04

FILMS DOCUMENTAIRES et FICTIONS, SÉANCES OUVERTS À TOUS ET GRATUITES

« Eduquer les regards, valoriser la diversité »

En route pour célébrer à vos côtés sa 8 ème édition ! Le festival « Les Yeux ouverts sur l’immigration » devient cette année « Les Yeux ouverts sur les migrations », un changement de dénomination plus conforme à l’esprit de cette manifestation. Aujourd’hui plus que jamais,
il convient de prendre de la hauteur et d’élargir les horizons en portant notre regard toujours plus loin dans le temps et l’espace. Le programme sélectionné se réfère à différentes époques ou régions du globe. Plusieurs films (La pirogue; Comme un lion; Ceuta, douce prison; Le piège) se conjuguent au présent et reviennent sur les parcours accomplis aujourd’hui par les migrants partis d’Afrique afin de rejoindre les rives de l’Europe du sud. Certains se désignent entre eux comme « les aventuriers », un terme qui n’est pas usurpé tant les périples sont
incertains et jalonnés d’épreuves.

La migration comme passage d’un état à un autre, c’est aussi les documentaires Free Angela et Sugar Man, deux portraits saisissants d’américains qui incarnent chacun à leur manière des luttes antiracistes ayant largement dépassé les frontières des USA. Plus loin, à l’échelle du temps passé, les yeux s’ouvrent aussi sur la réalité de l’imaginaire colonial, et la façon dont s’est artificiellement construite la figure du « sauvage ». Si les stéréotypes demeurent tenaces, c’est aussi parce que notre imaginaire a une origine historique... Nous lèverons aussi le voile sur des parcours d’histoire et de vie venus d’Asie avec le documentaire Cong Binh consacré aux travailleurs indochinois durant la Seconde Guerre Mondiale, et le film d’animation

Couleur de peau Miel sur le récit d’un enfant adopté.

Autre mise en perspective, la question de la place de la culture d’origine dans l’identité de ceux que l’on nomme « les français de l’immigration », soit 27 % de la population française (Insee 2010). Une sémantique détournée et remise astucieusement en question par le documentaire Français de souche ou encore Appellation d’origine immigrée. Même thématique avec la comédie Né quelque part qui fera l’objet à Amiens d’une projection exceptionnelle. Du rêve, de la pensée et du rire... de quoi défier toutes les crises présentes et à venir ! Pour être plus proche de vous, le festival se déplace en itinérance sur toute la région.
Nous vous invitons donc à venir nous rencontrer pour partager de beaux moments et regarder ensemble dans toutes les plus belles directions !

Télécharger le dossier de presse

Envoyez-moi un e-mail lorsque des commentaires sont laissés –

Vous devez être membre de Atelier des médias pour ajouter des commentaires !

Join Atelier des médias

Récemment sur l'atelier