DEFRAGATANTE VESTIMENTAIRE

Au nom du Père, du Fils et du Saint Esprit ensuite «on s’en moque» et après... sont les propos de certaines jeunes mal vêtus !

Dans les églises plus personnes ne respectent les vertus de la spiritualité ou la loi divine malgré la mise en place de comités de surveillance de tenues vestimentaires des jeunes.

La jeunesse de ce 21e siècle ne sait plus comment se vêtir dont le plus souvent dans les rues d’Abidjan ; vous rencontrez des jeunes au corps nu ou le pantalon sur les fesses comme un soldat perdu en pleine brousse depuis deux mois.

Les jeunes filles, chevilles ouvrières de cette mode controversée qui ne respecte pas l’éthique vestimentaire s’habillent comme elles veulent et nous dérangent, existent et invitent à les draguer. Un dimanche à la Sainte famille où je participais à la messe, à la prise du corps christ ; une jeune fille au sein complètement dérangeant a été interpellé par le service d’ordre pour avoir laissé ces mamelles à vue d’œil. Ces jeunes qui sont pour la plupart des attractions publiques n’ont aucuns droits de contrôle comportemental par leurs géniteurs car ils font ce qu’ils veulent et sont très impolis puisqu’ils ne les respectent pas aussi.

Le clergé ivoirien a interdit à tout (es) paroissien(nes) de porter des vêtements de nature à séduire les fidèles et les prêtes car ces jeunes filles aux comportements scandaleux ont pour objectifs de conquérir les âmes faciles.

Envoyez-moi un e-mail lorsque des commentaires sont laissés –

Vous devez être membre de Atelier des médias pour ajouter des commentaires !

Join Atelier des médias

Articles mis en avant

Récemment sur l'atelier

mapote gaye posted blog posts
4 févr.
Mélissa Barra posted a blog post
La Côte d’Ivoire veut s’attaquer aux dysfonctionnements que connaît l’enseignement supérieur public…
18 janv.
Plus...