Faire de Fraternité Matin, «un journal indépendant, sérieux, productif, professionnel et crédible, où tous les Ivoiriens se retrouvent» mais surtout, passer du «meilleur journal de Côte d’Ivoire au meilleur journal d’Afrique», tel est l’enjeu de la restructuration de l’équipe rédactionnelle annoncée, hier, par le directeur général, Venance Konan.

Ainsi donc, en attendant, «l’oiseau rare» qui détiendra le portefeuille de la direction du développement des Rédactions, aux fins de mener à bon port les chantiers de la diversification des titres et «ne pas commettre les mêmes erreurs du passé, avec ses avantages et ses inconvénients d’un journal d’Etat», c’est le Dg Venance Konan, lui-même, qui en assure l’intérim. Ce poste n’était plus pourvu, depuis le départ à la retraite, le 31 décembre 2010 d’Alfred Dan Moussa, qui y était depuis 2000. Bien plus, le directeur général a décidé de revenir à un organigramme qui réponde à une nomenclature classique, mettant ainsi fin à ce qui ressemblait à «une armée mexicaine», avec une pléthore de rédacteurs en chef, secrétaire généraux et chefs de service. Par ailleurs, le Dg entend redynamiser la rédaction en ligne, en vue de la porter comme la vitrine, en temps réel, du groupe. Pour le reste, il évoque le recrutement éventuel de chroniqueurs chevronnés et de collaborateurs à même d’insuffler une dynamique nouvelle à la bonne marche de Fraternité Matin.

Directeur du développement des rédactions adjoint

C’est à Abel Doualy, anciennement rédacteur en chef, qu’il revient la responsabilité de seconder le Dg dans le pilotage du Frat Mat nouveau. Etabli dans la maison depuis 1990, après une licence en lettres modernes et une maîtrise en anglais, il a  occupé diverses fonctions, en culture, politique, diplomatie, avant d’être promu secrétaire général de la rédaction le 18 octobre 2004. Poste qu’il a occupé jusqu’à sa nomination, le 9 décembre 2009, comme rédacteur en chef. Abel Doualy fut président des Associations des journalistes politiques et de la presse diplomatique.

Rédacteur en chef

Michel Koffi, diplômé de lettres modernes de l’Université d’Abidjan et de l’Ecole normale supérieure, enseignant, critique culturel, auteur, ex-secrétaire général de la rédaction, nommé le 18 octobre 2009, est promu rédacteur en chef. Après y avoir été tour à tour, chef du service culture et du service politique. Spécialiste du cinéma, il a fait ses classes à Ivoir Soir dès 1987. Il a été nourri à la sève journalistique aux «mamelles» des Kébé Yacouba, Bim Yéti, Zio Moussa, Frédéric Grah-Mel, Rosine Diodan, Christian Migan… où se signalera une plume marquante de cette époque, Venance Konan, aujourd’hui directeur général. Il occupe, cumulativement, l’intérim de chef du service Culture. Il fut membre et/ou consultant des jurys des Festivals de cinéma, d’ici et d’ailleurs.

Secrétaire général 

Spécialiste des questions environnementales et des collectivités décentralisées, Moussa Touré, ex-coordonnateur des services Société et Régions, a désormais, pour mission, d’assumer la fonction de Secrétaire général de la rédaction. M. T. capitalise une trentaine d’années d’expérience multicartes, dont un versant dans l’encadrement des stagiaires et la coordination des correspondants régionaux. Il est un consultant des organismes comme le Pnud, Oie et fut le président de l’Association ivoirienne des journalistes chargés des questions environnementales.

Secrétaire général adjoint

Jean-Baptiste Béhi, l’ex-«gourou» de la rédaction sportive, seconde M. T. Toujours disponible, cet ancien stagiaire du Cesti de Dakar, diplômé de l’Institut Universalis (Paris/Bruxelles) et diplômé d’un Dess en journalisme de l’Istc d’Abidjan,  est présent à Fraternité Matin depuis 1993/94. Après la suspension du tri-hebdomadaire Stades d’Afrique, dont il était le red’chef, en mars dernier, Béhi assumait, déjà, de façon informelle, cette fonction. Mettant sa riche expérience au service de toute la rédaction, à la faveur de la crise post-électorale. Il est, en outre, depuis deux ans, secrétaire exécutif de la mutuelle des agents du groupe. Par ailleurs, J. B. encadre les services Société et Régions, cumulativement à sa charge.

