes les photos du e-summer school ICI
Envoyez-moi un e-mail lorsque des commentaires sont laissés –

Vous devez être membre de Atelier des médias pour ajouter des commentaires !

Join Atelier des médias

Commentaires

  • merci vivien, la seconde edition aura lieu en 2012 à la même période
  • Félicitations Edith pour le travail!
    Quand aura lieue la seconde édition? j'aimerais y participer!
  • Super meme si g n'ai ps eu le temps de tout lire afin de donner mon point de vue mais g le ferè à +
This reply was deleted.

Articles mis en avant

Récemment sur l'atelier

mapote gaye posted blog posts
4 févr.
Mélissa Barra posted a blog post
La Côte d’Ivoire veut s’attaquer aux dysfonctionnements que connaît l’enseignement supérieur public…
18 janv.
Plus...