Le jeudi 26/2, j'ai été convié avec quelques autres blogueurs (1) à une rencontre informelle dans les locaux de Radio France, avec son directeur général délégué, David Kessler. Je suis "ami" avec lui depuis quelques temps sur Facebook, aussi était-ce déjà un plaisir de le rencontrer de visu. Il semble dans la "vraie vie" tel qu'il se manifeste sur réseau et par mail : simple, agréable, réfléchi.Il s'agissait ici d'échanger sur le projet et thème "Demain Radio France" : un site participatif voulu (il est signé de l'agence internet la Netscouade, ndlr) pour irriguer la réflexion sur l'avenir de la radio publique nationale. En gros, pour utiliser justement les outils et bonnes pratiques de ce média 2.0 tant désiré. Nous avons notamment discuté jeudi des questions liées aux nouvelles technologies, et aux enjeux à relever pour Radio France sur le web. Plus de contenus? Plus de 2.0? Plus de réseau social? Mais comment et pourquoi? Il m'a d'ailleurs été demandé de rédiger une tribune sur ce site, qui devrait être bientôt en ligne. Voici déjà le vidéocast de notre rencontre, aux côtés de J-P Govekar, mon associé sur le projet Le WebLab. Nous avons pu notamment tous deux discuter avec D. Kessler des questions de fréquentation différenciée radio/web, et des atouts de Radio France en terme de variété des contenus.
Rencontre avec David Kessler - Radio France from Le Weblab on Vimeo.Nous avons parlé aussi des problématiques de production multimédia pour les journalistes, et plus globalement de cette "crise" des médias traditionnels face à la montée en puissance du web. David Kessler nous a répété sa conviction que "la force de la marque" et la qualité des contenus sauront faire la différence. Mais la radio publique ne fige encore rien pour cet avenir, restant à organiser et encore à débattre, à l'externe et en interne : le dispositif "Demain Radio France" a pour l'heure reçu 38 714 visites, 110 924 pages vues pour 1 888 contributions. C'est la semaine prochaine, le 5 mars, que ce débat en ligne sera clos.(1) Gilles Klein (dont je faisais aussi la connaissance de visu), Olivier Fiaschi et Jean-Pierre donc.
Envoyez-moi un e-mail lorsque des commentaires sont laissés –

Vous devez être membre de Atelier des médias pour ajouter des commentaires !

Join Atelier des médias

Commentaires

  • J'ai passé une matinée à dépouiller les avis des auditeurs, notemment en ce qui concerne la musique...
    Je dois dire que l'opération à avant tout le mérite d'exister et qu'elle est pour nous gens de radios un outil incroyable de contact avec nos auditeurs...Dommage que le même dispositif n'existe pas pour RFI.

    Je remarque au passage que les auditeurs sont très attachés à l'idée du groupe Radio France, ils sont généralement auditeurs de 3 voir 4 stations de la chaine et revendique le fait de n'écouter que celle-ci, ce qui conforte la marque !

    J'abonde dans le meme sens que Marie sur l'utilisation qu'en fera la direction, notemment celle à venir, mais que ceci ne nous empeche pas de nous interesser à la volonté du public.
  • mais les propositions des auditeurs seront-elles réellement prises en compte, ou est-ce que Radio France ne se donne pas juste bonne conscience en regardant enfin du côté de ses auditeurs...?
  • De rien Simon. Le sujet vous inspire aussi? La prospective est en fait intéressante pas seulement pour RF mais aussi pour toutes les radios et par extension l'ensemble des médias. On sent bien -dans les colloques, salons, rencontres...- cette attente forte à trouver un horizon dégagé, un début de commencement de réponse sur les modèles économiques à suivre, les solutions d'organisation, etc.
  • Très intéressant tout cela...Merci Laurent !
This reply was deleted.

Récemment sur l'atelier

mapote gaye posted blog posts
4 févr. 2019
Mélissa Barra posted a blog post
La Côte d’Ivoire veut s’attaquer aux dysfonctionnements que connaît l’enseignement supérieur public…
18 janv. 2019
Plus...