Le Burkina Faso est un pays sahélien, enclavé de surcroit, qui vit au quotidien les réalités du changement climatique. Ce pays doit faire face à de nombreux et graves problèmes écologiques dont notamment la désertification, plus ressentie en milieux rural fortement dépendant de l'agriculture et de l'élevage, et les nuissances et pollutions, plus familières aux populations des grandes villes.En effet la zone sahélienne qui ne couvrait que le nord du pays s'étend considérablement et la durée de la saison pluvieuse se racourcit.Le désert avance et considérablement et les populations, agriculteurs et éleveurs de zones touchées par cette séchéresse, ont du mal à s'adapter.La dégradation des terres qui entraîne celle de la diversité biologique, un cadre de vie de moins en moins généreux aux ménages (difficultés d'approvisionnement en eau et en bois de chauffe) sont autant de conséquences proches du drame dans un milieu fortement dépendant de la nature. L'agriculture, élevage y compris, qui occupe ici 80% de la population active ne nourrit plus ses hommes et la baisse des rendements agricoles qui installe une insécurité alimentaire permanente accentue la paupérisation des populations.On ne dira jamais assez des conséquences de la désertification au Burkina Faso. Le plus important dans la perspective d'une lutte efficace contre ce phénomène c'est d'impliquer les populations autant que cela est possible et au regard de leur part comme facteurs.Prochain billet: Etat des lieux de la lutte contre la désertification au Burkina.
Envoyez-moi un e-mail lorsque des commentaires sont laissés –

Vous devez être membre de Atelier des médias pour ajouter des commentaires !

Join Atelier des médias

Commentaires

  • Bonjour Justin,
    Merci pour ces informations sur le Burkina-Faso qui nous sont très précieuses dans la mesure où mon pays le TOGO est limité au nord par le tien. Si au BF le désert avance vers le sud , cela implique que nous sommes également menacé.
    Comme le dit un proverbe chez nous : "Si la case de ton voisin brûle, aide-le à éteindre le feu sinon ta case risque de finir en cendres".
    Que pouvons-nous faire pour freiner l'avancée du désert ? La Révolution verte !
    Merci encore.
This reply was deleted.

Articles mis en avant

Récemment sur l'atelier

mapote gaye posted blog posts
4 févr.
Mélissa Barra posted a blog post
La Côte d’Ivoire veut s’attaquer aux dysfonctionnements que connaît l’enseignement supérieur public…
18 janv.
Plus...