Dame Afrique face au système et le logiciel libre

Dame Afrique face au système et le logiciel libre

Chaque nouveau jour me permet de comprendre que nous pouvons répondre à plusieurs problématiques sous nos tropiques (en Afrique) par la philosophie du logiciel libre.

Le logiciel libre c'est quoi ?
0. la liberté d'exécuter le programme, pour tous les usages ;
1. la liberté d'étudier le fonctionnement du programme et de l'adapter à ses besoins ;
2. la liberté de redistribuer des copies du programme (ce qui implique la possibilité aussi bien de donner que de vendre des copies) ;
3. la liberté d'améliorer le programme et de distribuer ces améliorations au public, pour en faire profiter toute la communauté.  

Oui important pour tout le monde, mais encore plus pour l'Afrique, car c'est elle qui en à plus besoin à cause de son retard à plusieurs niveaux que ce soit. Selon des études c'est le continent le plus en retard à cause du fait qu'il ne rentre pas dans le cadrage défini par ceux qui sont dits les plus puissants, pour la simple raison qu'ils ont été les premiers à établir les balises, à fixer des règles d'un jeu défini et constitué par eux-mêmes.

Il a un taux d'analphabètes très élevés :

Oui on ne cesse de nous le signifier elle a le plus d'analphabètes, si on expliquait mieux les choses je crois qu'on serait plus situé sur la méthode à utiliser pour tenter de combler le fossé. On dit que l'Afrique est le berceau de l'humanité, c'est là que l'écriture est née ou disons a été découverte pour la 1ere foi, et pourtant il est taxé d'être le moins alphabétiser, juste parce qu'on est venu lui apprendre des règles universelle définie par de nouveaux venus le système.
On échange, on fait les achats, on éduque, on communique en Afrique sauf que maintenant faut suivre de nouvelle méthode apportée par le système, qui malheureusement veut faire fit des réalités et valeurs sur le terrain pour imposer du tout nouveau. C'est là que tout coince, se pose le gros soucis et la cause des statistiques autour des méthodes que le système essai de faire accepter à dame Afrique.

Voici un exemple de ce qu'on lui a demandé de faire pour apprendre à lire et écrire :

Lecture, le son o provient souvent des mots ou objet tel que ROBOTS, etc.
ROBOTS ? Pour dame Afrique sera qu'un mot rien de plus du vrai charabia oui elle prendra du temps à comprendre des heures à chercher une similitude de sorte à perdre beaucoup de temps et l'écart continuera d'être creusé.
Et si on faisait une faveur à dame Afrique en lui proposant ce que le système souhaiterait en lui donnant de pouvoir utiliser ses méthodes en apportant une adaptation fonction de son langage, ses réalités et valeurs.

La lettre O ressemblera pour elle dans une ethnie locale baoulé de la côte d'ivoire au mot cleounzoua = Oeuf oui chez les Ebriés ethnie locale de la Côte d'ivoire on dira Côssômoué = Oeuf de poulet.

Des objets qu'elle voit, manipule quotidiennement de sorte qu'elle ne prenne pas trop de temps à faire des comparaisons, ce qui faciliterait le transfert de compétences. Si le système acceptait de donner ce qui le compose, tout ce qu'il possède, cela donnerait à dame Afrique qui a de nombreux enfants de pouvoir les adapter aux réalités de tous les jours qu'elle traverse et lui donner un pouvoir d'avancer à grands pas toujours en rapport des objectifs fixés par le système.
Qui peut mieux faire des apports à son évolution que ses enfants? Qui pratique, vive les réalités de tous les jours de la mère Afrique.
Dame Afrique a besoin de recevoir les concepts en y accompagnant le droit de les adapter, de les réutiliser et des les distribuer sous toutes les formes pour lui permettre de pouvoir avoir des solutions qui parlent directement à ses réalités.
Elle à plus besoin de livre ou de document avec la mention Copyright qu'elle ne peut adapter, ni redistribuer, sous d'autres formes sachant qu'elle à une tradition dite orale comme on le dit toujours.

Oui je crois et partage un avis il nous faut la philosophie du logiciel libre pour aider à relever plusieurs défis et challenges qui nous attendent en Afrique, ne donner plus les outils ou solutions sans toutes fois permettre de pouvoir adapter et changer à notre volonté, dites-nous, partager nous vos expériences votre vécues et laisser dame Afrique appeler ses fils filles pour la réunion de famille afin d'adapter et redistribuer sous différentes formes en fonction des réalités communes.
Nous avons des valeurs, des cultures, une richesse à aussi partager au système qui pourrait nécessiter un apprentissage;

Pourquoi pas, nous voulons parvenir à cet état d'esprit a condition que le système ne nous rendent pas négatif avec l'esprit de restriction ou d'égoïsme en refusant de partager ou de laisser partager. Quant un vieillard meurt en Afrique ce n'est pas une bibliothèque qui brûle c'est une fausse assertion chez nous la culture enseigne qu'il a des méthodes de transmission du savoir, en fonction de votre niveau, ou positionnement (il faut y adjoindre la philosophie du logiciel libre).

Vous devez savoir des choses, mais le transfert de compétences existe toujours malgré le fait que nous pleurons par moment sans arrêts certaines compétences inégalables ce que le système aussi pratique bien avec certaines mémoires qu'on ne cesse de célébrer à travers multiples fêtes ou jours fériés dans le monde.
Partager vos expériences en donnant de pouvoir modifier, adapté et redistribuer sous toutes les formes et vous verrez comment nous allons façonner positivement notre mère Afrique.

Envoyez-moi un e-mail lorsque des commentaires sont laissés –

Wilfriedn

Vous devez être membre de Atelier des médias pour ajouter des commentaires !

Join Atelier des médias

Articles mis en avant

Récemment sur l'atelier

mapote gaye posted blog posts
4 févr.
Mélissa Barra posted a blog post
La Côte d’Ivoire veut s’attaquer aux dysfonctionnements que connaît l’enseignement supérieur public…
18 janv.
Plus...