John Stanmeyer, 26 février 2013, Djibouti (Prix World Press Photo 2014)

Depuis 1992, 1080 journalistes et professionnels des médias ont été tués dans le monde en faisant leur travail. Parmi eux, 713 ont été assassinés, 221 ont perdu la vie en couvrant des combats et 143 ont été tués dans des situations de crise ou lors de manifestations dangereuses. Sur les 713 assassinats de journalistes depuis 1992, 631 sont restés impunis c’est à dire 90%. C’est pour lutter contre cela que l’organisation des nations unies a déclaré le 2 novembre Journée Internationale pour mettre fin à l’impunité des crimes contre les journalistes. Le 2 novembre a été choisi par l’ONU car c’est ce jour, il y a 1 an exactement que Ghislaine Dupont et Claude Verlon ont été assassinés près de Kidal au Mali. Notre invité cette semaine, Alexandre Balguy Gallois, milite depuis plus de 10 ans contre cette impunité.

Cette émission a été enregistrée dans le studio n°32 de RFI, studio baptisé du nom du journaliste assassiné le 21 octobre 2003 en Côte d’Ivoire, Jean Hélène.

Billet écrit avec Ziad Maalouf

Cette semaine est particulière à RFI. Dimanche, nous commémorons le premier anniversaire de la mort de nos confrères Ghislaine Dupont et Claude Verlon, enlevés et assassinés au Mali le 2 novembre 2013.
A cette occasion, RFI s’interroge pendant 24 heures sur ce que serait un monde sans infos.
Le 2 novembre c’est aussi la 

Journée Internationale pour mettre fin à l’impunité des crimes contre les journalistes.


Notre invité cette semaine: Maître Alexandre Balguy Gallois

Lutter contre l’impunité

  • l’article 79 du protocole additionnel (n°1) à la convention de Genève de 1977 définit la protection des journalistes en tant que personnes civiles. Une limite pour Maître Balguy Gallois :“un journaliste va être protégé tant qu’il n’enfreint pas cette limite de personne civile”. Dans le cas où: 

    “un journaliste est assimilé à un combattant il bénéficie d’une protection supplémentaire par rapport aux civils”


“L’une des obligations de l’Etat est de mener une enquête prompte et impartiale.”

Jeudi dernier l’association "Les Amis de Ghislaine Dupont" a organisé une conférence de presse à Paris. Au moment de la création de cette association, plus de 4 mois après la mort de Ghislaine et Claude, l’information judiciaire n’avait pas encore été ouverte et il n’y avait pas de juge d’instruction désigné :

“C’est une des raisons qui ont encouragé les proches à s’organiser en association.” explique Pierre-Yves Schneider, porte parole de l’association.

Évolutions


Le 26 novembre 2013, l’Assemblée générale des Nations unies a adopté une résolution portant sur la sécurité des journalistes et la lutte contre l’impunité.
À l’initiative de la France, la résolution fait du 2 novembre la "Journée Internationale pour mettre fin à l’impunité des crimes contre les journalistes". La date a été choisie en hommage à Ghislaine Dupont et à Claude Verlon.


Le texte reconnait que le métier de journaliste a évolué et prend de multiples formes, notamment avec l’information sur internet.


Le texte demande aux Etats membres de faire tout leur possible pour prévenir la violence contre les journalistes et le personnel des médias, d’enquêter rapidement sur toutes les accusations de violence et de traduire en justice les responsables.
Il endosse également le Plan d’action des Nations Unies sur la sécurité des journalistes et la question de l’impunité adopté en 2012.

"Chaque journaliste tué ou neutralisé par la terreur est un observateur de la condition humaine en moins."

Depuis 1992,

Reporters sans frontières défend la liberté de la presse à travers le monde. Tous les spots de l'association depuis sa création sont regroupés dans la vidéo ci-dessous.

Envoyez-moi un e-mail lorsque des commentaires sont laissés –

Journaliste en contrat pro à l'Atelier des Médias de RFI
Twitter: @manonmella

Vous devez être membre de Atelier des médias pour ajouter des commentaires !

Join Atelier des médias

Commentaires

This reply was deleted.

Articles mis en avant

Récemment sur l'atelier

mapote gaye posted blog posts
4 févr.
Mélissa Barra posted a blog post
La Côte d’Ivoire veut s’attaquer aux dysfonctionnements que connaît l’enseignement supérieur public…
18 janv.
Plus...