Cette semaine, Divan numérique reçoit M. Chams Diagne, Directeur Général de Viadeo Africa. Dans sa stratégie de développement multi-locale dans les pays émergents, Viadeo s’est rapproché du marché à haut potentielque représentent les pays  africains et aouvert un premier bureau sur le continent en mars 2011, à Dakar auSénégal. M. Diagne nous en dit un peu plus dans cette interview.

  

1. Présentez vous.

Je suis âgé de 37 ans, et diplômé de l’IUP MD de Lille et de l’ICD Paris.
Depuis que j’ai découvert Internet, il y a plus de 10 ans, mon parcoursprofessionnel est guidé par ce seul fil conducteur. Ma passion pour lestechnologies m’a permis de participer à des projets très innovants etextrêmement enrichissants, faisant de mon parcours dans le web une aventure nonseulement professionnelle mais aussi personnelle !

 

2. VIADEO, qu’est ce que c’est ?

Réseau social professionnel en ligne, accessible en 6 langues, Viadeo s’adresse aux professionnels du monde entier. Avec  35millions de membres (données : décembre 2010), Viadeo est la réponse idéalepour qui souhaite :

*augmenter ses opportunités "business" (recherche de nouveaux clients, partenaires ou fournisseurs…),

*augmenter ses opportunités de "carrière" (être "chassé", accroître sa "net réputation"),

*gérer et développer son réseau de contacts professionnels.

 

Viadeo, c’est plus de 30 000 nouveaux inscrits par jour, 150 000 mises en relations & plus de 3 millions de profils consultés quotidiennement. Entrepreneurs, chefsd’entreprises, cadres de tous secteurs s’y retrouvent.

 

Basé à Paris (siège social), Viadeo dispose également de bureaux et d’équipes locales  aux États-Unis (San Francisco), en Angleterre (Londres), en Espagne (Madrid et Barcelone), en Italie (Milan), en Chine(Pékin), en Inde (New Delhi), au Mexique (Mexico City), au Sénégal (Dakar) etau Maroc (Casablanca). La société emploie 250 salariés dans le monde.

 

3. Depuis combien de temps êtes-vous à la tête de VIADEO Africa ?

Fidèle  à sa stratégie de développement multi-locale dans les pays émergents, Viadeo  s’est rapproche du marché à haut potentiel que représentent les pays  africains et a ouvert un premier bureau sur lecontinent en mars 2011, à Dakar au Sénégal, puis un deuxième en juillet 2011 àCasablanca au Maroc.

 

4. Quelles sont vos différentes solutions  pour le marché Africain?

Nous déployons actuellement l’ensemble de nos offres :

*BtoC (abonnements Premium pour les professionnels à titre individuel)

*BtoB - services aux entreprises : solutions de recrutement, solutions marketing, solutions marketing grandes Ecoles et Universités).

 

5.  Votre parcours professionnel.

Après avoir débuté en 2002 dans le département « e-services » du Groupe La Poste, j’ai décidé très vite de me lancer dans entrepreneuriat et ai monté en 2003 avec quelques amis« Passerelle Communication Interactive », une Web Agency au sein delaquelle j’ai participé au développement.


En 2006, une rencontre déterminante, celle de Dan Serfaty le co-fondateur de Viadeo. Mu par la volonté de m’associer au nouveau projet d’entreprise de cedernier, j’ai décidé de rejoindre Viadeo qui s’appelait Viaduc à l’époque, etqui comptait alors que quatre salariés. 5 ans après, Viadeo emploie plus de 250personnes. Depuis 2006 je vis une aventure humaine à la fois passionnante ettrès  enrichissante, qui m’a conduite àoccuper plusieurs fonctions au sein de Viadeo : j’ai démarré en tant que commercial,puis au bout de 6 mois je me suis vu confié le poste de Chef des Ventes dans ledépartement Emploi, puis Directeur commerciale Europe en 2009, avant de prendrela Direction des Solutions Business du groupe Viadeo en 2010.

Conscient du potentiel d’adoption de Viadeo sur le marché africain, la société décide début 2011 de me donner la charge des opérations africaines. Depuis mon bureau basé à Dakar(Sénégal), j’ai aujourd’hui pour mission principale de diriger l’expansion deViadeo en Afrique.

 

6. L’installation de Viadeo en Afrique (plus précisément au Sénégal) répond t’elle à des objectifs bien précis ?

 En choisissant le Sénégal comme premier point d’ancrage en Afrique, nous avons voulu nous inscrire dans une véritable dynamique régionale et sous-régionale.

En effet, le Sénégal, en plus de sa position stratégique sur le plan géographique, est membre de l’Union Economique et Monétaire Ouest Africaine (UEMOA). Ceci constituepour nous un  véritable atout car nouspouvons nous appuyer ce marché pilote à tout point de vue, pour déployer unestratégie de développement que nous pourrons plus tard adapter plus facilement  aux autres pays de la sous-région. De plus saproximité avec le Maghreb et en particulier le Maroc (qui est notre premierpays en Afrique - 300.000 membres Viadeo), nous a permis au quotidien dediriger les opérations depuis Dakar, jusqu’à ce que nous ressentions le besoinde nous implanter au Maroc en juillet dernier.

