La chasse aux journalistes se poursuit en Côte d'Ivoire, près de trois semaines après l'assermentation du nouveau président Alassane Ouattara. Le Comité ivoirien de protection des journalistes (CIPJ) a appris samedi l'exécution du journaliste Sylvain Gagnetaud de la radio de proximité de Yopougon, à Abidjan.

Son corps criblé de balles a été retrouvé le 8 mai, parmi des dizaines d'autres, dans un charnier de ce quartier densément peuplé particulièrement touché par les affrontements entre les Forces républicaines de Côte d’Ivoire (FRCI) pro-Ouattara et les miliciens fidèles au président déchu, Laurent Gbagbo. Des journalistes locaux rapportent que Sylvain Gagnetaud a été tué par des éléments des FRCI alors qu'il fuyait Yopougon avec sa famille. D'autres soulignent que sa profession et son origine ethnique – il était Bété comme l'ex-président Gbagbo – sont directement en cause.

http://projetj.ca/detail.php?id=2363

Envoyez-moi un e-mail lorsque des commentaires sont laissés –

Vous devez être membre de Atelier des médias pour ajouter des commentaires !

Join Atelier des médias

Articles mis en avant

Récemment sur l'atelier

mapote gaye posted blog posts
4 févr.
Mélissa Barra posted a blog post
La Côte d’Ivoire veut s’attaquer aux dysfonctionnements que connaît l’enseignement supérieur public…
18 janv.
Plus...