Des médias destinés aux adolescents

Des médias destinés aux adolescents

Dans la lignée de notre série “Adosphère”, l’Atelier des médias a choisi de s’interroger sur la manière dont les médias attirent ou tentent d’attirer les adolescents. Si 90% des 15-24 ans visitent en priorité les réseaux sociaux (enquête du CSA basée sur les chiffres de Médiamétrie), qu’en est-il des autres médias ? La radio AdoFM, le magazine Phosphore ou encore la nouvelle revue Topo ont fait le pari de produire une information spécialement destinée aux adolescents. Comment font-ils pour les séduire ?


La radio AdoFM, le magazine Phosphore et la revue Topo s’adressent aux ados

Si certains médias traditionnels se demandent “où sont les jeunes ?” (intitulé de la table ronde organisée par l’INA, l’AFP et France Médias Monde le vendredi 22 janvier), d’autres savent où ils se trouvent.
La radio AdoFM, le magazine Phosphore et la revue Topo font le choix de produire des contenus spécialement dédiés aux jeunes.

  • AdoFM

Le studio d’Ado FM, Paris (cc : Mélissa Barra)

      En France, plusieurs radios courtisent l’audience adolescente avec des matinales et des libres antennes, comme l’emblématique Difool sur Skyrock (21h-00h). L’une d’entre elles porte sa cible principale dans son nom. La radio Ado FM diffuse en région parisienne (97.8 fm) et à Toulouse (93.1fm), et enregistre en 2015 un peu plus d’un million d’auditeurs quotidiens, selon les chiffres de Médiamétrie. Basée initialement sur une programmation musicale urbaine, Ado FM s’étend aujourd’hui à la pop, la dance et le R&B.
En termes de contenu, les journalistes d’Ado FM évitent d’aborder les sujets politiques (une brève par flash maximum), comme l’explique Armelle, animatrice et journaliste : “Je ne vais pas trop parler de politique sauf pour les résultats des grosses élections et de ce qui va impacter directement la vie des jeunes”. La rubrique “La minute VRN”, animée par Léo, consiste à énerver quelqu’un au bout du fil en moins d’une minute. La rubrique “Le secret” donne la parole à un auditeur qui, anonymement, raconte un épisode honteux de sa vie.

Ado FM joue la carte de la proximité et de l’intéractivité par le biais d’émissions participatives et d’échanges fréquents entre les journalistes et les auditeurs via les réseaux sociaux. L’objectif : raconter la vie des jeunes en leur donnant la parole le plus possible.

Comment parler aux adolescents ?

“On a un langage propre aux adolescents. On fait attention à bien connaître les termes qu’ils emploient, à ne pas paraître trop ringard ou “old-school”. Pour ça on s’inspire des tweets qu’ils envoient et de leurs statuts Facebook.” (Sandra, animatrice)

  • TOPO : “L’actualité en bande dessinée. Pour les ados. Tous les deux mois”

Imaginé par l’équipe de La Revue Dessinée, Topo sera un bimestriel slow média d’information de 144 pages. Son but ? Raconter l’actualité aux adolescents en bande dessinée.

“TOPO s’adresse à toute personne sensible au langage de la bande dessinée. De Killoffer à Marion Montaigne, de Lisa Mandel à Frederik Peeters, les choix de TOPO sont exigeants et variés”.

Les missions de cette future revue :
- Toujours contextualiser les informations.
- Faire de la prévention à la désinformation et aux théories du complot.
- Développer l’esprit critique des jeunes.

Topo est toujours en cours de fabrication. Le premier numéro sera disponible à partir du 1er septembre 2016. En attendant sa sortie dans les kiosques, son équipe vous propose un aperçu de la première maquette.

Envoyez-moi un e-mail lorsque des commentaires sont laissés –

Journaliste en contrat pro à l'Atelier des Médias de RFI
Twitter: @manonmella

Vous devez être membre de Atelier des médias pour ajouter des commentaires !

Join Atelier des médias

Articles mis en avant

Récemment sur l'atelier

mapote gaye posted blog posts
4 févr.
Mélissa Barra posted a blog post
La Côte d’Ivoire veut s’attaquer aux dysfonctionnements que connaît l’enseignement supérieur public…
18 janv.
Plus...