 

 

7. Que pensez-vous de vos concurrents ?

 Tout d’abord je dirai plutôt notre concurrent ! Il me semble important de préciser que, contrairement aux idées reçues, il existe différentes catégories de réseaux sociaux :

Les réseaux sociaux grands publics tels que Facebook, Twitter, Myspace…

Les réseaux sociaux professionnels 

Nous appartenons à la deuxième catégorie, et notre seul véritable concurrent à ce jour est Linkedin.

 

Nous pensons qu’il est saint qu’il y a ait de la concurrence sur un même marché, et que c’est beaucoup plus excitant d’avoir un concurrent dynamique en face. L’IPO deLI en ait la preuve, car c’est positif à plusieurs égards :

*LI est le 1er grand réseau social à se coter en bourse avec une valeur aussi importante ( 8,9 milliards de dollars)

* Le fait que ce soit un réseau professionnel qui se cote avant les autres démontre aussi le potentiel de notre métier et la valeur de notre marché

*LI nous ouvre la voie, bien que pour l’instant nous préférons nous concentrer dans le développement de notre activité.

 

De plus lorsque qu’un professionnel souhaite tirer profit de son carnet d’adresses, il a tout intérêt à être présent sur tous les réseaux professionnels dignes de cenom. Donc pour résumer il y a de la place pour tout le monde, mais il estimportant de noter quelques points clés qui nous différencient fortement denotre concurrent :

 

*LI est un réseau professionnel très fortement orienté Carrière uniquement tandis que Viadeo est un réseau social professionnel orienté à la fois business – carrière – networking.
*Les produits LI  sont focussés Carrière, tandis que Viadeo fait toujoursévoluer ses produits en tenant en compte la triple problématique :business – carrière - networking

*LI a déclaré dans son dossier pour l’IPO que ses membres sont très peu actifs, pendant que les membres de Viadeo sont très actifs car la dimension communautaire est très forte chez Viadeo depuis le départ (hubs,connexions, profils consultés, mise en relations…)

Viadeo est Multi-local et leader en Europe et dans les pays émergents, tandis que LI est global et ne s’intéresse essentiellement qu’aux pays anglophones (50% de ses membres sont aux US, et le resteréparti entre l’Australie, le Canada, l’Ireland,les UK…

 

Nous démontrons notre stratégie locale par la diversité de nos pays classés ci-dessous par nombre de membres :

China : 5,5 millions

France : 4,5 millions

Mexico : 3,3 millions

India : 3 millions / Brazil : 3 millions

Italy : 1 million

 

8. Que pensez-vous de l’état du web en Afrique ? Croyez-vous qu’il y ait une industrie du  web ?

 

Le faible taux de pénétration d’internet en Afrique est un véritable frein au développement de cette industrie, bien que nous n’en souffrions pas trop car en général nos membres se connectent dubureau, Viadeo étant un outil de travail au quotidien pour le professionnel, etheureusement les entreprises africaines sont souvent équipées aujourd’hui.

 

 Cependant malgré une disparité très forte entre l’Afrique anglophone, et l’Afrique francophone, je ressens de manière générale, une véritable dynamique sur le continent (blogs, webzines, journauxen ligne, portails généralistes, start-up, e-learning…) dont la population est non seulement majoritairementjeune, mais qui en plus représente un avenir très prometteur en termes deconsommation.

 

Néanmoins un accent particulier doit être mis sur la formation d’une part car tirer profit de la puissance du web ne se limite pas à chatter, surfer sur des sites(parfois douteux), et échanger des photos… de plus l’accès à internet doitdevenir une priorité majeure pour les états africains, car c’est non seulement unmoyen d’apprendre qui ne nécessite pas beaucoup d’investissements, mais en plus ce média peut favoriser etfluidifier les relations et échanges commerciaux inter-états.

 

9. Serez-vous présents au Barcamp Abidjan 2011 ?

Sans aucun doute, car c’est ce type évènement qui va aider à faire évoluer très concrètement le web africain, de par la qualité des participants etintervenants, mais également à travers les échanges et actions concrètes  qui vont se faire sur place. 

 

10. Quels sont les perspectives de Viadeo Africa à court, moyen et long terme ?

Viadeo Africa poursuit son déploiement sur le continent avec pour principale priorité les pays francophones car c’est là que se trouvent la majorité de nos membres (+1 million), et plus tard nous approcherons l’Afrique anglophone encommençant par l’ouest.

 

Envoyez-moi un e-mail lorsque des commentaires sont laissés –

Vous devez être membre de Atelier des médias pour ajouter des commentaires !

Join Atelier des médias

Récemment sur l'atelier

mapote gaye posted a blog post
Les récentes législatives et l’état de santé du président Ali Bongo Ondimba ont ravivé certaines…
4 févr. 2019
mapote gaye posted a blog post
Ceci après avoir publié par «erreur» l’information selon laquelle la présidente du Sénat,  Lucie…
4 févr. 2019
Mélissa Barra posted a blog post
La Côte d’Ivoire veut s’attaquer aux dysfonctionnements que connaît l’enseignement supérieur public…
18 janv. 2019
Plus...