Fengolo, un gros village de l’ouest Montagneux de la Côte d’Ivoire, situé en zone de confiance à près de 4 Km de Duekoué et 31 Km de Bangolo a été la cible des miliciens de l’APWE, tôt hier vendredi 17-Dec-10, faisant 2 morts, selon une source locale.

Cette attaque est en fait une des représailles de ce groupe d’auto défense de l’ouest, partisan de Laurent Gbagbo, à une autre attaque des FN, quelques heures plutôt, de la ville de Duekoué faisant 17 morts de source militaire parmi les éléments de l’APWE.

En effet, à la nouvelle de la répression sanglante des manifestations du RHDP à Abidjan, certains éléments des F.N en poste à Bouaké, Man et Séguéla  avaient entrepris de descendre sur Abidjan le Jeudi-16-Déc.-10, pour disent-ils ‘’prendre leurs responsabilités’’ avant de regagner leur bases sur  un ordre en provenance du Golf Hôtel où est refugié le gouvernement d’Alassane Ouattara.

Cette initiative de ces éléments des Forces Nouvelles, l’armée de Guillaume Soro, qui contrôle le Nord de la Côte d’Ivoire ne s'est pas fait sans heurte.

En effet, une première confrontation de source gouvernementale aurai fait 3 morts à Tiébissou et 17 morts parmis les miliciens de l'APWE (Association des Patriote Wê) à Duekoué, de source proche des FN.

C'est sans doute donc pour venger les leurs, tombés au combat avec les F.N que se groupe que nous n'avons pas pu joindre a attaqué la ville de Fengolo, majoritairement peuplée par des ressortissants du Nord et de la sous régions ouest africaine (maliens Burkinabé, Guinéens...ect), assimilé à des pros RHDP.

''On revenant de la brousse avec notre chargement de Cacao quand, une fois sur le goudron, des miliciens nous ont rafale'' nous a indiqué notre source à Fengolo.

Information confirmé quelques heures plus tard au environ de 23h,  par l'adjudant Kouandat du Centre de Commandent Intégré (CCI), présent sur lieux pour le constat d'usage.

La camionnette, de marque ISUZU immatriculé AC025480, à bord de laquelle le chauffeur, l'une des victimes de l'attaque, nommé Dao, serrai la propriété d’une coopérative de Café-Cacao de Duekoué dont le nom ne nous a pas encore été révélé.

L’autre victime serrai, un des assaillants, tombé lors de la riposte des Dozos, chasseurs traditionnels africains aux nombreux pouvoirs mystiques, qui protègent le village.

Les enquêteurs de L’UN présent à Duekoué ont procédé eux aussi à leur constat, et doivent procéder à l’autopsie des corps ce qui à retardé le transféré du corps du nommé Dao sur Man par les éléments des Forces Nouvelles pour son inhumation.

 

 

Envoyez-moi un e-mail lorsque des commentaires sont laissés –

Vous devez être membre de Atelier des médias pour ajouter des commentaires !

Join Atelier des médias

Récemment sur l'atelier

mapote gaye posted blog posts
4 févr. 2019
Mélissa Barra posted a blog post
La Côte d’Ivoire veut s’attaquer aux dysfonctionnements que connaît l’enseignement supérieur public…
18 janv. 2019
Plus...