Créer en 2006 pour combler le vide constaté dans la pratique des métiers de la télévision et du journalisme,Dvs+ a suscité l'intérêt sans complexe d'un public en quête de vraies informations.Les journalistes pour la plupart jeune ont effectivement satisfait ce public si exigeant au point de faire de la chaine la 1ere en info et en divertissement dans un univers ouvert à la concurrence.Mais cet effort a toujours été mal récompenser puisque depuis 2006 l'administration de DVS+ a toujours fait croire à ses employés que le salaire était la préoccupation majeur des travailleurs,il ne pouvait être obtenu qu'au bout d'un mouvement de grève.Je ne fais pas dans la langue de bois,la situation semble dépassée notre entendement au point que je dépeins Martin Diafouka,PDG de DVS+ comme un business man qui n’a aucun principe encore moins d’éthique dans le business. « Pour défendre ses intérêts, il marche et crache sur tout le monde. Il est prêt à tout pour faire prospérer ses affaires »,sauf payer les salaires de ceux qui remplissent les caisses de sa société.Pendant que l'entreprise accuse 6 mois de retard de salaire,le patron engage des travaux de construction d'une guérite et de "relooking"de la chaine..Ces travaux dont la valeur correspond presque à ce qu'il faut pour mettre le personnel à l'aise,ont pour but de donner une visibilité à la chaine.Mais le PDG de la chaine semble oublier que la vraie visibilité d'un média n'est appréciable que sur la base des résultats que produisent au public ceux qui y travaillent..Ne soyez pas surpris si dans les jours à venir DVS+ cessait d'émettre.Les travailleurs entendent normalement suspendre les émissions dès lundi si la situation reste inchangée.
Envoyez-moi un e-mail lorsque des commentaires sont laissés –

Vous devez être membre de Atelier des médias pour ajouter des commentaires !

Join Atelier des médias

Commentaires

  • Au Congo Brazzaville les journalistes de la presse privées souffrent le martyr.Ils sont plus pauvres que des misérables.Non pas par la volonté du pouvoir en place de nuire à leur liberté mais à celle de leurs patrons,qui sont au fait de vrais escrocs déguisés.
This reply was deleted.

Récemment sur l'atelier

mapote gaye posted a blog post
Les récentes législatives et l’état de santé du président Ali Bongo Ondimba ont ravivé certaines…
4 févr. 2019
mapote gaye posted a blog post
Ceci après avoir publié par «erreur» l’information selon laquelle la présidente du Sénat,  Lucie…
4 févr. 2019
Mélissa Barra posted a blog post
La Côte d’Ivoire veut s’attaquer aux dysfonctionnements que connaît l’enseignement supérieur public…
18 janv. 2019
Plus...