Active en Haïti depuis 2006, l’association Elevages sans frontières lance une grande campagne solidaire pour aider durablement 150 familles à améliorer leur alimentation en développant des élevages adaptés et la culture d’arbres fruitiers.
De la vie sur la terre des familles de Regardère
Deux ans et demi après le séisme, la situation de la population haïtienne est toujours alarmante.L’agriculture,
l’activité principale du pays, couvre moins de 40% des besoins alimentaires, laissant 2 personnes sur 3 en milieu rural
dans une extrême pauvreté. Près d’1 enfant haïtien sur 3 de moins de 5 ans souffre de malnutrition chronique.
La localité de Regardère, en région Centre, a accueilli des centaines de réfugiés de Port-au-Prince en 2010. Cette
hospitalité traditionnelle a fait passer la taille moyenne des ménages de 7 à 10 personnes. Malgré les cultures et la
conduite de petits élevages, les familles ne parviennent pas à pallier les carences alimentaires de leurs enfants et encore moins à dégager les revenus nécessaires pour les scolariser et les soigner.
En offrant une vache, une chèvre ou des plantules d’arbres fruitiers, chaque donateur permet aux familles :
- De se procurer de la viande, du lait, des fruits, sources de protéines et de vitamines,
- D’accéder à une nouvelle source durable de revenus issue des ventes sur les marchés,
- De favoriser la rétention d’eau sur les terres, limitant ainsi l’érosion des sols et les coulées de boue,
- De fertiliser la terre des cultures avec l’engrais naturel de l’élevage.
Aidez une famille et vous en aiderez des dizaines !

* Ce coût de l’élevage inclut : l’achat d’un animal + l‘enclos + l’équipement + la formation + l’accompagnement local.
Pour contribuer à apporter la vie à Regardère, on peut :
Faire un don en ligne sur www.elevagessansfrontieres.org et suivre l’évolution de la mobilisation ;
Envoyer son don par courrier à l’association Elevages sans frontières - 41 rue Delerue - 59290 Wasquehal
Appeler Céline ou Myriam, chargées des relations avec nos donateurs, au 03 20 74 83 92


Pour tout animal reçu, chaque bénéficiaire s’engage à transmettre un petit né dans son élevage à une autre famille.
C’est le principe « Qui reçoit... donne ».

Envoyez-moi un e-mail lorsque des commentaires sont laissés –

Vous devez être membre de Atelier des médias pour ajouter des commentaires !

Join Atelier des médias

Articles mis en avant

Récemment sur l'atelier

mapote gaye posted blog posts
4 févr.
Mélissa Barra posted a blog post
La Côte d’Ivoire veut s’attaquer aux dysfonctionnements que connaît l’enseignement supérieur public…
18 janv.
Plus...