Les journalistes Sanogo Aboubakar et Kangbé Yayoro Charles séjournent depuis vendredi, 18 Fév 2011, à la Maca. 

Arrêtés le 28 janvier au Gatl, les confrères ont d’abord été transférés le même jour  à la brigade recherche où ils ont été gardés à vue pendant 20 jours avant d’être déférés devant le parquet d’Abidjan.

Un substitut du Procureur de la République les  a entendus puis a ordonné l’ouverture d’une enquête judiciaire à leur encontre.

Faut-il le rappeler, les confrères sont accusés pour ‘’atteinte à la sûreté de l’Etat’’.

Plusieurs organisations de défense de la liberté de la presse tel que le C.P.J basée au USA, Média Fondation, RSF et le C.I.P.J sont montées au créneau pour exiger la libération de ces deux journalistes sans succès.

Une rencontre entre le Comité Ivoirien pour la Protection des Journalistes (C.I.P.J)  et les avocats commis à la défense des deux journalistes est prévue ce matin du 21 Feb 2011 pour préparer leur défense.

Source:http://ivoriancommiteeforprotectionofjo.blogspot.com/

Envoyez-moi un e-mail lorsque des commentaires sont laissés –

Vous devez être membre de Atelier des médias pour ajouter des commentaires !

Join Atelier des médias

Commentaires

  • En  Afrique, la liberté de presse n'est jamais acquise de fait. C'est une quête permanente.
  • les journalistes ne sont plus libres, comme le regime de Gbagbo essaie de nous faire croire.
This reply was deleted.

Récemment sur l'atelier

mapote gaye posted a blog post
Les récentes législatives et l’état de santé du président Ali Bongo Ondimba ont ravivé certaines…
4 févr. 2019
mapote gaye posted a blog post
Ceci après avoir publié par «erreur» l’information selon laquelle la présidente du Sénat,  Lucie…
4 févr. 2019
Mélissa Barra posted a blog post
La Côte d’Ivoire veut s’attaquer aux dysfonctionnements que connaît l’enseignement supérieur public…
18 janv. 2019
Plus...