Un nouveau modèle de développement économique et social pour les pays pauvres très endettés ? En tout cas c’est l’impression qu’on a lorsqu’on peut gagner de l’argent en envoyant tout simplement par exemple « cadeau » à un numéro quelconque que certains businessmen prennent soin de donner à travers des canaux de communication de masse. Ces genres de pratiques deviennent de plus en plus récurrents aujourd’hui et nous nous posons la question de savoir ce que visent réellement les promoteurs de ces jeux dont les associés immédiats sont les opérateurs de téléphonie mobile. Parfois il suffit d’envoyer le message à un moment bien déterminé de la journée pour gagner par exemple une somme de 10000 f CFA. Et  c’est sur les chaines de radio et de télévision  qu’on passe les spots. Cette pratique en soi ne pose pas de problème si l’intention qui la sous tend est purement commerciale. Mais lorsqu’on tend à la systématiser dans un pays où le niveau de paupérisation est assez élevé, on pourrait penser que c’est une solution contre la misère et pour légitimer du coup l’accaparement des richesses du pays par une fraction d’individus. Légitimer en ce sens que c’est ceux qui sont dans les entourages immédiat du régime en place (et qui se servent de lui pour s‘enrichir) qui sont les premiers promoteurs de ces initiatives. En effet, on ne voit pas un homme d’affaire digne de ce nom, qui s’est enrichi par le fruit de ses propres efforts, jeter comme cela par la fenêtre son argent. Et même lorsqu’il a l’intention de faire des dons pour montrer sa reconnaissance à Dieu, il ne le fait pas tambours battant. Il ya que ce qui ont volé qui peuvent distribuer. Et cette distribution est une conséquence logique du vol.

    A part le désir de chercher à légitimer leur rang social obtenu à partir du pillage, l’autre conséquence d’une telle stratégie (puisque c’est le fruit d’un calcul minutieux) sera de noyer dans l’esprit des jeunes togolais toute idée d’initiative dans la logique de l’entreprenariat privé (même si dans une réflexion précédente nous avons montré toutes les difficultés à affronter pour rassembler les fonds nécessaires pour pouvoir concrétiser un projet). Aujourd’hui quand on soutient que les pays sous développés ne doivent plus tendre la main vers l’union européenne ou les USA pour leur développement, on admet tout de même de maintenir les populations dans l’extrême pauvreté pour qu’elles mendient même pour leurs besoins vitaux auprès de ceux qui doivent leur permettre en principe de s’épanouir. Cela montre que la classe dirigeante maitrise concrètement les problèmes de la population togolaise et qu’elle a délibérément décidé de ne rien faire pour elle. Pour soutenir cet argument nous allons faire allusion aux t-shirt ,pagnes, clé USB à l’effigie de qui vous savez, les sommes d’argent allant de 1000 f CFA à 10000f CFA qu’on distribuent aux populations pour recueillir leur votes lors des élections. S’il suffit de donner de telles sommes d’argent aux populations pour acquérir leur vote, cela prouve à suffisance que ces populations souffrent beaucoup car les élections engagent après tout le devenir de la nation et on ne peut pas le sacrifier pour de telles sommes. Les élections au TOGO sont organisées sur un intervalle de cinq ans. Et donc après cinq ans qui auront consisté pour les populations à tirer le diable par la queue, on reviendra pour distribuer les mêmes sommes et le cycle continue.

  Il est donc temps pour ceux qui nous gouvernent de s’intéresser un peu plus à nous. La meilleure solution n’est pas de passer par les jeux de hasard pour distribuer des miettes. Il faudrait plutôt songer à créer des PME pour faire chuter le taux de chômage dans le pays ou à la rigueur, verser ces sommes aux association et orphelinats. On ne peut pas développer un pays à travers les jeux de hasard (doit-on parler de jeux de hasard ici? Puisque l’esprit de la chose c’est de distribuer des sommes d’argent et des cadeaux). Il ya des efforts qui sont consenti dans ce sens nous dira-ton. Et bien ces efforts sont insignifiants. Il est nécessaire de réajuster le tir.

M'envoyer un e-mail lorsque des personnes publient un commentaire –

Vous devez être membre de Atelier des médias pour ajouter des commentaires !

Join Atelier des médias

Réccemment sur l'atelier

Atelier des médias via Twitter
Rencontre avec 5 Mondoblogueurs tchadiens @DocteurTux @legeekdusud, Patrick Belngar @djounoumbiemman et @NourEcrivain http://rfi.my/1AU9Ofo 
Il y a 4 heures
RFI | Atelier des médias via Facebook

Cette semaine nous vous proposons de partir à la rencontre de 5 blogueurs tchadiens de la…

Atelier des médias via Twitter
Ukraine: un nouveau ministère de l’Information http://rfi.my/1JB28ox  Via @RFI
Il y a 21 heures
Atelier des médias via Twitter
L’éviction d’Éric Zemmour d’iTELE fait débat dans la classe politique http://rfi.my/1JzU9YR  Via @RFI
hier
Plus...