Le développement de CybelAngel n’a aucune limite ! C’est en tout cas ce que pense Erwan Keraudy, PDG de la start-up qui traque les failles de sécurité pour les entreprises. Avec son concept, la française a séduit de nombreux groupes, et compte bien conquérir le monde.

Une menace bien réelle

Les cyberattaques sont de plus en plus médiatisées. Cependant, de nombreuses entreprises sont encore peu conscientes des risques qu’elles courent.

D’après les fondateurs de CybelAngel, elles sont loin de se douter que le web recèle nombre de leurs secrets, de documents juridiques à de futurs brevets, en passant par des détails financiers et des stratégies commerciales. Erwan Keraudy explique : « 90 % des informations confidentielles auxquelles nous avons accès sont le fruit de la négligence des dirigeants, des employés ou des partenaires industriels et commerciaux de l’entreprise. Les 10 % restants sont des données piratées », de quoi faire trembler les dirigeants.

Ses clients ne s’y sont pas trompés, la jeune pousse compte déjà de nombreux grands noms du CAC 40, a commencer par L’Oréal, Sanofi ou encore Louis Vuitton.

Négliger la sécurité de ses données, c’est offrir à n’importe qui les armes pour provoquer un piratage, une cyberattaque en règle. Or, beaucoup continuent à sous-estimer le risque, comme Erwan Keraudy le démontre : « Stocker des fichiers sur des clés USB ou sur des disques durs externes mal protégés, télécharger des fichiers professionnels sur son cloud personnel ou utiliser des fichiers partagés sont des pratiques courantes, à tous les niveaux d’une entreprise ».

Une prise de conscience

Heureusement, de nombreuses sociétés commencent à comprendre les risques, et si elles ont choisi de faire confiance à CybelAngel, c’est en raison de l’expertise des équipes dans le domaine.

Tout d’abord, l’entreprise a développé une technologie qui est capable de scruter en permanence et de façon automatique ce qui se passe au cœur du deep web et du dark web. C’est là que se trouvent des millions d’informations, accessibles en libre accès, mais n’apparaissant pas dans les moteurs de recherches classiques. Les algorithmes qui ont été créés par CybelAngel sont capables de scruter et faire le tri parmi les milliards de documents sensibles. Chaque client reçoit en moyenne entre 5 et 35 alertes par mois, avant qu’une catastrophe se produise. La start-up ne néglige aucune piste, n’hésitant pas à traquer les hackers jusque sur les forums de discussion et les réseaux cachés.

Il faut compter 15 jours pour recevoir son « empreinte » réalisée par CybelAngel. Côté prix, les abonnements varient entre quelques dizaines et quelques centaines de milliers d’euros, un tarif qui se justifie par l’importance des risques évités. D’après une étude du Ponemon Institute datant de mai 2017, les entreprises cotées perdent en moyenne 5 % de leur valeur boursière et jusqu’à 7 % de leurs clients après l’annonce d’une fuite de données.

Pour Erwan Keraudy, le succès de son entreprise est dû aux résultats concrets qu’offre son entreprise : « Contrairement à certains concurrents qui vendent de la prévention, nous avons accès aux secrets de toutes les entreprises de la planète. Nous prouvons que, quels que soient leur taille ou leur niveau de maturité sur la cybersécurité, toutes sont exposées aux fuites et toutes perdent des données. Nous les détectons et nous les leur ramenons ».

À terme, CybelAngel souhaite s’internationaliser, ouvrir une filiale à New York et pourquoi pas devenir une sorte de moteur de recherche de l’IoT, grâce à l’intensification de sa R&D.

Avec un deuxième tour de table qui s’est conclu par une levée de 3 millions d’euros, il y a tout à parier que ces projets se concrétisent prochainement.

M'envoyer un e-mail lorsque des personnes publient un commentaire –

Entrepreneur Web - Veille et surveille les innovations digitales

Vous devez être membre de Atelier des médias pour ajouter des commentaires !

Join Atelier des médias

Récemment sur l'atelier

Atelier des Médias - RFI via Facebook

ziad maalouf posted a blog post
En 2005, Anjan Sundaram renonce à de brillantes études de mathématiques aux États-Unis pour partir…
hier
Atelier des Médias - RFI via Facebook

🤖 Venez faire la connaissance du papa de Flint, Benoit Raphael, l'éleveur de…

ziad maalouf posted a blog post
Dans le cadre de notre série de notre série consacrée au Festival International de photojournalisme…
Lundi
Plus...