Le 31 janvier est, depuis que le concept de fin d'année existe, une occasion de dresser un bilan des 12 mois qui viennent de passer, et aussi celle pour prendre des bonnes (et irréalisables) résolutions pour l'année à venir: démarrer un régime (et le mener à bien pour plus de 24 heures);  ne plus jamais attendre le tout dernier jour pour: régler les factures, payer les impôts, acheter les cadeaux de Noel, etc; se trouver un hobby et l'assumer ("oui, actuellement je me dédie à : la tapisserie d'intérieurs, la pâtisserie turque, la réalisation de bijoux en pâte de sel...") Bien évidemment, nous tous savons parfaitement qu'aucune de ces resolutions sera tenue pour plus de 15 jours, mais j'imagine que ça fait partie des traditions que tous peuples aiment respecter même si sa sert à rien et que des fois elles ont même des conséquences néfastes sur notre vie (et notre intestin, comme dans le cas de la tradition - toute italienne - de manger des tonnes de lentilles à minuit car elles sont sensées représenter l'argent que nous allons gagner dans le nouvel an...vue la situation actuelle de mon pauvre pays, faudrait que mes compatriotes s'y mettent dès le petit dèj). 

En tout cas, pas de résolutions farfelues pour moi, cette année. Pas de ras-le-bol non plus pour l'année qui vient de finir. Pas de sous-vets rouges, de lentilles coincées dans les narines, pas de pétards et de feux d'artifices. Voila comment je souhaite saluer, à minuit, cette année 2011, en regardant ma Tour Eiffel adoptive qui clignote: 

Merci pour mon nouveau travail, pour mes nouveaux collègues et pour m'avoir donné l'énergie de jamais me contenter et de me battre pour faire ce que je fais toujours un peu mieux;  

Merci aux gens qui ont su m'inspirer, me guider, m'accepter et me faire sentir chez moi justement à un moment ou je me sentais seule et perdue; 

Merci aux révolutions, qui m'ont donné une nouvelle confiance dans les gens, dans leur idées, dans leur envie de changement; 

Merci à Twitter, qui m'a appris que l'on peut créer des relations très fortes avec quelqu'un, sans se soucier de son identité, sexe, religion, provenance; 

Merci à Ziad et Simon qui, en m'offrant un espace libre d'expression, m'ont a nouveau donné envie de m'exprimer; 

Merci à mes amis lointains, qui sont toujours la; 

Merci à ma famille, qui me connait et qui m'aime, et qui ne se cache jamais quand - de temps en temps - j'ai besoin de plier bagages et m'en fuir. 

Merci à cette année qui, en finissant, me donne envie de connaitre toute suite qu'est ce qu'il y aura après car, ce qui est génial avec une année qui termine, c'est que derrière le coin il y a - toujours - du changement. 

Envoyez-moi un e-mail lorsque des commentaires sont laissés –

Vous devez être membre de Atelier des médias pour ajouter des commentaires !

Join Atelier des médias

Articles mis en avant

Récemment sur l'atelier

mapote gaye posted blog posts
4 févr.
Mélissa Barra posted a blog post
La Côte d’Ivoire veut s’attaquer aux dysfonctionnements que connaît l’enseignement supérieur public…
18 janv.
Plus...