La Zone de santé de Moba fait état d’une situation sanitaire alarmante due à la résurgence des cas du paludisme qui provoquent de nombreux décès parmi les enfants de moins de cinq ans à Kasenga et Kala en territoire de Moba, 360 km au Sud-est de Kalemie.

Trois à cinq enfants de moins de cinq ans meurent par jour de paludisme avec complications d’anémie. Un phénomène qui survient dans une zone où les populations croient fortement aux tradi-praticiens. L’Inspection sanitaire de Tanganyika et ses partenaires recommandent à la zone de santé de Moba, le renforcement de la surveillance épidémiologique des cas enregistrés dans la zone.

L’alerte est partie de l’aire de santé de Kasenga située à 25 km au Sud de Moba-Kirungu. La zone de santé indique que le taux sur le décès par jour est de trois à cinq enfants et cela, depuis une dizaine de jours dans la zone. Les enfants de moins de cinq ans sont les plus touchés. Un phénomène qui a été observé depuis le mois de novembre 2013 par des cas sporadiques de malaria et qui a pris six mois après des proportions alarmantes. Le Médecin sanitaire du Tanganyika, Adalbert Ngandwe Fwamba, a déclaré :

<<< On a remarqué qu’il y avait plusieurs décès que la population locale attribuait à la sorcellerie et aux mauvais esprits. La zone de santé été alertée et le médecin de la zone de santé a réuni des partenaires. Ils ont renforcé des mesures de surveillance épidémiologique des cas admis et de faire une notification journalière des cas qui sont pris en charge selon les tranches d’âge et la gravite de la maladie >>>

Un médecin avec deux infirmiers vient d’être dépêché dans la zone pour assurer la prise en charge médicale des cas de paludisme grave et d’autres cas d’anémie. A cette mesure, les autorités sanitaires arrivent même à décider de la réduction sur le prix de la consultation afin de permettre aux populations l’accès dans des structures sanitaires.

<<< Le plaidoyer est lancé pour le complément d’autres médicaments comme la quinine, les perfusions ainsi que les kits transfusionnels dont nous avons déjà mobilisés environ un kit complet de cent transfusions qui trainent encore au niveau de la Coordination provinciale de la transfusion sanguine à Lubumbashi et nous cherchons des moyens et des partenaires qui peuvent nous soutenir pour pouvoir acheminer cela jusqu’au niveau Moba et secourir cette population>>>.

Un comité de lutte contre les épidémies que préside l’Administrateur de territoire, Michel Mwila, vient aussi d’être monté sur place. Le Comité a responsabilisé le Chef de groupement Manda et le Médecin chef de zone de santé de Moba pour la sensibilisation des communautés sur place afin d’assurer la surveillance de la maladie.

Envoyez-moi un e-mail lorsque des commentaires sont laissés –

Vous devez être membre de Atelier des médias pour ajouter des commentaires !

Join Atelier des médias

Articles mis en avant

Récemment sur l'atelier

mapote gaye posted blog posts
4 févr.
Mélissa Barra posted a blog post
La Côte d’Ivoire veut s’attaquer aux dysfonctionnements que connaît l’enseignement supérieur public…
18 janv.
Plus...