Grands genres

Ferro Maurice Bally n’est plus le directeur adjoint du développement des rédactions (Ddra). Il est arrivé à Frat Mat, en 2002, comme chef du service Politique, venant de Soir Info, où il était directeur de publication. Successivement, il sera red’chef, red’chef central et Ddra (9 décembre 2009). Rompu aux grands genres, il aura a charge de booster les grandes enquêtes, reportages, interviewes et dossiers de rupture qui feront de Fraternité Matin, «le journal de référence». Ferro pourra compter sur l’appui de son adjoint, Gooré Bi Hué.

Economiste de formation, il a bâti sa réputation par ses analyses pointues sur le monde des affaires et de la haute finance. Du reste, son passage à l’Onudi, à Vienne, avant de revenir, en 2004, à Fraternité Matin, où il avait fait ses classes une décennie durant.

Innovations

Deux dames, deux signatures de référence: Agnès Kraidy et Josette Barry. Elles quittent la rédaction pour mieux servir l’entreprise. La première, anciennement rédactrice en chef centrale de Fraternité Matin, assume, désormais, détachée auprès des ressources humaines, la mission de la formation et de l’encadrement des journalistes. A charge pour elle de détecter les besoins, les opportunités et les moyens de financement et de partenariat pour y parvenir.

Diplômée de philosophie, elle fut, dès ses débuts, en 1989, à Ivoir Soir, une figure marquante de la presse culturelle. Coachant à merveille le magazine Femme d’Afrique, Agnès Kraidy fut la première femme red’chef de Côte d’Ivoire, en 2003/2004.

Quant à Josette Barry, diplômée du Cesti de Dakar, elle a fait ses premiers stages à Fraternité Matin, au milieu des années 1980. Elle fait partie, aux côtés de Venance Konan, entre autres, de l’équipe originelle qui fonda la notoriété d’Ivoir Soir. Les questions d’éducation, de santé et d’emploi, etc., lui collent à la peau comme à la plume. La «tantie» a, pendant plusieurs années, piloté la mutuelle des agents. Lui confier la responsabilité des affaires sociales de l’entreprise n’est qu’une reconnaissance de ses compétences et de son expérience. Elle qui a dirigé et/ou coordonné selon des périodes le service société, le magazine de l’Education.

Les services Politique

Cyprien Tiessé (Chef de service)

Pascal Soro

Emmanuel Kouassi

Economie

Alakagni Hala (Chef de service)

Adama Koné

David Ya

Société/régions

(intérim JB Béhi)

Marc Yévou

Marcelline Gnéproust

Grâce Ouattara

Landry Kohon

Marie-Adèle Djidjé

Germaine Boni

Marie-Chantal Obindé

Christian Dallet

Culture (intérim Michel Koffi)

Rémi Coulibaly

Hadja Sidibé

Issa T. Yéo

Sport

Franck Armand Zagbayou

(F. A. Z.) (Chef de service)

Paul Bagnini

Adam Khalil

Diallo Mohamed

Etranger

Paulin Zobo (Chef de service)

Cissé Mamadou

Ernest Aka Simon

Fratmat.info

Tanoh Aka Benoît

(Chef de service)

Elvis Kodjo

Théodore Kouadio

Photo

Alain Tieffi (Chef de service)

Sylla Yacouba

Poro Dagnogo

N’Guessan N’Guessan

Bosson Honoré

Coulibaly Abdoulaye

 

Correction

Coulibaly Daoda (chef de service)

Diarrassouba Seydou

Koidio Brou Evelyne Alice

Kanga-Anzian Serge-Anderson

Dossou-Koko Houénafa Josiane

 

Documentation

Moh Roger (Chef de service)

Aly Kouamé Colette

Touré Abdoulaye

Lasmess Adou Clément

Djéblé Alain Roger

RÉMI COULIBALY

Envoyez-moi un e-mail lorsque des commentaires sont laissés –

Vous devez être membre de Atelier des médias pour ajouter des commentaires !

Join Atelier des médias

Articles mis en avant

Récemment sur l'atelier

mapote gaye posted blog posts
4 févr.
Mélissa Barra posted a blog post
La Côte d’Ivoire veut s’attaquer aux dysfonctionnements que connaît l’enseignement supérieur public…
18 janv.
Plus...