La question de la légitimité de l’élection d’Alassane Ouattara, contestée par son rival Laurent Gbagbo, a-t-elle été réglée moins de trois mois après sa prise de fonction ? L’autorité et la tempérance du nouveau président ivoirien séduit en tout cas au-delà de ses partisans.

Quand Jeune Afrique l’interroge sur la manière dont il compte gagner à sa cause les 45% des Ivoiriens qui ne se sont pas prononcés en sa faveur lors de la présidentielle, Alassane Ouattara se montre confiant. Selon lui, les soutiens dont bénéficiait Laurent Gbagbo se sont "effondrés comme un château de cartes", suite à son comportement jusqu’au-boutiste à l’issue du second tour.

Si la réconciliation ivoirienne ne sera pas un long fleuve tranquille, le sens de la retenue et de la mesure du nouveau président face à l’extrémisme du clan Gbago devrait en effet faciliter une décrispation des partisans du président sortant.

La question du soutien de la communauté internationale (et notamment de la France) ne pourrait-elle pas revenir comme un boomerang au visage d’Alassane Ouattara ? Là encore, le nouveau chef d’Etat ivoirien affiche sa sérénité.

L’intervention armée a été "rendue nécessaire par le comportement criminel d’un seul homme. Et encore une fois, en dehors de ceux qui veulent utiliser cela par malice, la majorité des Ivoiriens est reconnaissante à la France de les avoir libérés du joug meurtrier de l’ancien pouvoir", a-t-il affirmé.

Alassane Ouattara ne se donne même pas la peine de préciser que le régime de Laurent Gbagbo a été balayé en trois jours par l’intervention de ses troupes républicaines et que le support de l’ONU et de Licorne n’a servi qu’à éviter le bain de sang que Laurent Gbagbo préparait dans les rues d’Abidjan pour finir en martyr.

Toujours dans les colonnes de Jeune Afrique, Alassane Ouattara se montre jaloux de l’indépendance nationale : "Je ne dois rien à personne, sauf aux Ivoiriens, qui m’ont élu", a-t-il conclu. La condition sine qua non pour réussir la reconstruction !

Envoyez-moi un e-mail lorsque des commentaires sont laissés –

Vous devez être membre de Atelier des médias pour ajouter des commentaires !

Join Atelier des médias

Articles mis en avant

Récemment sur l'atelier

mapote gaye posted blog posts
4 févr.
Mélissa Barra posted a blog post
La Côte d’Ivoire veut s’attaquer aux dysfonctionnements que connaît l’enseignement supérieur public…
18 janv.
Plus...