Le Groupement des éditeurs de presse de Côte d'Ivoire (GEPCI) a suspendu sa participation aux activités du Conseil national de la presse. 

La décision qui a été rendue publique par cette organisation, le lundi dernier,  à travers un communiqué de presse, est consécutive au bicéphalisme créé par le gouvernement Aké N'GBO au sein cette structure. Le ministre de la Communication de ce gouvernement,  OUATTARA Gnonzié avait nommé  DEBI Daly, ancien de Directeur général de l'Agence ivoirienne de presse (AIP) à la tête du CNP sans que le mandat  du président Eugène Dié KACOU n'arrive à son terme. 

Une décision jugée "illégitime et illégale" par le gouvernement SORO qui, à son tour, maintient Eugène Dié KACOU à son poste.

Le GEPCI qui estime qu'il ne saurait collaborer avec un Conseil à deux présidents, compte y rendre sa place  lorsque la Côte d'Ivoire sera de retour à la normale.

"Nous participeront au activité du CNP que lorsqu'il y aura un seul président. Qu'il soit celui nommé par le gouvernement SORO ou AKE", confie François N'GUELISSI, Secrétaire exécutif. 


Envoyez-moi un e-mail lorsque des commentaires sont laissés –

Vous devez être membre de Atelier des médias pour ajouter des commentaires !

Join Atelier des médias

Articles mis en avant

Récemment sur l'atelier

mapote gaye posted blog posts
4 févr.
Mélissa Barra posted a blog post
La Côte d’Ivoire veut s’attaquer aux dysfonctionnements que connaît l’enseignement supérieur public…
18 janv.
Plus...