La Côte d'Ivoire regorge de nombreux talents, de beautés qualifiées et d'un dynamisme incommensurable qu'il faut préserver. Malgré les heuressensibles que vivent les populations de mon pays et en particulier sesinternautes, je vous amène comme chaque semaine, un ''guest*'' toujourssingulier sur mon ''divan numérique''...Cettesemaine, je vous invite à faire la connaissance d'une jeune dameénergique, une publicitaire au caractère bien trempé, dans un corps bientaillé. Elle se décrit elle-même comme ''originale et passionnée''.Cette accro du web et du réseau social ''bleu'' a un nom bien particulier et qui la définit tout simplement auprès de sa communauté. On y va....!!!

1. Présente-toi ? « I’m …Just Sten» (Rires). Concepteur-Rédacteur en publicité, CR, Copywriter quand je me la raconte ou Conceptrice-Rédactrice pour les féministes !


2. Comment décrirais-tu ton métier ?
J’adore ce que je fais ! Un métier où t’es payée pour raconter tous les délires qui te passent par la tête, franchement peut-on rêver mieux ? Nan, pus sérieusement c’est un métier exigeant, c’est un métier éreintant, parfois ingrat mais tellement satisfaisant ! Il faut se renouveler sans cesse, savoir suivre la tendance sans copier les autres, être originale et réellement passionnée.

3. Depuis quand l’exerces- tu ?
Ça va faire 3 ans je crois… le temps passe tellement vite.

4. Et ton parcours professionnel.
Ne me prédestinait pas du tout à ça. Rires ! J’ai fait des études pour« plaire » à mes parents, avant de les faire pour moi. Mon diplôme enpoche, j’ai réalisé que je ne voulais absolument pas consacrer lesprochaines années de ma vie à exercer un métier qui m’ennuyaitprofondément. Alors j’ai pris mon courage à deux mains et je me suislancée dans ce que j’aimais vraiment…et aujourd’hui je ne le regretteabsolument pas ! J’aurais juste voulu avoir le courage de m’écouter (etm’affirmer) plus tôt.

5. As-tu un modèle dans ce domaine ?
Je n’ai pas de modèle à proprement parler, mais j’ai disons…un idéal. Je me rappelle plus jeune, je regardais « La nuit des publivores » sur Canal et je me disais : « C’est ÇA que je veux faire, c’est à CAque nos publicités en Afrique doivent ressembler ». Un mélange d’humour,de second degré parfois trash mais toujours décalé, et pas juste de la« réclame » de l’époque de la révolution industrielle. Rires.

6. Quelles satisfactions en retires-tu ? En premier, le côté purement narcissique : se balader dans le ville, regarder les affiches ou les spots publicitaires à la TV, les entendre àla Radio ou même les voir dans la presse ou ailleurs et se dire « c’estmoi qui l’ai fait ! » Rires. Et puis, il y a juste le sentiment dudevoir accompli, celui d’avoir fait ce que l’on aime, le travaild’équipe, les difficultés surmontées, les heures passées à se triturerle cerveau pour trouver LE concept génial, celui qui arrachera un OUI auclient.

7. Y rencontres-tu des difficultés ? Rires ! Parfois j’ai l’impression de ne rencontrer QUE ça. Il faut tout le temps chercher à convaincre, tout le monde, à chaque instant.Convaincre le Directeur Artistique, convaincre le Directeur Créa,convaincre le Directeur d’Agence, convaincre les Chefs de pub,convaincre l’Annonceur et par-dessus tout convaincre notre public cible…et tout ça bien sûr demande un maximum de compromis. Du coup, quand onse retrouve à la fin avec son « bébé » (comprendre le concept)complètement dénaturé…on est un peu « dégoûté » ! Rires.

8. Que penses-tu de ton secteur d'activité?
Qu’il ne bouge pas aussi vite que je le voudrais, qu’on n’a pas encoreatteint les « standards » que je souhaiterais, que les annonceurs« n’osent » pas encore assez.

9. Nous sommes dans un monde dominé par la rapidité de l'information, selon toi, ton métier va t-il connaitre des évolutions ou des mutations?
Invariablement !Les supports de communication vont changer, et avec eux la manière decommuniquer ; ainsi que les métiers liés à notre secteur d’activités.

10. Que représente le web pour toi?
Un monde de possibles, une source infinie de savoir et d’inspiration.

11. L’association ‘’jeunes femmes africaines et Internet’’, est-ce une combinaison gagnante pour toi ? Pourquoi ?
C’est LA combinaison gagnante, parce que la toile ne connaît pas de frontières, ni de censure. C’est une occasion en or pour nous de nousfaire entendre, et de passer le bon message dans le monde entier !

12. C’est quoi ta routine quotidienne ? Je suis pas du matin, mais alors pas du tout ! Chaque matin est un long combat entre ma couette et mon réveil. (Avec parfois des dommagescollatéraux, lol). Et en général c’est ma couette qui gagne. LOL. Doncle reste de la journée se passe souvent en speed jusqu’à ce que j’arriveau travail. Et là mon rituel peut vraiment commencer : une tasse de thévert et je passe en revue les mails et infos de la journée.

13. Honnêtement penses-tu être accro à Facebook ?Complètement ! D’ailleurs je recherche activement un psy spécialisédans cette pathologie. Alors si quelqu’un a des contacts à medonner…Rires.

14. Quels sont les 3 produits high-tech dont tu ne peux pas te passer ?
Mon iPhone, mon laptop (avec Internet bien sûr) et…ma TV !

15. Quels sont tes 3 sites Internet préférés ?
J’ignore si ce sont mes préférés mais en tout cas c’est ceux que jevisite régulièrement : Facebook, Hotmail, les sites de pub et leswebzines/blogs destinés aux femmes [dont un que je ne peux pas citerpour l’instant...si tu vois ce que je veux dire ;-) ]. (lol, je vois très bien ce que tu veux dire-NDLR)

16. Une semaine sans Internet pour toi, est ce possible?
Si je suis dans le coma oui, lol ! Une semaine en mode ermite où j’ai décidé de me couper de tout pourquoi pas ? Mais sinon, Internet est unformidable outil de communication alors pourquoi s’en priver ?

17. Quels sont tes projets ?
Travailler pour une boîte classée dans le top 5 des meilleures agences au monde !

18. Qu’est ce que tu voulais faire quand tu étais encore enfant ?
CA ! Très exactement ! J’ignorais juste que ça s’appelait comme ça!
19. Dernière question taquine pour la rédac': si tu n'étais pas une femme, à quoi aimerais-tu ressembler?
Une panthère noire ! Rires. Grande solitaire qui ne vit en couple que pendant 6 à 7 jours, mais aussi à cause de sa singularité : elle n’estpas à proprement parler une espèce particulière, comme l’autre ellepossède des tâches sous ses poils noirs que l’on peut distinguer, maisle tout est de pouvoir s’en approcher…Merci Edith, pour cette thérapienumérique, lol, c'était très sympa de discuter virtuellement avec toi:-D
*guest: invité (en français)
*trash: sale (en français)
Envoyez-moi un e-mail lorsque des commentaires sont laissés –

Vous devez être membre de Atelier des médias pour ajouter des commentaires !

Join Atelier des médias

Articles mis en avant

Récemment sur l'atelier

mapote gaye posted blog posts
4 févr.
Mélissa Barra posted a blog post
La Côte d’Ivoire veut s’attaquer aux dysfonctionnements que connaît l’enseignement supérieur public…
18 janv.
Plus...